News

Flash WTCR Course 3 : Tarquini remporte une course agitée à Suzuka, Ceccon pénalisé

2018-10-28T05:10:27+01:00 octobre 28th, 2018|2018, WTCR Race of Japan 2018|

Gabriele Tarquini a conforté son avance en tête de la WTCR – FIA World Touring Car Cup presentée OSCARO avec une victoire dans une course excitante et animée à Suzuka alors que la WTCR JVCKENWOOD Race of Japan s’est conclue dans un suspense total.

Le vétéran italien, au volant de sa Hyundai i30 N TCR du BRC Racing Team, a pris la tête au départ, puis a été dépassé par son compatriote Kevin Ceccon. Mais l’Alfa Romeo Giulietta TCR du Team Mulsanne était sanctionnée pour avoir été mal placée sur son emplacement sur la grille depuis sa pole position DHL, et Ceccon s’est vu infliger une pénalité de cinq secondes. Cela a permis à Tarquini de suivre de près l’Alfa jusqu’au drapeau à damiers en sachant qu’il remporterait la victoire.

«Je suis désolé pour Kevin car il a fait une course fantastique», a déclaré Tarquini. «J’ai été informé de sa pénalité à la radio, alors je l’ai laissé passer. Je savais que je devais rester dans les cinq secondes pour gagner la course. »

Tarquini avait pris un bon départ depuis la première ligne aux côtés de Ceccon, le poleman DHL, et avait plongé dans le virage 1 en tête. En revanche, l’Alfa prenait un envol moyen, Ceccon étant dépassée par les deux pilotes partis de la deuxième ligne, Yann Ehrlacher et Aurélien Comte.

Mais le vainqueur de la course 1, Ceccon, avait clairement la pointe de vitesse pour rattraper son mauvais départ. Il dépassait Comte à la fin du premier tour, puis a rapidement disposé d’Ehrlacher au deuxième tour.

C’est au cinquième tour que la nouvelle de sa pénalité était connue. Tarquini, conscient de la vitesse de Ceccon ainsi que de sa sanction, le laissait reprendre la tête au septième tour, et se positionnait dans son sillage immédiat pour assurer ce qui pourrait constituer une victoire cruciale pour le titre en WTCR OSCARO, avec désormais 39 points d’avance avant les trois dernières courses de la saison à Macao le mois prochain.

Ceccon était finalement classé troisième, derrière Comte. Ehrlacher a perdu ce qui semblait être un podium assuré en raison d’un problème à l’avant-droit de sa Honda Civic Type R TCR du ALL-INKL.COM Münnich Motorsport. Le Français abandonnait au septième tour.

Mehdi Bennani, du Sébastien Loeb Racing, a pris le quatrième rang au volant de sa Volkswagen Golf TCR après avoir dépassé Aurélien Panis du Comtoyou Racing lors du dernier tour au virage Spoon, mais c’est l’action derrière ces deux pilotes qui a vraiment attiré l’attention.

Un train de voitures emmené par Esteban Guerrieri, du ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, a captivé l’enthousiasme de la foule de Suzuka. Guerrieri était passé en force devant la Hyundai de Yvan Muller au troisième tour, permettant également à la Cupra TCR du Team OSCARO by Campos Racing  de passer. Le trio était rejoint par le vainqueur de la course 2, Rob Huff, de Norbert Michelisz du BRC Racing Team et de Frédéric Vervisch de l’équipe Comtoyou, dans une bataille impossible à prédire.

Oriola était finalement sanctionné d’un drive-through pour avoir coupé la chicane. Guerrieri a quitté la bataille après une grosse chaleur dans le gauche rapide du 130R puis, quelques instants plus tard, Muller était poussé hors de la piste à la chicane par Michelisz. Il chutait dans la hiérarchie, et était contraint à l’abandon, ce qui offrait à Tarquini – équipier de Michelisz – un avantage conséquent dans leur duel pour le titre avant le dernier rendez-vous de la saison à Macao.

Toutes ces péripéties permettait à Huff de récupérer la sixième place devant Vervisch et la Hyundai YMR de Thed Björk qui parvenait ainsi à arracher la huitième place après s’être élancé de la 13e place sur la grille. Michelisz revenait lui de sa péripétie avec Muller pour terminer 9e devant Jean-Karl Vernay.

Tiago Monteiro, auteur d’un retour héroïque à la compétition cette semaine, a tout juste manqué les points à l’issue de cette dernière course à Suzuka, le Portugais coupant la ligne au 11e rang. Il devançait la Cupra TCR de John Filippi (Campos Racing) et Timo Scheider (ALL-INKL.COM Münnich Motorsport).