News

Bánki s'impose et mène l'Esports WTCR OSCARO après le thriller du Hungaroring

2018-08-27T00:00:49+02:00 août 27th, 2018|2018, eSports|

Bence Bánki mène au classement du championnat multijoueurs Esports WTCR OSCARO après avoir remporté l’épreuv inaugurale sur le circuit virtuel du Hungaroring dimanche soir alors que la nouvelle série de simulation de course a offert son lot de rebondissements.

Bánki a remporté la première course devant Florian Hasse et Tim Jarschel avant de décrocher la cinquième place dans la course 2 où il a laissé la quatrième place à Jan Stange après que les deux hommes sont entrés en contact dans le dernier tour.

Le Slovaque compte ainsi 76 points, deux unités devant le Britannique Jack Keithley et Florian Hasse, alors que le Nürburgring est la manche à venir, le 2 septembre prochain.

Préqualifications : Dornieden au top
Alexander Dornieden, le champion en titre Esports WTCC, a dominé la séance alors que la majorité de ses rivaux de 2017 étaient à nouveau en lice aux côtés de débutants véloces, pour constituer une liste de concurrents de l’Esports WTCR OSCARO particulièrement relevée.

Qualifications : Keithley en pole après une bataille serrée
Treize voitures se sont tenues en 0,4 secondes, alors que le Britannique Jack Keithly a décroché la pole position sur sa Honda Civic Type R TCR #9 devant son équipier de la formation ACR Zakspeed Bánki, le jeun Tim Jarschel (Audi RS3 LMS), Norbert Leitner et Gergo Baldi.

Division 1, course 1 : Bánki s’impose
Il y eut déjà du grabuge dès le départ alors que Florian Hasse et Andika Rama Maulana s’accrochaient et entraînaient un tête-à-queue de Jan Stange, un incident qui impliquait également Alexander Dornieden et Norbert Leitner.

Devant, Banki passait Keithley et le duo commençait à s’échapper du peloton.

Mais ce qui s’était maintenu à une course sage après les incidents du départs selon les critères de l’Esports WTCR OSCARO s’est alors transformé en un final frénétique.

Keithley effectuait en effet une erreur dans le deuxième virage à l’avant-dernier tour en tentant de passer Bánki et chutait au sixième rang alors que Hasse (Volkswagen Golf GTI TCR) parvenait à dépasser Tim Harschel. Mais Bánki s’imposait finalement alors que Hasse terminait deuxième et Jarschel troisième.

Le Hongrois Gergo Baldi amenait sa Hyundai i30N TCR au quatrième rang, plaçant ainsi une quatrième marque différente dans le top 4. Nikodem Wisniewski concluait au cinquième rang devant Keithley sixième alors que Kévin Leaune arrachait une très importante 10e place sur son Audi OSCARO eSports by SDL, ce qui lui valait la pole position pour la seconde course.

Division 1, course 2 : Keithley vainqueur après une manoeuvre de premier ordre
Leaune profitait de sa position de départ pour mener le peloton devant Giorgio Mangano (Williams eSports), qui décrochait pourtant rapidement pour laisser Leaune avec une avance conséquente. Stange, Maulana et Keithley engageaient alors une grosse bagarre pour la deuxième place, Keithley parvenant à passer Maulana un peu plus tôt, alors que Hasse et Bánki se mêlaient bientôt à la lutte.

Juste derrière eux, Alexandre Vromant devint rapidement le centre d’attention, se retrouvant mêlé à une dure bataille avec Jarschel puis Dornieden, qui s’intensifiait jusqu’à un contact entre les deux hommes qui chutaient au classement.

Plus loin devant, Hasse passait Stange pour prendre la troisième place. Keithley, qui avait progressivement rattrapé Leaune, réussissait un superbe coup au freinage pour prendre la tête et décrocher la victoire. Leaune terminait deuxième devant Hasse, Stange et Bánki.

Division 2 : Luding dominateur
L’Allemand Felix Luding a dominé les débats après avoir passé Daniel Fredriksson lors des premiers tours. Friedriksson concluait au deuxième rang malgré une grosse pression de Balint Benedek, Daniel Cziranku et Mark Balazsin complétant le top 5.

Revoir l’action : La rediffusion de l’action sur le Hungaroring est à retrouver sur YouTube et Facebook.

Prochaine course : Nürburgring Nordschleife, 2 septembre

Plus d’infos sur l’Esports WTCR OSCARO: cliquez ici pour en savoir plus sur l’Esports WTCR OSCARO