Flash qualifications WTCR : Vervisch bat Bjork pour signer une pole sensationnelle en Aragón

2021-07-10T19:17:08+02:00juillet 10th, 2021|2021, WTCR Race of Spain 2021|

Frédéric Vervisch a réalisé un fantastique dernier tour lors des qualifications de la WTCR Race of Spain pour déloger Thed Björk de la pole position de la Course 2 sur le MotorLand Aragón.

Le pilote de l’Audi RS 3 LMS du Comtoyou Team Audi Sport était le dernier à s’élancer dans le top 5 de la Q3 et il en a fait juste assez pour devancer de 0,021s la Lynk & Co Cyan Performance de Björk.

« Pour moi, ça a été un très bon tour », a réagi Vervisch. « Tout s’est bien enchaîné au bon moment. Le début de saison a été difficile, mais maintenant nous sommes de retour dans le jeu. Les gars de Comtoyou n’ont pas arrêté de travailler. Pour la course, ce sera difficile, mais puisque nous avons le rythme pour la pole, nous avons la vitesse pour gagner. Nous avons le rythme pour marquer beaucoup de points. »

La séance d’ouverture Q1 de 20 minutes a été interrompue par un drapeau rouge après seulement cinq minutes lorsqu’Attila Tassi – deuxième du classement WTCR avant ce week-end – a été contraint de s’arrêter sur le circuit en raison d’un problème technique frappant sa Honda Civic Type R TCR d’ALL-INKL.DE Münnich Motorsport.

« Nous ne nous attendions pas à grand-chose ce week-end avec nos 70 kilos supplémentaires [de poids de compensation, ou lest] », a déclaré Tassi, vainqueur de la Course 2 lors de la précédente course WTCR au Portugal.« Tout d’un coup, ma voiture s’est éteinte. J’ai essayé de la redémarrer, mais même l’équipe ne sait pas encore quel était le problème. »

Une fois que la séance a repris, une rafale d’améliorations en fin de séance a secoué la hiérarchie du moment où le drapeau à damier était agité. Tom Coronel a délogé son collègue d’Audi Comtoyou de la première place, avant que le Roi du WTCR (champion en titre), Yann Ehrlacher, ne s’installe en tête avec un temps de 2min06,441s – seulement 0,028s plus rapide que le Néerlandais.

Le Goodyear #FollowTheLeader (leader du championnat) Jean-Karl Vernay s’est qualifié de justesse pour la Q2 en réalisant un chrono suffisant pour être 11e, devant le héros local Mikel Azcona qui a également obtenu son ticket. Parmi ceux qui n’ont pas réussi à se classer parmi les 12 premiers, on trouvait Santiago Urrutia (13e) et l’autre héros local du WTCR, Jordi Gené, au volant de sa Cupra de la Zengő Motorsport Drivers’ Academy. Rob Huff, autre pilote CUPRA, n’a pas pu franchir ce palier, pas plus que les trois autres Honda d’Esteban Guerrieri (16e), Néstor Girolami (20e) et Tiago Monteiro (21e).

La Q2 d’une durée de dix minutes a vu Norbert Michelisz se qualifier parmi les cinq premiers passant en Q3 avec le meilleur temps sur sa Hyundai – un tour en 2min06,044s. Gilles Magnus a été le dernier à franchir la ligne pour passer de la 12e à une superbe deuxième place, devant son compatriote et équipier chez Audi, Vervisch. Vernay s’en est bien sorti en quatrième position, tandis que Thed Björk a pris la cinquième place.

Nathanaël Berthon, le plus rapide lors de la deuxième séance d’Essais Libres, a manqué de peu la qualification en terminant sixième de la Q2 devant Coronel, Ehrlacher et Azcona. Les améliorations tardives ont laissé Gabriele Tarquini à la dixième place, ce qui signifie qu’il prendra le départ de la Course 1, à la grille inversée pour le top 10, depuis la pole position pour le deuxième week-end WTCR consécutif. C’est le tour de Magnus qui a fait la différence, repoussant Yvan Muller en 11e position devant Luca Engstler.

Ehrlacher s’est dit déçu de son huitième temps, même s’il se retrouve en deuxième ligne pour la Course 1.« Ce n’était pas du tout une stratégie », a-t-il assuré. « Cette piste est vraiment difficile et nous n’avons pas la voiture idéale. J’ai piloté à 130 % mais parfois, vous ratez certains virages. »

Michelisz a été le premier à s’élancer dans la Q3, disputée sur un tour individuel, et a établi un chrono de référence de 2min06,380s. Magnus était le suivant. Le Belge se montrait plus rapide que Michelisz dans le premier secteur, puis plus lent dans les trois autres – mais c’était quand même suffisant pour devancer le pilote Hyundai de seulement 0,026s.

Vernay a été le troisième à prendre la piste, mais n’est pas parvenu à battre les temps de Magnus et Michelisz. C’était ensuite au tour de Björk de s’aligner sur sa Lynk & Co, le Suédois réalisant un tour fantastique pour être le plus rapide dans tous les secteurs sauf le dernier – et prendre la tête, 0.164s devant Magnus.

Cinquième et dernier à s’élancer, Vervisch n’était pas le plus rapide dans les trois premiers secteurs. Mais le Belge a trouvé un maximum de vitesse dans le quatrième pour s’emparer la pole position. Le classement final était donc : Vervisch, Björk, Magnus, Michelisz et Vernay.

Björk n’était pas trop déçu après une qualification aussi disputée. « Je me sens bien dans la voiture », a-t-il déclaré. « Le début de la saison a été difficile. Il [Vervisch] m’a battu d’un tout petit peu. »

Magnus s’est dit heureux d’être troisième, surtout avec un de ses collègues chez Audi, Vervisch, en pole de la Course 2. « Cette position ici est une chose positive », a-t-il estimé. « C’est un circuit que j’aime, nous avons fait beaucoup de kilomètres ici et demain sera une bonne journée, je l’espère. »

Michelisz a déclaré : « Il faut être réaliste. J’ai eu la meilleure aspiration de ma vie en Q2, mais nous sommes à notre place. Nous ne nous attendions pas à battre les Audi ici. L’objectif, demain, sera de prendre des points. »

Et Vernay s’est satisfait de sa situation, affirmant : « Ça a été une bonne séance après une journée assez difficile pour moi. Mais au final, j’ai fait une bonne qualification pour être dans le top 5 et inscrire quelques points supplémentaires. »

La Course 1 de la WTCR Race of Spain doit débuter dimanche à 11h15, heure locale et de Paris.