News

Héros du WTCR : #2 Gabriele Tarquini

2020-03-22T06:00:14+01:00mars 22nd, 2020|2020|

FIAWTCR.com met en avant un héros du WTCR – FIA World Touring Car Cup. Cette semaine, c’est au tour du pilote BRC Hyundai N LUKOIL Squadra Corse, Gabriele Tarquini.

Date de naissance : 02/03/1962
Nationalité : Italien
Voiture : Hyundai i30 N TCR
Départs en WTCR : 59
Victoires en WTCR : 7
Pole positions en WTCR : 2
Tours en tête en WTCR : 99
Points en WTCR : 528

Qui est-il ? Ancien champion du monde de karting et ancien pilote de Formule 1 avec 38 départs à son actif, Tarquini est un titan des voitures de tourisme depuis plus de deux décennies. Ses prouesses techniques et son style de pilotage sans fioritures sont ses principales qualités. Après avoir remporté le championnat britannique des voitures de tourisme en 1994, Tarquini a pris d’assaut les séries européennes, remportant six victoires sur le chemin du titre en 2003. Il est devenu champion WTCC avec SEAT en 2009. Bien qu’il n’ait plus renoué avec le titre en WTCC, l’Italien s’est imposé lors de six des sept saisons qui ont suivi et a remporté le premier titre WTCR en 2018.

Qu’est-ce qui fait de lui un héros ? À 58 ans, la longévité de Tarquini est à admirer. Mais en plus d’être toujours en activité, Tarquini est toujours aussi performant. Après avoir joué un rôle clé dans le développement de la Hyundai i30 N TCR après avoir signé pour la marque en tant que pilote de développement en 2017, Tarquini est entré dans l’histoire en avril 2018 lorsqu’il a remporté la première course WTCR, après avoir de surcroît signé la DHL Pole Position à Marrakech. Après avoir remporté le titre cette saison-là, Tarquini a remporté deux courses en 2019 en assumant un rôle de soutien à son coéquipier Norbert Michelisz. Son objectif est de reconquérir sa couronne en 2020.

Qui sont ses héros ? “Si je dois en choisir deux, ce serait Michael Schumacher et Ayrton Senna. J’ai couru avec eux, surtout avec Senna. J’ai passé quelques saisons, avec des résultats certes différents, mais en même temps nous étions sur la même piste et c’était quelqu’un que j’aimais beaucoup. J’ai commencé à connaître Senna grâce au karting. Il courait en Italie à l’époque. Et Michael parce que nous partagions beaucoup de temps en dehors des courses, surtout le football, parce qu’il adore le football. Nous avons cette équipe nationale de pilotes en Italie, et je suis l’une des personnes qui l’ont constituée et nous avons bénéficié d’un très gros coup de pouce quand Michael nous a rejoint. J’ai passé beaucoup de temps avec lui et je serais très heureux de partager le podium avec Senna et Schumacher”.