Ils ont dit : commentaires du Top 3 de la Course 2 de la WTCR Race of Italy

2021-11-07T20:00:15+01:00novembre 7th, 2021|2021, WTCR Race of Italy 2021|

Yann Ehrlacher, Frédéric Vervisch et Gilles Magnus ont terminé dans cet ordre la Course 2 de la WTCR Race of Italy. Voici ce qu’ils ont déclaré après la course.

Yann Ehrlacher (Cyan Racing Lynk & Co, Lynk & Co 03 TCR) : Vainqueur
« C’est sûr que le week-end a bien commencé avec la pole position. Le tour était bon en Q1, le tour était très bon en Q3. Le timing était bon, c’est bien de mettre tout ça ensemble maintenant que nous nous rapprochons de la fin de la saison. Aujourd’hui, après une course 1 difficile, mais en partant dans le peloton, je m’attendais à ça et je ne voulais pas prendre de risques. Je me suis donc concentré sur la course 2. Nous avons eu des difficultés depuis plusieurs week-ends avec le départ, nous avons fait de très mauvais envol. L’équipe a travaillé très tard hier soir pour nous fournir un nouveau système auquel nous avons dû nous adapter. Après avoir connu le même problème pendant trois ans, nous avons dû changer de procédure et cela n’a pas été facile, tant pour l’équipe que pour nous. Donc un grand merci à eux parce qu’ils nous ont sauvés aujourd’hui. Le départ était bon au final, j’ai réussi à prendre la tête au départ et au premier virage, et ensuite j’ai joué la symphonie que je devais faire pendant quelques tours et ensuite nous avons simplement ramené la voiture à la maison. Je suis vraiment heureux de cela et je ne peux que remercier l’équipe pour me fournir une si bonne voiture et pour continuer à être devant chaque fois que nous prenons la piste. Je suis vraiment satisfait du travail que nous faisons tous ensemble. »

Frédéric Vervisch (Comtoyou Team Audi Sport, Audi RS 3 LMS) : Deuxième 
 » En tant qu’équipe, nous avons réalisé notre meilleur week-end jusqu’à présent. Nous avons vraiment bien travaillé ensemble, j’ai eu une grande aide de Gilles, je dois donc le remercier, mais aussi de Tommy [Coronel] et de Nathanaël [Berthon]. Nous avions un meilleur rythme qu’à Pau-Arnos, mais nous nous battions contre un concurrent très fort et ils étaient juste un peu meilleurs que nous. Nous sommes deuxièmes et il reste encore une course et j’espère que lors de cette course en Russie, nous serons super performants. Je pense que [la Russie] pourrait être un bon tracé pour nous. Il y a de longues lignes droites, de longs virages, je pense que nous pourrons y être performants. Mais encore une fois, nous devons voir. On ne sait jamais, nous devons attendre le poids de compensation aussi. Mais je pense que nous pouvons être bons là-bas, alors espérons que ce sera comme ça. »

Gilles Magnus (Comtoyou Team Audi Sport, Audi RS 3 LMS) : Troisième 
 » Après une période difficile, c’est bon d’être de retour ici. Tout d’abord à Most, nous avons connu un week-end difficile, pas à cause d’une erreur de ma part, mais d’un problème technique en qualification. Puis à Pau-Arnos, où là en revanche j’ai commis une erreur lors des qualifications. Partir dernier pendant quatre courses d’affilée n’était certainement pas la meilleure chose, mais j’ai laissé cela derrière moi et j’ai fait une remise à zéro complète et nous sommes de nouveau ici. Nous ne nous battons plus pour le championnat, mon rôle principal ici est donc d’aider Fred et je pense que j’ai fait ce travail aujourd’hui. Je suis donc heureux pour l’équipe et je suis heureux pour moi-même. C’est vrai que nous avons mieux travaillé ensemble qu’au début de la saison, même si à l’époque nous travaillions aussi bien ensemble. Mais nous avons appris à travailler les uns avec les autres et parler la même langue que Fred est, par exemple, un avantage. Ce genre de choses aide, c’est sûr. Mais je suis content du travail d’équipe que nous avons fait. Nous verrons à Sotchi ce que Fred sera capable de faire. La pression est sur ses épaules, alors je ne pourrai y aller que pour l’aider ! »