Ils ont dit quoi ? La réaction des trois premiers après la Course 1 de la WTCR Race of Hungary

2020-10-18T12:00:36+02:00octobre 18th, 2020|2020|

Esteban Guerrieri, Yann Ehrlacher et Néstor Girolami, ainsi que Norbert Michelisz, ont pris part à la conférence de presse virtuelle suivant la Course 1 de la WTCR Race of Hungary. Voici ce qu’ils avaient à dire.

Q :
Esteban, aujourd’hui les conditions sont très différentes de celles d’hier, mais très exigeantes. Parlez-nous de votre course.

EG :
Oui, c’était aussi intense qu’hier où, évidemment, les conditions étaient humides alors qu’aujourd’hui, c’était sec et qu’on n’avait pas piloté sur une piste sèche du week-end. J’ai juste essayé de gérer les pneus, ce qui était très difficile dans des conditions aussi froides, car les pneus arrière étaient très froids, la voiture bougeait donc beaucoup – mais comme pour tout le monde je pense. Après deux ou trois tours, j’ai pu réaliser quel était le rythme de Yann, dans quels virages il était rapide, et j’ai juste essayé de m’adapter. Notre voiture a très bien fonctionné. Nous pouvons faire quelques changements ici et là pour les Courses 2 et 3, mais évidemment, je suis très content de ces 25 points. La première et la troisième place, avec Néstor, c’est génial pour Honda et ALL-INK, alors oui, je suis très content, mais il reste beaucoup de chemin à faire en ce long dimanche. Mais il a très ben commencé.

Q :
Vous voilà à la deuxième place du championnat, et avec la DHL Pole Position pour la Course 3, vous pourrie être dans une très bonne situation en fin de journée.

EG :
Oui. Bon, en Course 2, Yann profitera aussi de la grille inversée, je crois qu’il part deuxième. Je ne sais pas comment ça se passera, mais il a une bonne chance et j’ai une bonne chance aussi. Nous essaierons juste de terminer et de la meilleure façon possible, mais c’est une bonne surprise de me retrouver deuxième du classement provisoire après un très mauvais début de saison à Zolder.

Q :
Yann, vous semblez avoir trouvé le rythme aujourd’hui. Le sec semble convenir à la Link & Co.

YE :
Oui, c’est sûr. Tout d’abord, félicitations à ces gars, ça a été une bonne course. Bien sûr, après les EL2, nous étions une seconde et demie derrière et ne savions pas vraiment pourquoi, alors, pour être sur le podium maintenant, nous revenons de loin. Le rythme n’a pas été mauvais, j’étais un peu plus rapide au début, puis mon niveau de performance a commencé à baisser. Nous avons encore deux courses à faire, et je vais prendre plus de risques. Dans celle-ci, nous devions rapporter quelque chose, maintenant c’est fait pour ce week-end et je vais commencer à attaquer.

Q :
Après les qualifications, Yvan [Muller] a dit que vous ne pouviez avoir mieux en termes de rythme, mais avant la Course 2, vous avez plus de chances de contrôler les choses désormais.

YE :
C’est sûr, nous avons un bon rythme et nous partirons en bonne position sur la grille inversée, pour viser la victoire. C’est ce que nous allons faire. Mais vous savez, c’est de la course, il faut penser aux virages 1, 2 et 3 et il y a beaucoup à gérer.

Q :
Bebu, il a semblé qu’Yvan allait prendre cette troisième place, mais vous avez effectué un beau dépassement. Parlez-nous de cette course de votre point de vue.

NG :
Tout d’abord, félicitations à Esteban, il a fait un travail fantastique hier, une performance fabuleuse, et aujourd’hui aussi. Félicitations à Yann, également, il a été très performant. Pour ce qui est de moi, je me suis dit dans mon tour de sortie que je n’étais pas en confiance avec l’essieu arrière, nous avons donc fait quelques changements sur la grille. Je pense que ça a très bien fonctionné, car je me suis dit cette fois qu’il y avait une opportunité dans les premiers tours puisque personne n’avait piloté dans ces conditions [sèches] ce week-end. Si j’étais en confiance, je pourrais l’utiliser, et ça a fonctionné avec Yvan. Il a glissé au virage 3 et il a été très lent dans la montée, j’ai donc eu l’opportunité et la chance de l’attaquer au virage 4 et de prendre cette troisième place après être parti sixième. Être sur le podium fait beaucoup de bien, nous avons encore une chance au championnat, alors on va continuer comme ça. Pour la Course 2, nous avons une bonne position de départ et aussi pour la Course 3, donc nous devons garder ce rythme pour inscrire le maximum de points possible.

Q :
Après un meeting très difficile sur le Slovakia Ring, c’est sympa de vous voir sur le podium.

NG :
Merci beaucoup. D’ailleurs, je voudrais dédier ce podium à Julianna, c’est la fête des Mères aujourd’hui. Bonne fête à toi, donc, et j’espère que tu passes une bonne journée avec le bébé.

Q :
Tournons-nous enfin vers Norbert Michelisz. Pouvez-vous nous résumer votre course ?

NM :
Le départ a été raisonnablement bon et j’ai réussi à gagner une ou deux positions. Puis, la voiture avait l’air très bonne et j’ai été en mesure d’attaquer et d’en dépasser quelques autres jusqu’à ce que, au troisième tour je pense, nous avons eu un souci de moteur. J’ai dû me ranger sur le côté et j’ai eu beaucoup de mal à rentrer au stand. C’est très dommage, car honnêtement, la voiture était, selon moi, assez bonne aujourd’hui pour faire d’autres dépassements et marquer des points. Malheureusement, ce n’est pas mon week-end pour l’instant.

Q :
Est-ce le même souci que celui rencontré aux essais libres ?

NM :
Nous ne le savons pas encore. Nous avons eu un peu de mal côté moteur et je ne sais pas quel a été le problème.