News

Histoires de la première année du WTCR : une équipe de moto donne un coup de pouce à DG Sport Compétition

2018-12-23T06:00:44+01:00décembre 23rd, 2018|2018|

Le meilleur chrono de Mato Homola lors des Essais Libres 1 et la pole position DHL en qualification de Aurélien Comte lors de la WTCR JVCKENWOOD Race of Japan doit beaucoup au talent des pilotes et au niveau de performance de leurs Peugeot 308TCR du DG Sport Compétition. Mais une équipe championne en Championnat du monde d’endurance moto FIM a également sa part dans cette réussite.

Les voitures de l’équipe DG Sport Compétition sont arrivées au Japon par fret maritime et nécessitaient des réparations majeures à la suite d’accidents survenus lors de la WTCR Race of China-Wuhan.

Eric Nève, le team manager de la structure belge, revient sur cette histoire. «Après les gros dégâts subis par les voitures à Wuhan, nous avons demandé plus tôt au promoteur de WTCR [Eurosport Events] l’autorisation d’avoir accès aux voitures [depuis les conteneurs] plus tôt [car c’était la première fois que nous pouvions travailler dessus], et cela nous a été accordé ».

«Il y a une collaboration entre Spa-Francorchamps et le circuit de Suzuka et nous pouvions avoir accès à un garage dès le lundi [de la semaine de course]. Les mécaniciens ont commencé à travailler immédiatement sur les voitures. Nous avons également fait appel à un carrossier qui a énormément travaillé pour remettre les voitures en forme avec de nombreuses pompes hydrauliques. Nous avons beaucoup travaillé sur l’arrière des deux voitures et sur le train avant de la voiture de Mato, qui était courbée de plus de deux centimètres. Nous avons travaillé lundi, toute la journée, mardi et mercredi. »

Nève a également révélé le rôle clé joué par l’équipe TSR, qui a remporté le Championnat du Monde FIM d’Endurance par Équipes en 2018 sous la bannière du F.C.C. Bannière TSR Honda France.

«Nous avons bénéficié d’une excellente collaboration de la part de l’équipe de motos locale TSR, basée à 500 mètres de Suzuka», a déclaré Nève. «Ils nous ont aidés à usiner des pièces, ils nous ont également aidés à trouver un atelier de peinture parce que nous nous sommes fait livrer une demi-tonne [de pièces] de PEUGEOT Sport mais les pièces n’étaient pas peintes, nous les avons donc peintes au Japon.

«Sans l’aide de TSR, du circuit, de nos mécaniciens, du carrossier et de la communauté du WTCR, il aurait été impossible d’être sur la piste. Nous devons les remercier car ils nous ont vraiment aidés. ”

Regardez Comte décrocher la DHL Pole Position au Japon en cliquant ici. Eurosport Events est le promoteur du WTCR et de l’EWC.