Deuxième qualification WTCR : la Pole Position DHL de la Course 3 pour le héros local Michelisz

2019-04-28T13:26:53+02:00avril 28th, 2019|2019, WTCR Race of Hungary 2019|

Norbert Michelisz a parfaitement joué le coup devant son public et décroché une populaire Pole Position DHL dans la WTCR Race of Hungary, en remportant le shoot-out final à cinq sur le Hungaroring.

Le pilote BRC Hyundai N Squadra Corse a devancé de peu Esteban Guerrieri, d’ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, et Yan Ehrlacher, de Cyan Performance Lynk & Co, – 0,040 seconde seulement séparant le top 3. L’équipier de Micheline, Gabriele Tarquini, a pris la quatrième place devant le vainqueur de la Course 1, Néstor Girolami.

Ça a été très difficile”, a dit un Michelisz comblé. “En Q3, j’ai senti que la piste devenait plus lente et je me suis dit que mon temps ne serait pas assez bon, mais les autres ont aussi eu du mal. Hier, je blaguais avec les fans hongrois en disant qu’il était difficile de savoir à quoi s’attendre, y compris une pole position. Heureusement, je me trompais.”

Michelisz a commencé comme il allait continuer en étant le plus rapide de la Q1 d’une durée de 20 minutes, dont les 12 premiers allaient passer en Q2. Le héros local a réalisé son chrono au début, puis a attendu dans son stand de voir ce que ses rivaux pourraient faire. Ceux qui se sont le plus rapproché ont été Girolami et Andy Priaulx, passant deuxième et troisième dans les ultimes minutes.

Parmi ceux qui se sont qualifiés de justesse se sont trouvés Jean-Karl Vernay, 10e, Tarquini, 11e, et le vainqueur de la Course 3 à Marrakech, Thed Björk, en 12e position. Le chrono du Suédois a repoussé Nicky Catsburg à la 13e place, la liste des autres recalés comprenant Aurélien Panis, qui s’était classé cinquième de la Course 1 mais n’a signé que le 14e temps, et Yvan Muller, sur le podium samedi mais seulement 14e cette fois.

Pourquoi Muller a-t-il manqué de réussite ?“Je n’en ai aucune idée”, a-t-il répondu. “Mon tour a été correct. Bon, l’équilibre n’était pas parfait, mais il ne l’est jamais. Il faut que je regarde les datas.”

Parmi les 12 qualifiés pour la Q2 longue de dix minutes, cinq gagnent le droit de participer à la Q3 sous forme de shoot-out. Ehrlacher a fixé assez tôt un chrono de référence assez bon pour rester en tête jusqu’à la fin, avant d’être rejoint dans le top 5 par par Girolami, Tarquini, Michelisz et Guerrieri. Les 12 premiers se tenaient en 0,6 secondes, démontrant à quel point la lutte est serrée en WTCR / OSCARO.

Le pilote PWR Racing Mikel Azcona a loupé le coche de peu, en sixième position devant Björk, Augusto Farfus et Daniel Haglöf. La cruciale dixième place, synonyme de Pole Position DHL pour la Course 2 à grille inversée, est revenue à Vernay qui a repoussé Rob Huff à la 11e. Le Britannique, qui a devancé de peu son compatriote Priaulx, a commis une erreur dans son dernier tour et n’a pu améliorer, un spéculaire travers lui ayant coûté un temps précieux.

Girolami a choisi de s’élancer le premier pour la Q3, mais les choses ont mal tourné pour le pilote Honda dont le chrono a été annulé car il avait dépassé les limites de la piste. Cela l’a automatiquement renvoyé à la cinquième place de ces qualifications.

Le suivant a été Michelisz, averti par son ingénieur de rester dans ces mêmes limites de la piste durant son tour de sortie – un thème récurrent du week-end sur le Hungaroring. Le Hongrois a en effet maintenu ses quatre roues à l’intérieur des lignes blanches et signé un chrono de 1m52.784s.

Le désormais leader du WTCR / OSCARO Guerrieri s’est ensuite élancé. L’Argentin s’est montré plus rapide que Michelisz dans le deuxième et le troisième secteurs, mais a échoué derrière le pilote Hyundai pour 0,008 seconde.

Vainqueurs de la Q2, Ehrlacher et sa Lynk & Co n’ont pas trouvé le rythme nécessaire pour menacer Michelisz et Guerrieri mais ils n’en ont pas été loin, 40 millièmes seulement séparant le trio.

Tarquini a été le dernier à s’élancer. Pourrait-il gâcher la matinée d’une foule partisane en battant son équipier Michelisz pour la première place ? Non. Il a été le plus rapide de tous dans le deuxième secteur, mais n’a pu faire mieux que quatrième au final et s’est plaint d’ennuis de freins. La Polo Position DHL pour la Course 3 revenait donc à Michelisz devant Guerrieri et Ehrlacher.

J’espère prendre un bon départ, puis j’utiliserai ma connaissance de la piste pour me défendre”, a ajouté Michelisz, qui s’était élancé depuis la Pole Position DHL en 2018 mais avait été devancé en course par son équipier Tarquini. “J’ai un bon feeling, mais nous ne serons pas les plus rapides en course.”

Guerrieri s’est dit satisfait de sa performance en qualification. “Félicitations à Norby, qui mérite [cette première place] devant son public. Je suis content pour l’équipe, dont les deux voitures sont dans le top 3. Maintenant, je dois juste prendre un bon départ.”

La Course 2 de la WTCR Race of Hungary débutera à 15h30, heure locale et de Paris, la Course 3 suivant à partir de 17h00.