Comment Tarquini est passé près d'écrire une page d'histoire pour Hyundai en WTCR

2021-06-12T06:00:48+02:00juin 12th, 2021|2021, WTCR Race of Germany 2021|

Il y a une semaine, Gabriele Tarquini était, pour un court moment, sur le point d’écrire une page d’histoire en WTCR.

Après avoir offert à la Hyundai i30 N TCR sa première victoire en WTCR en 2018, Tarquini a failli faire de même au volant de la nouvelle arme de la marque coréenne, l’Elantra N TCR, lorsque la saison 2021 de la WTCR – FIA World Touring Car Cup a débuté sur la Nürburgring Nordschleife le 5 juin.

Après avoir rattrapé et dépassé le champion en titre du WTCR Yann Ehrlacher pour la deuxième place au deuxième tour de la course 1, Tarquini a ensuite dépassé Yvan Muller, au volant de la deuxième voiture de Cyan Racing Lynk & Co, sur la longue ligne droite de Döttinger Höhe.

Mais le vétéran du FIA World Touring Car est sorti large dans le virage de Tiergarten, ce qui a permis à Muller de reprendre la tête.

Alors que les voitures de tête entamaient le troisième tour, Tarquini cédait sous la pression d’un Santiago Urrutia en pleine charge et tirait tout droit au virage numéro un. En un instant, les espoirs de victoire de Tarquini pour le BRC Hyundai N LUKOIL Squadra Corse ont été anéantis, ce qui ne récompensait pas la performance de l’ancien pilote de Formule 1.

“J’ai pris un super départ dans la course 1, avant une belle bagarre jusqu’au deuxième tour”, a expliqué Tarquini. “Quand j’ai dépassé Yvan, j’ai abordé le dernier virage trop rapidement, probablement à cause de la vitesse que j’atteignais sur la ligne droite. Ensuite j’ai bloqué l’avant, je suis sorti un peu large et j’ai perdu quelques positions à l’approche du premier virage du troisième tour et après je fais juste attention à finir le tour et c’est tout. C’était ma faute.”

Après s’être contenté de la sixième place dans la Course 1, une durit de turbo cassé à la suite d’un contact au premier virage de la Course 2 a conduit à l’abandon précoce de l’Italien dans la deuxième manche.

Mais si Tarquini n’a pas été en mesure de donner à l’Elantra N TCR une victoire en WTCR, Jean-Karl Vernay a signé cet exploit en amenant son Elantra N TCR à la victoire dans la Course 2 pour l’équipe Engstler Hyundai N Liqui Moly Racing.