News

Pourquoi Tarquini adore Suzuka, en six raisons

2019-10-13T06:00:28+02:00octobre 13th, 2019|2019, WTCR Race of Japan 2019|

La saison dernière, la WTCR JVCKENWOOD Race of Japan s’est avérée décisive pour Gabriele Tarquini et pour le tout premier titre de WTCR – FIA World Touring Car Cup présenté par OSCARO.

L’Italien a hérité de la victoire en Course 3 à Suzuka lorsque Kevin Ceccon a été pénalisé pour ne pas avoir eu les quatre roues dans son emplacement de départ, ce qui l’a placé au sommet du classement général alors qu’il ne restait que les trois courses de Macao au programme.

En plus d’avoir été décisif pour le titre WTCR / OSCARO 2018, Suzuka sera toujours un endroit spécial pour le pilote BRC Hyundai N Squadra Corse. Voici pourquoi.

1 : De vrais jumeaux
“J’ai toujours eu une très bonne sensation à Suzuka après avoir découvert que le circuit était aussi vieux que moi : il a été construit en 1962 !”

2 : Au quatrième essai
Tarquini a participé à quatre Grands Prix du Japon lors de sa carrière en Formule 1. Après avoir échoué à prendre le départ trois fois, Tarquini s’est non seulement qualifié pour l’édition 1991 mais est remonté de la 24e place sur la grille à la 11e à l’arrivée au volant d’une Fondmetal-Ford.

3 : Le héros de Honda
Tandis que José María López célébrait le premier de ses trois titres consécutifs en FIA World Touring Car Championship, à Suzuka en 2014, Tarquini est devenu le héros de Honda avec son succès en Course 2 au volant d’une Civic WTCC.

4 : L’un des trois meilleurs
Tarquini a trois circuits favoris dans le monde : le Mugello, Spa-Francorchamps et Suzuka, où il a roulé pour la première fois en 1988. “Ces trois pistes ont un très bon tracé et on y prend vraiment du plaisir quand on est au volant. Je ressens quelque chose de spécial quand je roule sur ces trois circuits.”

5 : À l’Est
Le Suzuka Circuit East Course est familier à Tarquini, qui a couru sur l’actuel tracé de la WTCR JVCKENWOOD Race of Japan de 2011 à 2013, avec un meilleur résultat de troisième en 2012.

6 : Et de cinq !
La victoire de Tarquini en Course 3 à Suzuka en 2018 (photo) était sa cinquième et dernière lors de la saison 2018 de WTCR / OSCARO, où il a remporté le titre.