Les rivaux de Baldi en Esports WTCR prennent leur revanche sur un Slovakia Ring virtuel

2020-10-25T23:55:18+01:00octobre 25th, 2020|2020, eSports|

La manche Esports WTCR de la plateforme RaceRoom sur une version virtuelle du Slovakia Ring a vu trois nouveaux vainqueurs et un manque de réussite pour Esteban Guerrieri.

Après la domination de Gergo Baldi avec un triplé retentissant sur un Hungaroring virtuel le week-end dernier, Dávid Nagy, Bence Bánki et Florian Hasse se sont partagé les victoires, l’avance de Baldi sur le titre étant désormais réduite à 13 points.

Pendant ce temps, pour Guerrieri, le leader du championnat WTCR – FIA World Touring Car Cup, qui participait en tant que wildcard, ce fut une soirée frustrante en raison de l’apparition de problèmes techniques affectant le jeu.

Résumé course 1 : Nagy réduit l’écart
Gergo Baldi (M1RA Esports / Hyundai) n’a pas dérogé à ses habitudes, le Hongrois prenant la tête devant Florian Hasse (EURONICS Gaming / Honda) et Dávid Nagy (M1RA Esports / Audi).

Mais des problèmes techniques allaient perturber le cours des choses lorsque plusieurs pilotes ne pouvaient établir un tour chronométré en raison de problème avec le système de chronométrage. Esteban Guerrieri était le plus affecté, dans la mesure où le pilote argentin ne pouvait enregistrer le moindre chrono au volant de sa Honda ALL-INKL.COM Münnich Motorsport.

Baldi converissait sa pole position en première place au départ pour emmener le peloton, tandis que Nagy se mettait en marche vers la gloire en dépassant Hasse, qui s’est élancé du côté « sale » de la piste.

Hasse s’est ensuite retrouvé impliqué dans une grande bataille avec les Lynk & Co 03 TCR de Bánki (Red Bull Racing Esports) et Kirill Antonov (LADA Sport ROSNEFT eRacing Team) ainsi qu’avec Adam Pinczes (Triple A Esports / CUPRA). Cela a permis à Baldi et Nagy de creuser un écart de deux secondes sur les autres pilotes.

Plus loin, Norbert Leitner (HM Engineering / Hyundai) se crashait lourdement à la sortie du virage 2 à grande vitesse, alors que Guerrieri commençait sa remontée.

Vers la mi-course, Bánki était remonté en troisième position, tandis que Nagy commençait lentement à mettre la pression sur Baldi.

Bien que ses premières tentatives aient échoué, Nagy n’a pas relâché la pression, et a tenté une nouvelle manoeuvre à l’intérieur sur Baldi au virage numéro 1 au début du dernier tour. Les deux pilotes restaient côte à côte pendant plus de la moitié du tour, changeant de place à plusieurs reprises, avant que Nagy n’effectue une manoeuvre décisive au virage 10, s’assurant la victoire devant Baldi, Bánki, Antonov et Pinczes.

Guerrieri est passé de la 26e place sur la grille à la 17e position à l’arrivée, tandis que son coéquipier Néstor Girolami coupait la ligne en 24e position après une sortie de piste.

Résumé course 2 : Bánki gagne « à domicile »
Le Slovaque Bánki a profité de ses connaissances de la piste pour signer la pole devant Baldi et Tim Jarschel (EURONICS Gaming / CUPRA), tandis que Guerrieri a été frappé une nouvelle fois par le problème de chronométrage qui avait déjà gâché sa première séance qualificative, et qui le forçait une nouvelle fois à s’élancer de l’arrière de la grille.

Bánki n’a en revanche pas connu de problèmes de ce genre et est demeuré en tête au départ de la course. Jarschel se hissait rapidement à la deuxième place, tandis que Baldi se hissait au troisième rang, mais était rapidement sous la pression de Nagy.

Nagy tentait de prendre l’avantage dans le virage n°3 au sixième tour lorsque Baldi virait un peu large, mais il finissait par perdre des positions face à Hasse et Zoltán Csuti (M1RA Esports / Audi).

Dans la bataille pour la première place, Jarschel jouait le jeu de l’attente. Il se rapprochait dans le dernier tour mais touchait le gravier hors de la trajectoire dans le virage 9 et perdait de précieuses secondes, laissant Bánki remporter sa première victoire de la saison, devant Jarschel, Baldi, Hasse et Nagy, alors que Gianmarco Fiduci (Absolute Motorsport / Lynk & Co) terminait à une solide sixième place.

Guerrieri terminait à la 15e place, marquant un point après avoir dépassé un autre vainqueur de course Esports WTCR, Nikodem Wisniewski (Williams Esports / Audi), dans les derniers instants de la course. Girolami terminait 17e.

Résumé course 3 : Victoire surprise pour Hasse
Alors que Guerrieri n’était toujours pas épargnés par des problèmes techniques, il en a été autrement pour Nagy qui signait la pole position devant Bánki, Hasse et Baldi, alors que Martin Barna (Triple A Esports / Audi) prenait la cinquième place sur la grille de départ.

Bánki se défendait avec acharnement au départ et conservait sa deuxième place devant Hasse, tandis que Barna devançait Baldi.

Au quatrième tour, Bánki tentait de prendre la tête, ce qui amenait trois voitures de front avec Hasse et Nagy, le dernier nommé émergeant finalement en tête à l’issue de la bagarre.

Hasse surprenait ensuite Bánki dans le virage n°8, plongeant à l’intérieur et se plaçant en deuxième position alors que Bánki se concentrait sur la défense de sa position face à Barna. Baldi peinait à suivre le rythme de tête, alors qu’il s’efforçait de tenir Pinczes à distance.

La course se décidait dans le dernier tour et Hasse effectuait une manoeuvre décisive en maintenant son attaque dans le virage 2. Nagy avait une fois de plus pris la ligne extérieure dans le virage 1, mais Hasse pouvait freiner plus tard, se plaçait à ses côtés et passait au virage suivant, devenant le quatrième vainqueur de la saison et offrant à Honda son premier triomphe. Nagy terminait deuxième devant Bánki, Barna et Gergo Baldi.

Girolami, également au départ en tant que wildcard, marquait ses premiers points de la saison avec une solide 14e place, bien que la course de Guerrieri ait pris fin au troisième tour avec un abandon. Nikodem Wisniewski n’est pas allé plus loin que le troisième tour, tandis que Rasmus Salo (Absolute Motorsport / Hyundai) a impressionné en entrant dans le top 10 pour ses débuts au championnat.

Baldi leader avant Aragon
Baldi abordera l’épreuve de MotorLand Aragón de dimanche prochain (19h00 CET, 1er novembre) avec un avantage de 13 points sur Nagy, Bánki pointant six points derrière. Hasse se positionne au quatrième rang, mais il compte 44 points de retard sur Bánki. Jarschel est cinquième, suivi de Pinczes et de Moritz Löhner (Williams Esports / Alfa Romeo) qui ont manqué l’épreuve du Slovakia Ring mais reviendront pour Aragón. Antonov, Csuti et Fiduci complètent le top 10.

Revivez la course Esports WTCR du Slovakia Ring :
Suivez ces liens pour revoir les courses :

Flux en anglais : https://www.youtube.com/watch?v=9LxqH0y3PWU

Flux en allemand : https://www.youtube.com/watch?v=-Mb2C2q_siU