Flash Qualification WTCR : Magnus chipe à Berthon la pole position de la Course 1

2022-06-25T18:10:56+02:00juin 25th, 2022|2022, WTCR Race of Spain 2022|

Gilles Magnus a décroché une superbe pole position pour la Course 1 de la WTCR Race of Spain en battant Nathanaël Berthon pour le meilleur temps dans une passionnante Q3.

Le pilote du Comtoyou Team Audi Sport sera rejoint par le Français, au volant d’une autre Audi LMS RS3, sur la première ligne au MotorLand Aragón, le champion WTCR, Yann Ehrlacher, et Rob Huff se partageant la deuxième ligne.

Magnus a terminé comme il avait commencé en signant le meilleur temps dans la session Q1 de 20 minutes, s’emparant de la tête dans les derniers instants devant Santiago Uruttia et Berthon. Plus loin dans le classement, Esteban Guerrieri est passé de justesse en Q2 avec le 12e chrono.

Mais parmi ceux qui n’y sont pas parvenus figure son équipier chez ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, Néstor Girolami, deuxième du classement provisoire WTCR avant ce week-end. Sa Honda Civic Type R TCR a manqué la qualification de peu en terminant 13e. Les autres pilotes Honda que sont Attila Tassi et Tiago Monteiro, pour le compte du LIQUI MOLY Team Engstler, en sont aussi restés là, avec les 14e et 17e chronos respectivement. Les autres éliminés ont été Mehdi Bennani, 15e pour son premier week-end de course au MotorLand Aragón, et Tom Coronel (Comtoyou DHL Team Audi Sport) une place plus loin.

Dans la session Q2 de dix minutes, Huff a montré un très bon rythme, se montrant le plus rapide en 2m05.783s. Les autres pilotes entrant dans le top 5 et se qualifiant donc pour la Q3 étaient Magnus, Yvan Muller, Ehrlacher et Berthon.

Urrutia était déçu de manquer cette Q3 de justesse, en sixième position devant Dániel Nagy sur sa CUPRA de Zengő Motorsport. Les deux Elantra N TCR de la BRC Hyundai N Squadra Corse étaient étonnamment loin du compte, le Goodyear #FollowTheLeader (leader du championnat) Mikel Azcona se classant seulement huitième pour son 26e anniversaire, une place devant son équipier Norbert Michelisz.

Ma Qing Hua (Cyan Performance Lynk & Co) a fini dixième de cette Q2, ce qui le place en pole position sur la grille de départ partiellement inversée de la Course 2. Guerrieri s’est classé 11e sur sa Honda, suivi de Thed Björk (Lynk & Co) qui a été handicapé par un souci de direction assistée.

Huff a été le premier à s’élancer pour la Q3 se jouant sur un tour unique et seul en piste. Le Britannique, un peu brouillon dans quelques virages – y compris le premier –, a fixé le chrono de référence en 2m05.945s.

Berthon a été le suivant en piste. Le pilote Audi était en avance aux deux premiers secteurs du tour long de 5,345 kilomètres, puis a été plus lent que Huff dans le troisième et finalement plus rapide dans le quatrième pour le battre de 0,265s.

Ehrlacher a été le troisième à s’élancer. Le Français était lui aussi en avance après le premier secteur mais il a concédé du temps dans les trois autres et s’est glissé en troisième position à ce stade entre Berthon et Huff, à 0.128s de son compatriote.

L’oncle d’Ehrlacher, Yvan Muller, a pris sa suite mais heurté une pile de pneus délimitant la piste dès le virage n° 1 et a donc immédiatement été retardé. Il a réalisé ce qui était le quatrième temps à 0.495s de la tête.

Cela nous laissait Magnus en dernier concurrent à passer, et avec une belle chance de décrocher la pole position pour la Course 1. Le Belge a été plus rapide que Berthon dans les deux premiers secteurs, puis plus lent dans le troisième et à égalité dans la ligne droite de retour pour réaliser le meilleur chrono en 2m05.485s – soit 0.195s plus rapide que celui de Berthon. Cela nous donnait comme classement final : Magnus, Berthon, Ehrlacher, Huff et Muller.

Magnus était comblé par sa pole position. “Au Hungaroring, nous étions dans la même position et j’avais la vitesse pour signer la pole avant de tout gâcher moi-même”, a-t-il rappelé. “Dans cette Q3, tout repose sur le mental, il faut rester concentré et ne pas commettre d’erreur. Et j’ai réussi cette fois. Cela enlève de la pression de mes épaules. Gagnons cette course demain.”

Berthon n’était pas trop déçu d’avoir perdu la pole position au terme d’une bonne journée pour les Audi Comtoyou :“P1 et P2 pour l’équipe, ça signifie que c’est clairement une superbe journée pour nous. Voyons ce qu’on pourra faire demain lors des courses. Mais c’est beaucoup de points. Honnêtement, nous ne nous y attendions pas. Nous avons attaqué à la limite et n’aurions pu tirer plus de la voiture. Félicitations à Gilles. Son tour a été impressionnant. De mon côté, j’ai perdu un peu dans le secteur 1, mais quoi qu’il en soit, c’est une bonne journée.”

Ehrlacher a déclaré : “Piloter cette Lynk & Co sur un tour est très difficile. J’étais à la limite et en freinant 50 cm trop loin, j’ai tout perdu. Cela a été une séance de qualification des plus difficiles, mais je suis content d’être allé quand même en Q3. Et avec Ma en pole sur la grille inversée, nous sommes bien placés pour inscrire quelques bons point.”

Huff s’est dit content “d’être où nous sommes sur les deux dernières courses. Il y a un sentiment de satisfaction immense dans l’équipe, et je suis fier d’elle. Quand on nous compare aux autres sur le papier, nous sommes très loin, mais nous semblons en mesure de continuer à signer ces excellentes performances et à nous battre avec les gros bras. J’ai un peu glissé dans le Turn 1, et ça m’a surpris – exactement comme Yvan, sauf que je n’ai pas touché les pneus. Gilles a fait un tour impressionnant. Réaliser le meilleur chrono du week-end en Q3 est très spécial.”

Muller a admis que son tour avait été “frustrant. Tout en sachant que mes pneus se refroidiraient un peu trop, je ne voulais pas trop attaquer et trop leur demander à l’avant – mais j’aurais dû en faire un peu plus. J’ai donc perdu la voiture dans le premier virage et heurté une pile de pneus. J’ai essayé, mais ça n’a pas marché.”

La Course 1 de la WTCR Race of Spain doit débuter dimanche matin à 11h15, heure locale et de Paris, et la Course 2 à 15h15.