News

Huff vise une 10e victoire record à Macao mais se méfie du challenge qui l'attend

2019-11-05T06:00:47+01:00novembre 5th, 2019|2019, WTCR Race of Macau 2019|

Rob Huff sera ‘terrifié’ lorsqu’il tentera de battre son propre record en remportant une 10e victoire dans les rues de Macao la semaine prochaine.

Huff a remporté la légendaire Guia Race du Grand Prix de Macao neuf fois, un exploit qui fait de lui l’officieux Roi de Macao, car aucun autre pilote ne s’y est imposé plus souvent dans les autres catégories.

Du 14 au 17 novembre, le Britannique rejoindra ses rivaux du WTCR – FIA World Touring Car Cup présenté par OSCARO pour tenter de maîtriser les effrayants 6,120 kilomètres du Circuito da Guia – et écrire de nouveau l’Histoire dans cette région administrative spéciale de la République populaire de Chine.

“Macao me terrifie, mais à un point, vraiment !” s’exclame Huff, qui pilote une Volkswagen Golf GTI TCR pour Sébastien Loeb Racing. “Il n’y a pas de marge d’erreur, mais on veut aller un peu plus loin à chaque virage. Mais la différence entre là où l’on se trouve et un peu plus loin, c’est un séjour à l’hôpital ! C’est pareil pour chaque virage. C’est aussi simple que ça.”

Huff a remporté sa première victoire à la Guia Race en 2008, trois ans après sa première participation à ce qui est probablement la course urbaine internationale la plus dure en voitures de tourisme. Il y a remporté deux victoires en 2011 et s’y est assuré le titre 2012 du FIA World Touring Car Championship, tandis que sa victoire la plus récente date de 2017 pour ALL-INKL.COM Münnich Motorsport.

Sans surprise, les performances de Huff entraînent toujours la même question : quel est le secret de son succès à Macao ?

“Je ne pense pas pouvoir l’expliquer, car on ne peut pas apprendre à quelqu’un à faire ce que je fais à Macao,” répond le pilote de 39 ans. “Cela dépend de si l’on a ce qu’il faut, et cela dépend du fait d’être un pilote de course. Tout le monde en WTCR a ce qu’il faut, aucun doute là-dessus, mais quand on commence à toucher le mur avec le rétroviseur et qu’on sort de chaque virage en se demandant comment on y a survécu, on y est presque – pas encore, mais presque. Puis il faut encore franchir un cap. On retient sa respiration pendant deux minutes et 30 secondes à chaque tour.”

Huff reconnaît qu’il y a des attentes sur ses épaules pour obtenir une dixième victoire et creuser l’écart sur le pilote moto Michael Rutter, qui a remporté le Grand Prix de Macao huit fois sur deux roues.

“Je suis vraiment enthousiaste pour le week-end de Macao, toujours, mais la pression extérieure s’accroît depuis qu’on m’a surnommé le Roi de Macao,” ajoute Huff. “J’ai remporté neuf victoires, et les gens s’attendent à ce que j’atomise encore tout le monde. Mais chaque année, c’est de plus en plus dur. Il faut que je repense où est-ce que je peux trouver ces dixièmes d’avance que je semble avoir eus toute ma vie à Macao. Le WTCR est un championnat professionnel et le niveau est extrêmement élevé, mais c’est un record que je veux améliorer.”

Huff s’est qualifié deux fois en DHL Pole Position à la WTCR Race of Macau en 2018 mais n’est pas parvenu à convertir sa rapidité sur un tour en victoire, selon lui en partie à cause de la meilleure vitesse de pointe des voitures rivales.

“Nous n’avons pas pris les départs que nous voulions en course,” se remémore Huff. “Le rythme était là et j’ai connu une belle bataille avec Esteban [Guerrieri en Course 3], mais les Audi dépassaient facilement en ligne droite. Ce n’est pas idéal, mais il faut en tirer le maximum. Enfin, j’adore les circuits urbains ; Macao est le circuit urbain par excellence et cela semble être mon bébé depuis plus de dix ans. J’espère que cela va continuer !”