News

Cinq questions rapides à Andy Priaulx

2019-08-17T18:00:33+02:00août 17th, 2019|2019, WTCR Race of China 2019|

Andy Priaulx sera l’un des quatre pilotes Lynk & Co en piste lors de la reprise du WTCR – FIA World Touring Car Cup présenté par OSCARO lors de la WTCR Race of China du 13 au 15 septembre.

Dans le “Fast Five WTCR” d’aujourd’hui, le triple champion du monde FIA WTCC révèle son admiration pour Jim Clark, son amour pour Bathurst et la progression de carrière de son fils Sebastian.

Qui se joindrait à vous sur votre podium idéal ?
“J’aurais aimé avoir la chance de partager un podium avec Jim Clark, Ayrton Senna et Nigel Mansell, ce sont des gens assez spéciaux avec qui partager un podium. Mansell m’a beaucoup inspiré quand j’étais petit, c’était un pilote si engagé.”

Pourquoi avez-vous choisi le numéro 111 pour votre première saison en WTCR / OSCARO ?
“Pour célébrer mes trois titres mondiaux. Je n’aime pas le numéro 1, Thed [Björk] avait le numéro 11, alors on a dit “essayons le 111″, on l’a eu et c’est bien.”

Si vous aviez la chance d’ajouter une 11ème piste au calendrier WTCR / OSCARO, laquelle choisiriez-vous ?
“Bathurst parce que cela ressemble à moitié à Macao et à moitié à Spa, deux grands circuits en un seul. Ce serait génial d’avoir le WTCR là-bas.”

Vous avez un rituel d’avant-course ?
“J’en avais l’habitude, mais je pense que c’est un signe de faiblesse quand on doit faire plein de choses un peu bizarres à l’extérieur de la voiture. Je me prépare d’une manière calme et concentrée.”

Que nous réserve l’avenir quand on décide d’arrêter de courir un jour ?
“L’alternative à la course est trop moche pour être envisagée ! Mais j’ai beaucoup de choses à faire avec ma famille, mon fils réussit très, très bien. Je sais que les pères devraient se tenir à l’écart de leurs fils en course, mais je peux au moins le suivre et prendre plaisir à le voir réussir et ne pas avoir la pression. Je serai toujours autour de la course automobile parce que j’ai une si longue expérience que j’aimerais la partager avec d’autres pilotes ou avec une équipe. Il y aura toujours quelque chose à faire pour moi dans ce milieu.”