On oublie presque que c'est virtuel et pas réel, dit Ehrlacher du circuit RaceRoom accueillant ce soir le Pre-season Esports WTCR

2020-07-05T18:00:22+02:00juillet 5th, 2020|2020, eSports|

Le Ningbo International Speedpark virtuel accueille ce soir le quatrième rendez-vous du Pre-season Esports WTCR Championship, et Yann Ehrlacher n’a pas traîné pour prêter attention aux détails fournis par l’équipe de RaceRooom Racing Experience.

Honnêtement, après dix ou 15 tours à piloter sur le tracé virtuel, on peut presque oublier que l’on est à la maison sur le simulateur car on se sent en Chine dans la voiture”, dit le pilote Cyan Racing Lynk & Co. “Le design est beau, tout l’environnement autour est assez bien représenté.”

Concernant les possibilités de dépassement, Ehrlacher a un plan. “À l’épingle dans le deuxième secteur, on a une bonne opportunité de dépasser ou de tenter une manœuvre en sortie. Si le gars ferme la porte, on prend l’extérieur et on sort mieux. Je choisirais ce virage si je devais dépasser.”

Une bonne sortie du dernier virage est aussi importante, mais encore plus en qualification. En entamant son tour, on doit optimiser la vitesse à l’approche du virage 1. En course, doubler est presque impossible à cet endroit sans contact, mais c’est clairement l’endroit-clé en qualification.”