Course 2 WTCR : Guerrieri s'impose, le titre se jouera dans la dernière course face à Michelisz

2019-12-15T12:54:40+01:00décembre 15th, 2019|2019, WTCR Race of Malaysia 2019|

Esteban Guerrieri a riposté dans sa bataille avec Norbert Michelisz pour le titre 2019 du WTCR – FIA World Touring Car Cup présenté par OSCARO en remportant une Course 2 animée, interrompue par un drapeau rouge, à la WTCR Race of Malaysia.

Le pilote ALL-INKL.COM Münnich Motorsport est revenu à dix points de Michelisz, leader du WTCR / OSCARO, alors qu’il ne reste que la Course 3 à disputer lors de la super-finale de Sepang. Il est remonté de la neuvième place de la grille lors d’une course disputée sous de fortes pluies et qui s’est achevée sous les projecteurs, l’obscurité étant tombée. Vainqueur de la Course 1, Michelisz n’a pu faire mieux que huitième.

“Incroyable,” déclare Guerrieri. “J’ai vraiment tout donné. J’ai visualisé ce qui allait se passer au premier tour, et c’est arrivé. C’était la course de ma vie. La voiture était géniale, merci à mon équipe. Nous sommes un peu plus proches et restons dans la bataille.”

Au départ, Néstor Girolami (ALL-INKL.COM Münnich Motorsport) a pris la tête aux dépens de Ma Qinghua, qui s’élançait de la DHL Pole Position, au premier virage, mais son coéquipier Guerrieri n’a pas tardé à remonter depuis la neuvième place – sensationnel, il était déjà leader à la fin du premier tour.

Des incidents derrière lui ont toutefois provoqué une interruption au drapeau rouge. Un certain nombre de pilotes sont sortis de la piste à cause de la pluie, notamment le leader du WTCR / OSCARO, Michelisz. La voiture de sécurité venait d’être appelée lorsque la BRC Hyundai N LUKOIL Racing Team Hyundai de Nicky Catsburg, qui était sortie suite à un contact avec Yvan Muller, a pris feu au moment de son retour en piste. Catsburg s’en est tiré indemne.

Muller était furieux de l’accrochage avec Catsburg. “Il est arrivé de nulle part et j’étais sa cible,” s’indigne le Français. “Il devrait y avoir une pénalité sévère, mais il n’y aura probablement rien.”

Catsburg a reconnu sa responsabilité quant à cet incident. “J’étais en slicks, il était en pneus pluie je crois,” explique le Néerlandais. “J’ai bloqué les pneus, je ne pouvais pas m’arrêter et j’ai percuté Yvan. C’était complètement de ma faute et je ne l’ai pas fait exprès. Mais je comprends sa frustration.”

La course a repris avec les pilotes dans le même ordre que dans le deuxième secteur lors du premier tour. Les mécaniciens de Catsburg ont réalisé l’exploit de préparer sa voiture pour le restart malgré l’incendie, mais il n’a pas été autorisé à prendre place sur la grille car il avait reçu une assistance mécanique sous drapeau rouge.

Girolami et Guerrieri étaient donc en première ligne, avec Muller cinquième, tandis que l’autre candidat au titre WTCR / OSCARO Michelisz, qui était tombé en fond de peloton au départ, n’était que 17e, même si des problèmes pour ceux qui le devançaient l’ont promu à la 13e place au restart. La pluie était alors tombée et l’obscurité régnait.

Au restart, Girolami a inévitablement cédé la tête à Guerrieri, et ce dernier n’a plus été menacé, creusant un écart confortable pour remporter une victoire cruciale.

C’était très animé derrière lui : Mikel Azcona (PWR Racing) et Johan Kristoffersson (SLR Volkswagen) se sont battus avec acharnement et ont doublé Girolami pour s’inviter sur le podium aux côtés de Guerrieri, Kristoffersson étant remonté depuis la 22e place sur la grille.

Kevin Ceccon (Team Mulsanne) a fini cinquième dans son Alfa Romeo Giulietta Veloce TCR, devant Muller, qui est désormais éliminé de la course au titre avant la dernière épreuve.

Son neveu Yann Ehrlacher était septième, Michelisz ayant marqué des points cruciaux avec la huitième place – après avoir pris le départ 10e. Suivaient Rob Huff et Benjamin Leuchter (SLR Volkswagen).

La Course 3 de la WTCR Race of Malaysia aura lieu à 20h50, heure locale.