News

Présentation de course : le trio néerlandais du WTCR au Max à Zandvoort

2019-05-14T12:00:52+02:00mai 14th, 2019|2019, WTCR Race of Netherlands 2019|

Nicky Catsburg, Tom Coronel et Niels Langeveld rejoindront Max Verstappen pour porter les couleurs du drapeau néerlandais alors que le WTCR – FIA World Touring Car Cup intégrera les Jumbo Racedagen de Zandvoort ce week-end.

Tandis que Verstappen sera occupé à faire la démonstration de sa voiture de Formule 1 Red Bull devant les 100 000 spectateurs attendus comme chaque année, Catsburg, Coronel et Langeveld seront en quête de points dans le très relevé et très serré championnat WTCR / OSCARO. Et avec des milliers de fans qui se presseront sur la piste de bord de mer à l’ouest d’Amsterdam, on attend beaucoup de soutien pour les coureurs locaux.

Les chiffres jusqu’à présent
Depuis le début de l’année 2019, six pilotes ont décroché des victoires en course, cinq se sont qualifiés sur la pole position DHL, et six ont signé les meilleurs tours en course. Et pour souligner davantage l’aspect ultra-serré de la compétition, six marques de course et 12 pilotes étaient séparés de 0.6 seconde dans la phase intermédiaire (Q2) de la seconde qualification au Hungaroring le mois dernier.

Du trio néerlandais, Catsburg a été le plus proche de la victoire après avoir mené la deuxième course de la saison à Marrakech, avant qu’un problème de freins ne lui ôte ses espoirs. Il était également double poleman en Slovaquie le week-end dernier mais n’a pas réussi à convertir son rythme de qualification en victoires en course. Coronel, quant à lui, a marqué des points au cours des trois week-ends de la saison, tandis que Langeveld a enregistré ses premiers points WTCR en Slovaquie.

Pas de repos pour les pilotes WTCR / OSCARO
La WTCR Race of Netherlands marque le troisième meeting du WTCR / OSCARO en l’espace de quatre week-ends. Et comme les moteurs sont encore chaud après les trois manches de la semaine dernière en Slovaquie, les équipes se sont surmenées pour se préparer pour Zandvoort, se rendant directement de Slovaquie vers la piste néerlandaise.

Coronel défie Verstappen
Tom Coronel pense qu’il pourrait prouver à Max Verstappen qu’il a tort s’il avait la chance de piloter la Formule 1 Red Bull de son compatriote. Dans une interview, on a demandé à Verstappen combien de temps Coronel pouvait tenir dans une voiture de F1 et il a répondu en plaisantant que le « cou de Coronel tomberait après deux virages », telles sont les exigences physiques imposées aux pilotes par les voitures de F1. Coronel, un ami de la famille Verstappen, a dit : « Je vais le défier, celui-là ! Je dirais que je ferais 10 tours ! Certainement pas 60 mais 10 ! Tout d’abord, je m’entraîne bien et si je sais que j’ai la chance de piloter, je m’entraînerai encore plus. J’ai déjà fait de la Formule Nippon, donc j’ai une idée de ce qui m’attend. Mais ce n’est pas quelque chose qui arrivera. Comme les Verstappen que nous vivons pour le sport automobile, nous sommes accros au sport automobile, mais je ne pense pas que je vais le laisser piloter ma CUPRA TCR parce qu’il l’écraserait dans deux virages ! »

Bienvenue sur la #WTCR2019SUPERGRID
La #WTCR2019SUPERGRID célèbre le fait que sept pilotes WTCR / OSCARO ont remporté 14 titres mondiaux FIA plus 29 autres championnats majeurs.

Gabriele Tarquini, qui a commencé sa défense de titre mondial avec la victoire lors de la Course 2 lors de l’ouverture de la saison, la WTCR AFRIQUIA Race of Morocco, est en tête de cette liste. Aujourd’hui flanqué du numéro 1 sur sa BRC Hyundai N Squadra Corse i30 N TCR, Tarquini a remporté sa deuxième victoire de la saison 2019 en battant son coéquipier et héros local Norbert Michelisz dans la Course 3 du Hungaroring le mois dernier.

Après avoir raté le titre en 2018 pour trois points, Yvan Muller, quadruple champion du monde FIA WTCC, est de retour au volant d’une Lynk & Co 03 TCR Cyan Racing développé par Geely Group Motorsport (Chine). Il a ouvert son compteur de podium WTCR / OSCARO sur le Hungaroring mais attend toujours sa première victoire en 2019.

Thed Björk, équipier de Muller chez Cyan, a entamé sa campagne pour une deuxième couronne mondiale de la FIA, après son titre WTCC en 2017, en offrant à Lynk & Co une première victoire historique au Maroc. Cependant, les week-ends hongrois et slovaque se sont révélés frustrants par la suite, ce qui rendra le Suédois plus déterminé que jamais à marquer des points importants aux Pays-Bas.

Rob Huff (VW Motorsport Golf GTI TCR SLR), champion du monde FIA World Touring Car 2012, est l’un des 12 des 15 pilotes ayant remporté une victoire en 2018 à s’aligner à nouveau en 2019. Après un début de saison difficile, le Britannique a frôlé le podium lors de la Course 2 en Slovaquie.

Le champion du monde de GT FIA Augusto Farfus du BRC Hyundai N LUKOIL Racing Team, le champion du monde FIA de Rallycross Johan Kristoffersson (SLR Volkswagen) et le triple champion du monde FIA WTCC Andy Priaulx (Cyan Performance Lynk & Co), sont également des nouveaux venus en WTCR en 2019.

Vainqueur de la Course 1 à Marrakech, Esteban Guerrieri (ALL-INKL.COM Münnich Motorsport Honda Civic Type R TCR), a pris la tête du championnat après la Course 1 en Hongrie, mais il a connu un coup d’arrêt lorsque sa direction cassée a causé son abandon dans la Course 3. Il s’est rattrapé avec une deuxième place dans la Course 2 sur le Slovakia Ring.

Jean-Karl Vernay (Leopard Racing Team Audi Sport) – vainqueur à Zandvoort la saison dernière – avait de grands espoirs de décrocher sa première victoire en Hongrie en 2019 lorsqu’il a décroché la pole position de la course 2. Mais un problème d’embrayage s’est traduit par un départ hésitant et le Français s’est contenté de la deuxième place devant l’impressionnant nouveau venu Daniel Haglöf (PWR Racing). Vernay et son coéquipier Gordon Shedden faisaient partie des pilotes de WTCR / OSCARO à avoir effectué des tests de pré-saison à Zandvoort.

Le duo du Comtoyou Racing, Niels Langeveld et Frédéric Vervisch, complètent l’effectif aligné sur Audi, Vervisch se rendant à Zandvoort après avoir signé sa première victoire de 2019 en Slovaquie, après une remontée impressionnante de la neuvième place sur la grille pour le pilote belge.