News

Mes débuts en WTCR, par Niels Langeveld

2019-04-11T06:00:44+02:00avril 11th, 2019|2019, WTCR Race of Morocco 2019|

Niels Langeveld admet que son premier week-end en WTCR – FIA World Touring Car Cup presented by OSCARO a été difficile, mais estime que l’expérience glanée sera utile en 2019.

Recruté par le Comtoyou Team Audi Sport en reconnaissance de ses accomplissements – et de ses efforts – en ADAC TCR Germany, Langeveld faisait aussi ses débuts sur le Circuit Moulay El Hassan de Marrakech, qui accueillait la WTCR AFRIQUIA Race of Morocco.

Apprendre la piste
“J’ai beaucoup piloté dans le simulateur et regardé des vidéos. De cette façon, j’ai pu imaginer ce à quoi ça ressemblerait en vrai. Pour le reste, j’ai laissé venir. En fait, ça s’est avéré plus facile que je ne le pensais. Je veux dire, plus facile de maintenir la voiture loin du mur ! Il n’y avait pas trop de risque que ça se produise. Il y a des échappatoires quasiment partout si on juge mal son freinage.”

Début difficile
“Une piste s’asséchant n’est pas l’idéal pour découvrir un circuit et bien ressentir la voiture pour le reste du week-end”, a dit Langeveld de son expérience aux Essais Libres 1. “En tant que débutant, j’ai été un ton en retrait dès le début alors que les qualifications allaient se jouer à coups de dixièmes, voire de centièmes. Pour ça, il faut avoir le déclic – et pour ça, l’expérience compte.”

Correct mais pas idéal
Alors que Langeveld se classait 18e de la Première Qualification, Jean-Karl Vernay plaçait une autre Audi RS 3 LMS seulement trois dixièmes devant mais à la septième place. “Oui, c’était serré”, dit Langeveld. “Atteindre le top 12 est crucial en WTCR – ça conditionne votre week-end, surtout à Marrakech où il est difficile de dépasser. J’ai fait des erreurs dans mes deux premiers runs, ce qui a fait qu’il m’en restait un pour tout faire. Si ça se passe parfaitement, vous êtes dans le top 12.”

Une Course 1 malchanceuse
“Vers la fin de la course, la voiture a développé des problèmes de freins. J’ai heurté à l’arrière le pauvre Augusto Farfus, qui a heureusement pu continuer. Ma chance a été que de le heurter réduise ma vitesse, sans quoi j’aurais terminé dans le mur…”

Revenu de derrière
Une infraction au règlement du parc fermé, en qualification, a contrait Langeveld à s’élancer du fond de la grille pour les Courses 2 et 3. Cependant, il a terminé deux fois 18e et gagné de l’expérience en WTCR / OSCARO. “À ce moment [après les qualifications], le week-end était effectivement fini pour moi. J’ai pris un très bon départ dans la seconde course, et gagné immédiatement quelques positions. Dans la troisième, le départ n’a pas été aussi bon. J’ai bien enchaîné les tours mais j’avais déjà l’esprit tourné vers la prochaine manche au Hungaroring.”

Prochain arrêt, Hongrie
“Mes débuts ne se sont pas passés comme je l’avais imaginé. Mais j’en connais les raisons. L’équipe et moi savons exactement ce que nous devons améliorer pour être dans le coup la prochaine fois. C’est pourquoi je suis arrivé au bout de ce week-end avec confiance – un week-end qu’il nous faudra juste oublier. Je serai dans le rythme sur le Hungaroring. Je connais les lieux.”