News

Dix moments mémorables de la WTCR Race of Morocco

2020-02-09T06:00:26+01:00février 9th, 2020|2020|

Alors que le WTCR – FIA World Touring Car Cup vient de dire au revoir au Maroc, dans un contexte où son promoteur Eurosport Events se prépare à ouvrir un nouveau chapitre avec ce pays dans l’avenir, voici dix moments mémorables de ces deux dernières années à la WTCR Race of Morocco*.

1 : Tarquini écrit l’Histoire…
À 17h52 heure locale le 7 avril 2018, Gabriele Tarquini a écrit l’Histoire du sport automobile lorsqu’il a remporté la première course du WTCR – FIA World Touring Car Cup. Mais c’était serré, l’Italien ayant devancé Thed Björk de seulement 0,729 s avec sa Hyundai.

2 : … Björk aussi
L’Histoire a encore été écrite 12 mois plus tard lorsque Björk a remporté la première victoire en championnat du monde FIA pour une voiture chinoise, la Lynk & Co 03 TCR.

3 : M. Le Mans fait un tour en Audi
Avant que les pilotes WTCR ne prennent la piste pour la première course WTCR en 2018, M. Le Mans, Tom Kristensen, a pris le volant d’une Audi RS 3 LMS en vue d’un reportage pour Eurosport, dont Kristensen était l’ambassadeur en sport auto.

4 : Lessennes, le plus jeune
Benjamin Lessennes avait 18 years, neuf mois et neuf jours lorsqu’il a participé à la WTCR Race of Morocco en 2018. Il reste le plus jeune pilote à avoir pris le départ d’une course de WTCR.

5 : Le héros local signe le meilleur tour…
Le héros local Mehdi Bennani a reçu le TAG Heuer Best Lap Trophy pour le meilleur tour des trois courses de la WTCR Race of Morocco l’an passé.

6: … mais le podium, c’est encore mieux
Si Bennani s’est montré rapide en course en 2019, il est monté sur le podium en 2018, finissant deuxième de la Course 2 derrière Jean-Karl Vernay.

7 : Monteiro fait son retour à temps plein
Tiago Monteiro a fait son retour en course à temps plein à la WTCR Race of Morocco en avril 2019, après une blessure grave. Et il a montré n’avoir rien perdu de son talent en atteignant le shoot-out pour la DHL Pole Position.

8 : Des champions du monde en piste
Il n’y avait pas un mais sept champions du monde FIA en piste à la WTCR Race of Morocco en avril dernier. Il s’agissait de Thed Björk, Augusto Farfus, Rob Huff, Johan Kristoffersson, Yvan Muller, Andy Priaulx et Gabriele Tarquini.

9 : Une concurrence relevée
La nature incroyablement compétitive du WTCR a été démontrée lorsque le top 23 a été couvert par 0,8 s en Q1 lors de la deuxième séance qualificative en 2019.

10: Azcona arrive
Mikel Azcona s’est fait remarquer par une performance éblouissante pour ses débuts en WTCR en 2019. Le champion TCR Europe 2018 s’est qualifié cinquième pour la Course 3 et a ensuite signé un premier podium pour PWR Racing avec sa CUPRA.

*Avant l’avènement du WTCR en 2018, Marrakech a acueilli le FIA World Touring Car à partir de 2009. Bien sûr, les neuf visites du WTCC dans cette ville ont engendré des centaines de souvenirs, et les livres d’histoire rappelleront que le premier pilote à s’être imposé au Maroc est Rob Huff, alors futur champion du monde.