News

Heureux sous la pluie ? Voici le guide du pilotage sous la pluie en WTCR par Nick Catsburg

2019-05-12T10:00:51+02:00mai 12th, 2019|2019, WTCR Race of Slovakia 2019|

Alors que la pluie est annoncée à l’occasion de la WTCR Race of Slovakia aujourd’hui, le double poleman DHL Nick Catsburg s’est vu demander quelques astuces pour comment briller sur une piste humide. Voici ce que le pilote du BRC Hyundai N LUKOIL Racing Team a répondu.

1 : Affiner le set-up
« Sur le sec, je sais à peu près quoi faire parce que nous l’avons fait ces deux derniers jours, nous sommes rapides et il y a de fortes chances que nous fassions de bonnes courses si cela reste sec parce que nous savons quoi faire avec les réglages. Mais si c’est mouillé, alors que nous n’avons pas testé ici comme les autres quand il pleuvait, nous n’avons qu’une idée générale du set-up, mais il n’a pas encore été testé. Il y aura aussi beaucoup de trajectoires  différentes et nous ne saurons pas encore laquelle prendre. »

2 : Trouver le grip
« Conduire sur le mouillé, c’est savoir où trouver l’adhérence. Quand la piste s’asséchait en seconde qualification, elle s’asséchait dans des endroits particuliers, pas sur la trajectoire idéale, il fallait donc se mettre hors trajectoire pour trouver la zone sèche. Mais si on commence sur le mouillé et que la piste sèche, vous devez chercher où la piste est la plus mouillée, car vous avez besoin de refroidir vos pneus pluie. Certains pilotes passent même dans l’herbe pour essayer de les refroidir. Il s’agit de ne pas surchauffer vos pneus et d’essayer de les garder en vie. »

3 : Attention aux projections d’eau
« Quand vous êtes dans les cinq premiers, les projections d’eau sont gérables car vous pouvez sortir de la trajectoire et avoir une visibilité correcte. Lorsque vous êtes plus à l’arrière, votre vision est totalement bouchée et vous devez être très courageux. Et puis il y a toujours les gars qui essaient d’être ultra-audacieux, mais ils finissent par dépasser la limite et ça détruit la race de quelqu’un d’autre, souvent. »

4 : Freiner plus tôt/accélérer plus tard
« Le freinage est clairement effectué un peu plus tôt selon l’endroit où vous trouvez l’adhérence et l’accélération est retardée, tout est plus lent. »

5 : Appréciez le défi
« Sur le mouillé, c’est pareil que sur le sec, avec juste un peu moins d’adhérence donc on devrait s’en sortir ! Honnêtement, ça aurait été plus facile si c’était sec de manière permanent, je pourrais essayer de marquer quelques points, mais au final c’est bien. Ce ne sera peut-être pas totalement mouillé, un peu entre les deux. Quoi qu’il arrive, je suis sûr que ça offrira un bon spectacle à la télé. »