Bilan week-end : Monteiro superstar de l’aspiration sur la Nordschleife en WTCR, et Vernay contient Engstler pour la victoire

2021-06-05T17:51:21+02:00juin 5th, 2021|2021, WTCR Race of Germany 2021|

Tiago Monteiro a réussi un sublime dépassement à l’aspiration pour remporter la manche d’ouverture du WTCR 2021 – FIA World Touring Car Cup sur la légendaire Nordschleife du Nürburgring. Et en tenant tête à son coéquipier et héros local Luca Engstler, Jean-Karl Vernay a remporté la Course 2 pour quitter l’Allemagne en tant que Goodyear #FollowTheLeader.

WTCR Race of Germany, top 3 Course 1
1 Tiago Monteiro (PRT) ALL-INKL.DE Münnich Motorsport
Honda Civic Type R TCR, 27m18.961s
2 Yvan Muller (FRA) Cyan Racing Lynk & Co
Lynk & Co 03 TCR +0.514s
3 Santiago Urrutia (URY) Cyan Performance Lynk & Co
Lynk & Co 03 TCR +0.746s
Meilleur tour : Mikel Azcona (ESP) Zengő Motorsport
CUPRA Leon Competición, 9m01.919s (168.5kph)

WTCR Race of Germany, top 3 Course 2
1 Jean-Karl Vernay (FRA) Engstler Hyundai N Liqui Moly Racing Team
Hyundai Elantra N TCR, 26m46.689s
2 Luca Engstler (DEU) Engstler Hyundai N Liqui Moly Racing Team
Hyundai Elantra N TCR, +0.348s
3 Néstor Girolami (ARG) ALL-INKL.COM Münnich Motorsport
Honda Civic Type R TCR, +12.479s
Meilleur tour : Vernay (FRA) Engstler Hyundai N Liqui Moly Racing Team
Hyundai Elantra N TCR, 8m53.608s

Top 5 provisoire du championnat
1 Jean-Karl Vernay (FRA) Engstler Hyundai N Liqui Moly Racing Team
Hyundai Elantra N TCR, 39 points
2 Tiago Monteiro (PRT) ALL-INKL.DE Münnich Motorsport
Honda Civic Type R TCR, 33
3 Néstor Girolami (ARG) ALL-INKL.COM Münnich Motorsport
Honda Civic Type R TCR, 33
4 Yvan Muller (FRA) Cyan Racing Lynk & Co
Lynk & Co 03 TCR, 29
5 Santiago Urrutia (URY) Cyan Performance Lynk & Co
Lynk & Co 03 TCR, 29

Yvan Muller, qui s’est élancé de la pole position pour la Course 1 à grille inversée au volant d’une Lynk & Co 03 TCR équipée de Goodyear pour Cyan Racing Lynk & Co, n’a pu résister à Monteiro (ALL-INKL.DE Münnich Motorsport), le Portugais ayant parfaitement réussi sa manœuvre de dépassement au bout de la longue ligne droite de Döttinger Höhe.

C’est la première victoire de Monteiro sur le circuit de 25,378 kilomètres dans une course WTCR et la troisième pour son équipe allemande Münnich Motorsport sur son propre terrain avec une Honda Civic Type R TCR. Il s’agit également du deuxième triomphe du Portugais en WTCR depuis son retour après qu’il a été gravement blessé à la tête et au cou lors d’un accident.

L’Uruguayen Santiago Urrutia a complété le trio de tête pour Cyan Performance Lynk & Co après plusieurs changements de position dans un dernier tour palpitant.

Alors que Monteiro n’a mené la Course 1 que pendant une poignée de tours, Vernay (Engstler Hyundai N Liqui Moly Racing Team) a été en tête pendant toute la Course 2, le Français résistant à plusieurs attaques de son jeune coéquipier allemand Engstler pour offrir à la toute nouvelle Hyundai Elantra N TCR une première victoire en WTCR. Néstor Girolami (ALL-INKL.COM Münnich Motorsport) a terminé troisième après être parti de la pole position.

Engstler a remporté le titre de pilote Junior WTCR de la FIA dans les Courses 1 et 2. Tom Coronel et Gilles Magnus se sont partagé les victoires en Trophée WTCR au volant de leurs Audi alignées par Comtoyou. Bence Boldizs (Zengő Motorsport Drivers’ Academy) a terminé premier des CUPRA Leon Competición avec une 13e place dans la Course 2. Nathanaël Berthon (Comtoyou DHL Team Audi Sport) a été le meilleur des pilotes de la deuxième génération d’Audi RS 3 LMS avec une sixième place en Course 2, tandis que Jessica Bäckman, qui débutait ce week-end en WTCR, a été la première pilote féminine à inscrire des points au championnat.

L’Engstler Hyundai N Liqui Moly Racing Team est en tête du classement des équipes devant l’équipe allemande ALL-INKL.COM Münnich Motorsport. Jean-Karl Vernay a remporté le TAG Heuer Best Lap Trophy grâce à son chrono de 8m53.608s en Course 2.

Résumé Course 1 : Monteiro dépasse Muller pour s’imposer
Tiago Monteiro a remporté une sensationnelle victoire dans la Course 1 de la WTCR Race of Germany, au terme d’une passionnante course à grille de départ inversée pour l’ouverture de la saison sur une brumeuse Nordschleife du Nürburgring.

Le pilote de la Honda Civic Type R TCR d’ALL-INKL.DE Münnich Motorsport est remonté de la quatrième place sur la grille pour dépasser l’auteur de la pole position et leader depuis e départ, Yvan Muller, au dernier tour dans la longue ligne droite de Döttinger Höhe pour signer une remarquable victoire sur l’effrayant tracé de 25,378 kilomètres.

Si les deux Lynk & Co Cyan Racing Lynk de Muller et de son neveu Yann Ehrlacher ont pris un bon départ depuis la première ligne, Gabriele Tarquini a réalisé un de ces rapides envols qui sont sa marque de fabrique pour prendre la troisième place au premier virage. Son équipier Norbert Michelisz a été le grand perdant en étant poussé au large dans la mêlée et tombant de la troisième à la dixième position tandis que les 22 voitures se lançaient sur la Nordschleife. Muller menait donc devant Ehrlacher, Tarquini, Santiago Urrutia, Monteiro, Esteban Guerrieri et le Goodyear #Followtheleader d’avant course, Néstor Girolami.

Le premier passage dans Döttinger Höhe a vu Tarquini prendre l’aspiration derrière les deux Lynk & Co et leur mettre la pression à l’entame du deuxième tour, au point qu’Ehrlacher a légèrement heurté l’arrière de la voiture de Muller dans le Turn 1. Plus loin, Michelisz a regagné une seconde position en passant l’autre Hyundai de Jean-Karl Vernay pour se retrouver huitième.

Tarquini a maintenu la pression sur le champion en titre et donc King of WTCR Ehrlacher. L’Italien a finalement passé le Français pour prendre la deuxième place et se lancer à la poursuite de Muller.

Tarquini a ensuite pris la tête en dépassant Muller dans Döttinger Höhe – mais il est ressorti trop au large aussitôt après dans Tiergarten, permettant à la Lynk & Co de repasser. Puis, comme les voitures entamaient le troisième et dernier tour, l’Italien a cédé sous la pression d’Urrutia au freinage pour le premier virage, partant au large et rétrogradant tout comme Ehrlacher. Le classement chamboulé donnait alors Muller devant Monteiro, Urrutia, Guerrieri, Michelisz, Tarquini et Ehrlacher.

En abordant Döttinger Höhepour la dernière fois, en vue de l’arrivée, Monteiro s’est placé dans le sillage de Muller, puis s’est décalé, prenant l’avantage et la tête en bout de ligne droite et au moment idéal pour signer une fabuleuse victoire. “J’ai essayé d’être malin”, a réagi le Portugais. “J’ai été vraiment secoué au premier tour, mais je suis resté concentré et j’ai attaqué autant que possible. J’ai vu une opportunité quand Gabriele s’est loupé au premier virage. J’avais un plan en tête et ça a fonctionné.”

Muller a expliqué s’être retrouvé impuissant à contrer l’attaque de la Honda. “C’était serré, mais ça n’a pas suffi”, a dit l’Alsacien. “Je savais que ça pourrait arriver. J’aurais peut-être dû laisser passer Yann [Ehrlacher] car il était plus rapide que moi.”

Malgré cette déception, Urrutia a assuré un bon résultat d’ensemble à Lynk & Co en finissant troisième sur sa voiture de Cyan Performance. Il a précédé la Honda de Guerrieri revenue depuis la huitième place sur la grille inversée à la quatrième devant Michelisz, Tarquini et la première des nouvelles Audi RS 3 LMS, celle de Tom Coronel qui a décroché le WTCR Trophy réservé aux indépendants.

Derrière Ehrlacher, Girolami et Vernay ont complété le top 10. Les autres pilotes arrivés dans les points ont été Nathanaël Berthon (Audi), Attila Tassi (Honda), Thed Björk (Lynk & Co), Luca Engstler (Hyundai) et Gilles Magnus (Audi).

Résumé Course 2 : Vernay et Engstler offrent un doublé aux nouvelles Hyundai Elantra N TCR

Jean-Kart Vernay a signé une première victoire pour Hyundai dans la Course 2 de la WTCR Race of Germany, précédant son équipier Luca Engstler pour offrir un mémorable doublé aux nouvelles Elantra N TCR sur la Nordschleife du Nürburgring.

Troisième des qualifications, Esteban Guerrieri a eu la frustration d’être poussé hors de la grille une fois le peloton parti pour le tour de formation, et de devoir prendre le départ depuis la voie des stands, sa Honda n’ayant pas voulu démarrer. Son absence a laissé un grand vide sur la deuxième ligne.

Vernay a pris le dessus sur Girolami, parti en pole position, à l’entrée du premier virage. Le pilote argentin s’est bien défendu face à Engstler, mais il n’a pu empêcher la Hyundai de prendre la deuxième place. Derrière eux, Santiago Urrutia a été heurté à l’arrière par Gabriele Tarquini, la carrosserie arrière de la Lynk & Co volant en éclats. Puis le chaos est survenu au deuxième virage : Norbert Michelisz et Mikel Azcona sont entrés en contact et le Hongrois a été percuté par Rob Huff qui, à son tour, a été touché par la Hyundai d’Andreas Bäckman. La Cupra d’Azcona est restée immobilisée et Bäckman, qui n’avait nulle part où aller, a percuté l’Espagnol. Les quatre pilotes ont dû abandonner, tout comme Tarquini.

Vernay précédait Engstler à la fin du premier tour, devant Girolami, Urrutia, Attila Tassi, Yvan Muller et Nathanaël Berthon, tandis que Frédéric Vervisch avait fait un passage hors-piste. L’autre pilote Audi Tom Coronel a quant à lui rétrogradé au classement après être sorti dans un bac à gravier au deuxième tour.

Tassi a dépassé Urrutia pour la quatrième place au deuxième tour, tandis qu’Engstler a continué de suivre son coéquipier et leader Vernay dans la troisième et dernière boucle. Alors qu’ils empruntaient Döttinger Höhe pour la dernière fois, Engstler s’est rapproché de Vernay et semblait prêt à le dépasser, mais il est revenu dans le droit chemin et a suivi consciencieusement le Français jusqu’à la ligne d’arrivée. Un message radio émouvant a donné une indication de la déception du jeune Allemand face à la décision de l’équipe de maintenir leurs positions.

À certains moments, j’ai eu la chance d’avoir mon coéquipier avec moi pour que nous puissions travailler ensemble”, a déclaré un Vernay satisfait. “Il a un potentiel fantastique. J’ai eu un petit problème avec les freins, mais c’est une façon parfaite de finir le week-end, et un début de saison fantastique. Je me concentre uniquement sur le championnat.”

Engstler a tenté de masquer son évidente déception.“Je suis très heureux, c’est mon premier podium en WTCR et j’ai travaillé très dur pour cela”, a-t-il réagi. “La course n’est pas toujours facile et j’ai besoin de me calmer un peu.”

Derrière les Hyundai, Girolami, parti en pole position, a conservé la troisième place malgré une enquête concernant sa défense face à Engstler au départ. “Malheureusement, ils [les pilotes Hyundai] ont montré leur rythme aujourd’hui, ce qui n’avait pas été le cas lors des qualifications”, a dit le pilote de la Honda ALL-INKL.COM Münnich Motorsport. “Aujourd’hui, c’était clair et ç’a été vraiment décevant. Je n’ai pas pu les suivre, ils étaient trop rapides.”

Tassi a terminé quatrième sur une autre Honda, devant Urrutia et Berthon dans la première des Audi. Muller a pris la septième place devant le vainqueur de la première course, Tiago Monteiro. Gilles Magnus (Audi) et le King of WTCR Yann Erhlacher (Lynk & Co) ont complété le top 10.

Tom Coronel a terminé là d’où il s’était élancé, en 11e position, malgré son passage dans le gravier. Guerrieri a marqué les points de la 12e place en dépit de ses problèmes au départ – et d’une pénalité pour un membre de l’équipe travaillant sur la voiture alors que le peloton s’éloignait dans le tour de chauffe. Bence Boldizs, 13e, a inscrit les premiers points de la Zengő Motorsport Drivers’ Academy sur sa CUPRA Leon Competición. Dernière classée, Jessica Bäckman, débutante en WTCR sur sa Hyundai Elantra N TCR de Target Competition, est ainsi devenue la première féminine à marquer des points dans le championnat.

Le duo de l’Engstler Hyundai N Liqui Moly Racing Team a mené le peloton de 22 autos tout au long des trois tours de course, après deux premiers virages mouvementés.

LES RÉACTIONS DES VAINQUEURS

COURSE 1 : Tiago Monteiro (ALL-INKL.DE Münnich Motorsport, Honda Civic Type R TCR)
“Cela a clairement été l’une de ces grandes courses où vous essayez de tout aligner dans votre tête et où tout se passe comme prévu. Cela n’arrive pas souvent, surtout pas ici, sur la Nordschleife. Mais après un départ difficile où j’ai perdu quelques positions, le rythme a été bon et j’étais dans le rythme des quatre premiers. Alors j’ai continué à attaquer, j’ai gardé mon calme et ma concentration pour essayer de me positionner en vue du dernier tour. Il y a eu un contact devant moi, j’en ai profité pour passer en P2 tout de suite et après ça, c’était juste une question de suivre Yvan [Muller] et d’essayer quelque chose plus tard dans la course. La lutte a été belle avec lui, c’est un pilote dur mais un pilote très fair-play, donc je savais que je pouvais me battre avec lui jusqu’à la fin. J’ai pris beaucoup de risques, bien sûr, mais quand vous êtes ici, c’est le moment de le faire et de foncer. La voiture était très bonne, nous sommes très heureux avec l’équipe, Honda, ALL-INKL bien sûr et JAS pour toutes les évolutions que nous avons faites pendant l’hiver. Tout le monde dans l’équipe a montré les performances de la voiture ce week-end sur la Nordschleife et c’est génial de commencer la saison avec une victoire. Ce fut un moment très fort en adrénaline aujourd’hui.”

COURSE 2 : Jean-Karl Vernay (Engstler Hyundai N Liqui Moly Racing Team Hyundai Elantra N TCR)
Tout d’abord, félicitations à Tiago, c’est un week-end parfait pour Skywalker [Management]. Et félicitations aux autres gars sur le podium. Le week-end n’a pas commencé comme nous le voulions. Nous en avons déjà parlé, mais le plus important était de marquer des points lors des qualifications et des deux courses. Ce matin, nous avions un peu de mal et nous avons trouvé pourquoi, et en course, ce fut assez parfait. Je voulais juste faire quelques changements sur les réglages ce matin et ça a vraiment fonctionné. La clé était de prendre un meilleur départ que Néstor et c’est ce que nous avons fait. Après, j’étais vraiment dans l’ambiance des qualifications, j’ai essayé d’attaquer sur les deux premiers tours pour creuser un écart et la voiture se comportait de manière incroyable, je conduisais à 150 pour cent. Quand vous vous sentez bien, vous pouvez prendre des risques et cela vient naturellement. Je suis vraiment heureux de la façon dont nous avons travaillé avec le Team Engstler et mes ingénieurs, avec tous les gars de Hyundai. Il était également important pour Hyundai d’obtenir la première victoire de la nouvelle Elantra TCR, et c’est bien que nous ayons pris la responsabilité de le faire. Avec toutes les personnes du conseil d’administration de Hyundai présentes ici, c’est un week-end vraiment positif.”

RÉSULTATS 

CLASSEMENTS PROVISOIRES

PROCHAINE MANCHE
WTCR Race of Portugal, Circuito do Estoril, 25-27 juin