News

Qualifications 2 WTCR : Michelisz bat son rival pour le titre Guerrieri lors du shoot-out DHL à Sepang

2019-12-14T09:44:54+01:00décembre 13th, 2019|2019, WTCR Race of Malaysia 2019|

La domination de Norbert Michelisz sur le meeting décisif de la saison 2019 de WTCR – FIA World Touring Car Cup présenté par OSCARO se poursuit : il s’est assuré une double pole ce soir sur le Sepang International Circuit.

Et avec le deuxième chrono d’Esteban Guerrieri lors du shoot-out, les deux premiers du championnat s’aligneront en première ligne pour la troisième course de la super-finale ce dimanche.

Pilotant une Hyundai i30 N TCR pour BRC Hyundai N Squadra Corse, Michelisz a signé un meilleur temps de 2’13″141 pour devancer confortablement son plus proche rival pour le titre, Esteban Guerrieri (ALL-INKL.COM Münnich Motorsport Honda Civic Type R TCR), de 0″784. Mikel Azcona était troisième avec sa PWR Racing CUPRA devant Nicky Catsburg et Gabriele Tarquini, tous deux passés en Q3 dans leurs Hyundai.

“Je dois dire que je ne pouvais pas faire bien mieux [en Q3], j’ai tout donné et par deux fois je suis passé près de l’accident,” déclare Michelisz, qui a creusé un écart de 15 points au championnat. “Mais je suis finalement parvenu à prendre le rythme, je suis donc incroyablement content. Je peux maintenant sourire un peu, je sais qu’il y a trois courses mais je suis très satisfait de ma performance car nous avons tiré le meilleur de ce que nous avions et nous avons marqué dix points cruciaux pour le championnat.”

Ma Qing Hua (Team Mulsanne) a réalisé le dixième chrono de la Q2 au volant de son Alfa Romeo Giulietta Veloce TCR by Romeo Ferraris, ce qui signifie que le pilote chinois occupera la pole position en Course 2, avec Néstor Girolami (ALL-INKL.COM Münnich Motorsport) à ses côtés.

La domination de Michelisz (également auteur du meilleur temps en Qualifications 1) depuis le début du week-end à Sepang signifie qu’il s’élancera de la pole position pour deux des trois courses prévues sur ce circuit qui a longtemps accueilli le Grand Prix de Malaisie. Surtout, il marque dix points au championnat. Mais si Michelisz et Guerrieri pouvaient être satisfaits, les deux autres candidats au titre, Yvan Muller et Thed Björk, ont manqué de rythme dans leurs Cyan Racing Lynk & Co 03 TCR. Classés 16e et 28e respectivement en Qualifications 1, ils n’ont pas fait beaucoup mieux en Qualifications 2, 13e et 19e.

Comment Michelisz a remporté la bataille pour la pole DHL en Malaisie
En raison de la bruine qui tombait avant la deuxième séance qualificative et de la menace croissante de fortes pluies avant la Q3, Norbert Michelisz a décidé de prendre la piste en premier et n’a été qu’un dixième de seconde plus lent que son meilleur temps en Q2.

Suivaient Gabriele Tarquini et Nicky Catsburg pour Hyundai également, mais tous deux se snot assurés de ne pas battre le chrono du Hongrois et se sont classés cinquième et quatrième respectivement, Mikel Azcona prenant la deuxième place après son tour.

Après être passé en Q3 de justesse devant la quatrième BRC Hyundai, celle d’Augusto Farfus, Esteban Guerrieri était le dernier à rouler. Sachant qu’un départ en première ligne pouvait tout changer pour le titre, Guerrieri a attaqué à fond et a arraché la deuxième place à Azcona. Les deux principaux candidats au titre se partageront donc la première ligne pour l’ultime course 2019 dimanche soir.

Catsburg le plus rapide en Q1, mais Muller en difficulté
Nicky Catsburg était le plus rapide au terme du premier segment de 15 minutes en Q1, devant Norbert Michelisz, Mikel Azcona, Esteban Guerrieri et Niels Langeveld (Comtoyou Team Audi Sport). Néstor Girolami était sixième, suivi par Gabriele Tarquini et Augusto Farfus.

Le candidat au titre Yvan Muller a été éliminé avec la 13e place, tandis qu’Aurélien Panis, deuxième en Qualifications 1, n’est pas parvenu à se qualifier pour la phase suivante, son meilleur temps ayant été supprimé car il a provoqué un full-course yellow en endommageant un mur de pneus.

“Depuis le début du week-end, nous sommes en difficulté au niveau de l’équilibre et surtout de la rapidité,” explique Muller. “Nous faisons 30 kg de plus que la deuxième voiture la plus lourde, cela vaut six dixièmes ici. Dans ces conditions, c’est compliqué. Cela nous coûte beaucoup sur l’ensemble du week-end, mais peu importe, nous n’abandonnons pas. On verra dimanche.”

Jean-Karl Vernay n’était que 20e suite à un contact avec Frédéric Vervisch, qui est passé en Q2 avec la neuvième place devant Kevin Ceccon, Attila Tassi et Ma Qinghua.

De Oliveira meilleure wild-card, Cheah et Syahrin représentent la Malaisie
Le Brésilien João Paulo de Oliveira était la wild-card la plus rapide pour KC Motorgroup au 25e rang. Mitchell Cheah était le premier pilote malaisien, 28e, une place devant la star du MotoGP Hafizh Syahrin, qui fait ses véritables débuts en sport auto ce week-end tout en participant aux 8 Heures de Sepang du FIM Endurance World Championship ce samedi.

“Ce n’est pas la meilleure position qui soit, mais ce que je peux dire, c’est que nous avons progressé,” déclare le pilote du Hyundai Team Engstler. “Nous savons être un peu loin du sommet, c’est une question d’expérience et aussi de confiance en la voiture. En tant que pilote moto, je suis très content de piloter la voiture pour la première fois et de n’être qu’à trois secondes du meilleur. La course sera à un rythme différent, ce que j’ai fait aujourd’hui était un rythme de course donc nous verrons ce que nous pourrons faire et j’espère au moins me battre avec certains pilotes et ne pas commettre d’erreur ou de tête-à-queue. Les meilleurs vont se battre comme des fous et pourraient commettre des erreurs, mais on verra.”

Prochaine étape pour la #WTCR2019SUPERGRID, les neuf tours de la Course 1 dimanche après-midi. Toutes les voitures utilisent les pneus Yokohama habituels. La première édition des Races of Malaysia continue ce samedi avec les 8 Heures de Sepang, à partir de 13h00 heure locale.