Flash WTCR Course 2 : Michelisz et Tassi s'accrochent et Azcona s'impose à Pau

2022-05-09T00:01:16+02:00mai 8th, 2022|2022, WTCR Race of France 2022|

Mikael Azcona a remporté la Course 2 à la grille partiellement inversée de la WTCR Clean Fuels for All Race of France après que Norbert Michelisz et Attila Tassi, qui se partageaient la première ligne, se sont accrochés juste avant le premier virage sur le Circuit de Pau-Ville.

Azcona, sur sa Hyundai Elantra N TCR équipée de Goodyear de la BRC Hyundai N Squadra Corse, a terminé devant les deux Lynk & Co de Santiago Urrutia et Ma Qing Hua après que le champion WTCR en titre, Yann Ehrlacher, a été contraint de rentrer au stand en raison d’un pneu endommagé alors qu’il était troisième.

Tassi a pris le meilleur départ depuis la première ligne, mais l’autre Hongrois qu’est Michelisz s’est déporté sur la droite depuis sa pole position et les deux voitures se sont touchées. La Honda de Tassi a heurté le mur des stands et la Hyundai de Michelisz est partie en travers au milieu de la piste, entraînant une réaction en chaîne. Gilles Magnus a heurté l’arrière de la Lynk & Co d’Yvan Muller avec son Audi, l’autre Audi de Mehdi Bennani a vu sa suspension casser dans un autre accrochage plus loin dans le peloton. La Honda Civic Type R Limited Edition faisant office de voiture de sécurité est entrée en piste.

Mon départ a été moyen”, a dit Michelisz. “J’ai essayé de tourner pour le virage 1 et on s’est touchés. Pas de chance. Désolé. Ce n’est pas une bonne façon de débuter la saison. J’aimerais voir les images filmées de l’extérieur, mais c’était vraiment pas de chance.”

La course a repris avec encore 23 minutes (plus un tour) à couvrir, Urrutia mettant la pression sur Azcona. Mais l’Espagnol a gardé son calme et commencé à creuser l’écart, s’imposant avec 3,876s d’avance au terme des 21 tours.

C’est mon premier week-end de course avec Hyundai et BRC, alors je suis très content”, a réagi Azcona. “Je veux féliciter chaque membre de l’équipe. Ils ont fait un travail fabuleux tout le week-end, travaillant très dur. Je suis là grâce à eux. Maintenant, il faut continuer comme cela.”

C’est un bon début”, a déclaré Urrutia. “On a montré notre rythme aux essais libres, mais en qualification, on n’a pas trop réussi. Je savais que partant parmi les dix premiers, je devais terminer dans les points sur ce circuit difficile où tout peut arriver. J’ai eu un peu de chance d’avoir pris l’intérieur et pas l’extérieur au départ, avec cet assez gros accident devant moi.”

Ehrlacher semblait parti pour accompagner Urrutia sur le podium avant de rentrer au stand à cause d’un pneu endommagé à 12 minutes de l’arrivée, permettant à Ma d’y accéder pour son premier week-end au sein de Cyan Performance Lynk & Co.

Derrière les trois premiers, Nathanël Berthon a remis les pendules à l’heure après sa déception de la Course 1, remontant de la septième place sur la grille à la quatrième sur sa RS 3 LMS du Comtoyou DHL Team Audi Sport, alors qu’Esteban Guerrieri a ajouté une cinquième place à la deuxième qu’il avait obtenue plus tôt dans la journée. Muller a terminé sixième malgré le contact avec Magnus.

Vainqueur de la Course 1, Néstor Girolami a pris la septième place pour ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, devant Rob Huff, huitième et premier du WTCR Trophy après s’être élancé 13e avec sa Zengő Motorsport Cupra Leon Competición. Thed Björk (Cyan Performance Lynk & Co) et Tiago Monteiro (LIQUI MOLY Team Engstler Honda) ont complété le top 10.

Dániel Nagy a fini 11e sur sa Cupra, devant l’Audi de Tom Coronel et le coureur invité Éric Cayrolle. Ehrlacher s’est classé 15e pour, au moins, inscrire un point au terme d’une course durant laquelle on l’a entendu dire dans la radio à son équipe : “J’ai envie de pleurer.”

Girolami reste le Goodyear #FollowTheLeader avec 49 points et sept points d’avance sur Guerrieri, lui-même un point devant Azcona.