Présentation : Monteiro espère que l’histoire va se répéter pour la 100e course WTCR et le retour du Joker Lap à Vila Real

2022-06-29T06:00:18+02:00juin 29th, 2022|2022, WTCR Race of Portugal 2022|

Trois ans après avoir été porté vers la victoire dans les rues de Vila Real, le héros local Tiago Monteiro est présent pour le retour très attendu de la WTCR – FIA World Touring Car Cup dans l’épicentre de la course automobile du nord du Portugal, à la fin de cette semaine.

Alors que la poussière des freins est à peine retombée après le week-end de la WTCR Race of Spain au MotorLand Aragón, le championnat se dirige vers l’ouest, sur un circuit emblématique qui a été écarté du calendrier depuis 2019 en raison de la crise sanitaire.

Ce retour, du 1er au 3 juillet, marquera la 100e course de WTCR, qui comprendra le révolutionnaire Joker Lap. Celui-ci avait été utilisé pour la première fois en 2017 dans une course automobile sanctionnée par la FIA, sur ce difficile tracé de Vila Real, pour pimenter davantage l’action.

Inspiré du Championnat du monde de rallycross de la FIA, ce “tour Joker” offre une opportunité de dépasser sur un circuit où ceci n’est pas toujours simple. Il doit être emprunté par tous les pilotes, mais pas pendant les deux premiers tours suivant le départ ni pendant l’intervention d’une voiture de sécurité ou d’un drapeau jaune.

Le Joker Lap est situé au rond-point qui forme le dernier virage du circuit de 4,790 kilomètres, après une portion rapide en descente. Au lieu de les faire rester sur la droite, il emmène les pilotes sur un “itinéraire bis”, plus lent, vers la gauche. Il ajoute 86 mètres au tour complet et le but du jeu est de s’assurer que des positions ne sont pas perdues, mais, potentiellement, gagnées.

Trouver le bon moment pour que leurs voitures effectuent leur tour Joker fait peser sur les équipes la responsabilité de mettre au point la bonne stratégie, tandis que la pression exercée sur les pilotes pour qu’ils ne fassent pas d’erreur est énorme, comme l’explique Monteiro.

Le timing et la décision entre vous et l’équipe doivent être parfaits, et cela peut vraiment tourner à votre avantage”, déclaré le pilote portugais, qui court sur une Honda Civic Type R TCR du LIQUI MOLY Team Engstler équipée de Goodyear. “Lorsque vous vous engagez, l’adrénaline s’affole parce que vous savez que vous ne pouvez pas tout gâcher, mais qu’en même temps vous ne pouvez pas être trop prudent, sinon vous allez perdre une position ou vous ne serez pas en mesure de doubler. C’est un moment rempli d’énergie et d’adrénaline pour les pilotes.”

Il y a deux ans, Yvan [Muller] était très proche de moi et je savais que je devais prendre le tour Joker à la perfection afin d’en ressortir devant lui, car il arriverait vite et je savais que s’il passait devant, je ne pourrais plus le dépasser. Mon cœur a atteint plus de 200 battements par minute.”

Si Monteiro sera un élément clé du processus de décision, il compte sur son ingénieur de course pour le guider dans le timing du Joker Lap. “L’équipe a une meilleure vision de ce qui se passe. Je pourrais prendre la décision, mais elle sait quel est le rythme des autres, où ils se trouvent sur la piste, s’ils ont été bloqués ou s’ils ont la voie libre. Mais il faut aussi être conscient de ce qui se passe.”

UN RETOUR VICTORIEUX DE MONTEIRO À VILA REAL RESTÉ LÉGENDAIRE

Tiago Monteiro, aujourd’hui âgé de 45 ans, a été le héros de son pays après sa victoire pleine d’émotion à domicile en WTCR, dans les rues de Vila Real à moins d’une heure de chez lui, le 7 juillet 2019. Il avait en effet subi de graves blessures à la tête et au cou lors d’un accident en tests au mois de septembre 2017. Il était en passe de remporter le Championnat du monde des voitures de tourisme de la FIA cette saison-là, mais au lieu de cela, il avait dû affronter une récupération longue et ardue pour revenir à la compétition.

Il a pris la tête de la troisième et dernière course du week-end de Vila Real lorsque son coéquipier Attila Tassi a été victime d’un problème de bougie d’allumage sur sa Honda. Il a tenu bon jusqu’à l’arrivée, remportant sa première victoire depuis son triomphe en Hongrie deux ans auparavant.

Gagner cette course était ce que vous pouvez espérer de mieux en tant que pilote dans un championnat mondial”, dit Monteiro. “C’est toujours génial de gagner, mais dans son pays d’origine, dans un endroit où vous êtes si bien accueilli et où il y a tant de passion pour ce que vous faites, c’est tout simplement incroyable. Cette victoire a suscité plus d’émotion que les précédentes, c’est sûr, à cause de l’accident ainsi que des difficultés et des incertitudes de la récupération. C’était ma première victoire après l’accident. Tout le monde était très heureux que j’aie gagné, et cette victoire avait une signification particulière pour moi.”

Monteiro avait abordé ce week-end de Vila Real, il y a trois ans, sans être dans le rythme, au point de se retrouver 14e lors des qualifications de la Course 1. Mais une transformation en une nuit sur les Honda lui permit, ainsi qu’à son coéquipier Tassi, de se remettre sur les rails, Tassi signant la pole pour la Course 3 et Monteiro le rejoignant sur la première ligne de la grille.

Nous pensions connaître une saison difficile à l’époque, mais, pour être honnête, celle-ci est probablement encore plus difficile”, poursuit Monteiro. “Certaines saisons sont meilleures, d’autres plus difficiles et nous avons du mal à être compétitifs, même si l’équipe fait un excellent travail et bosse très dur. Sur le papier, je ne suis pas très optimiste quant à nos chances à Vila Real. Mais nous avons une voiture efficace sur les circuits en ville. J’espère que cette tendance de la Honda Civic permettra de surmonter les difficultés que nous avons et que les choses s’inverseront.”

LE WTCR VA FÊTER SES 100 ANS À VILA REAL
La Course 2 à Vila Real marquera la 100e course de la WTCR – FIA World Touring Car Cup depuis le lancement du championnat dans les rues de Marrakech, au Maroc, en avril 2018. Les pilotes WTCR se réuniront à Vila Real pour célébrer cette étape importante, tandis qu’un dossier de presse sera publié avant l’événement, répertoriant tous les vainqueurs et les chiffres clés.

VAINQUEURS ET NOUVEAUX VENUS À VILA REAL EN ACTION

Mikel Azcona, Thed Björk, Norbert Michelisz, Tiago Monteiro et Yvan Muller ont tous gagné dans les rues de Vila Real depuis que le WTCR s’y est rendu pour la première fois en 2018. Michelisz et Monteiro s’y sont également imposés en Championnat du monde des voitures de tourisme de la FIA, de même que Mehdi Bennani, Tom Coronel et Ma Qing Hua. Parmi les 17 pilotes devant prendre part à la WTCR Race of Portugal, seuls Gilles Magnus et Santiago Urrutia n’ont aucune expérience préalable de ce circuit difficile.

HUFF CREUSE L’ÉCART DANS LE WTCR TROPHY

Rob Huff aborde la WTCR Race of Portugal avec une avance renforcée dans le WTCR Trophy après avoir signé un double succès pour Zengő Motorsport sur la WTCR Race of Spain. Ce classement réservé aux pilotes indépendants (sans soutien financier d’un constructeur), créé en 2020, compte Jean-Karl Vernay et Gilles Magnus comme anciens vainqueurs à ce jour. Huff a remporté la catégorie dans la Course 2 de la WTCR Clean Fuels for All Race of France après que Mehdi Bennani a triomphé dans la manche d’ouverture pour le Comtoyou Team Audi Sport. Puis le Britannique a réalisé un doublé au Hungaroring et réitéré cet exploit au MotorLand Aragón. Bennani et l’équipier de Huff, Dániel Nagy, sont montés sur le podium en Espagne, mais Tom Coronel a dû abandonner deux fois. Cliquez ICI pour voir le classement du Trophée WTCR.

LE WTCR EN BREF

Le WTCR, qui est diffusé dans plus de 185 pays, constitue l’élite des courses de voitures de tourisme et se situe au sommet de l’échelle de la catégorie TCR. Issu du Championnat du monde des voitures de tourisme de la FIA, le WTCR est administré par la FIA et promu par Discovery Sports Events.

Cinq marques automobiles, Audi, CUPRA, Honda, Hyundai et Lynk & Co, sont représentées par l’intermédiaire de leurs départements de course clients, tandis que huit équipes, utilisant toutes des pneus Goodyear et du carburant durable de la société allemande P1 Racing Fuels, sont en lice pour le titre en FIA World Touring Car en 2022.

Outre les titres mondiaux de la FIA pour les pilotes et les équipes, les coureurs indépendants sans soutien financier d’un constructeur peuvent prétendre au WTCR Trophy. Par ailleurs, un système de balance de performances permet de maintenir des conditions de concurrence équitables. La puissance du moteur est plafonnée à 360 ch et la vitesse peut atteindre 260 km/h.

Le Goodyear #FollowTheLeader [leader du championnat] reconnaît le pilote en tête du classement après chaque séance de qualification ou course. Il porte la veste Goodyear #FollowTheLeader et la bande jaune Goodyear #FollowTheLeader sur le pare-brise de sa voiture jusqu’à ce qu’il ne soit plus en tête du classement.

WTCR RACE OF PORTUGAL : L’ESSENTIEL 

Manches : 9 et 10 sur 20
Date : du 1er au 3 juillet
Lieu : Circuito Internacional de Vila Real
Emplacement : Av. Carvalho Araújo 7, 5000-651 Vila Real
Longueur : 4,790 kilomètres
Distance de la Course 1 : 30 minutes + 1 tour
Distance de la Course 2 : 25 minutes + 1 tour
Record du tour WTCR (qualifications) :
Attila Tassi (Honda Civic Type R TCR) 1m59.445s (144.30kph), 07/07/19
Record du tour WTCR (course) :
Mikel Azcona (CUPRA TCR) 2m02.360s (140.9kph), 19/07/07

En 100 mots : Des courses ont eu lieu sur les routes exigeantes des collines de Vila Real depuis 1931, quand Gaspar Sameiro et Ercilio Barbosa ont conquis le parcours originel de 7,150 kilomètres dans une Ford A. Des facteurs de sécurité, mais aussi financiers, réduisirent le nombre de compétitions jusqu’à ce que le WTCC apporte en 2015 la stabilité et la première épreuve mondiale. Le tracé actuel de 4,790 kilomètres mélange virages rapides, montées et descentes. Quelques chicanes ont été installées pour raisons de sécurité, mais le spectacle reste inchangé avec des vitesses dépassant 200 les km/h sur la fin de la descente.

Horaires :
Samedi 2 juillet

09h00-09h45 : Essais Libres 1 (En direct sur Facebook, YouTube, Eurosport Player)
12h00-12h45 : Essais Libres 2 (En direct sur Facebook, YouTube, Eurosport Player)
17h05-17h35 : Qualification Q1 (En direct sur Eurosport Player et chez les autres diffuseurs dans le monde)
17h40-17h55 : Qualification Q2 (En direct sur Eurosport Player et chez les autres diffuseurs dans le monde)
18h05-18h20 : Qualification Q3 (En direct sur Eurosport Player et chez les autres diffuseurs dans le monde)

Dimanche 3 juillet
13h10 : Course 1 (30 minutes+1 tour) (En direct sur Eurosport Player et chez les autres diffuseurs dans le monde)
14h00 (approx.) : podium Course 1
17h15 : Course 2 (25 minutes+1 tour) (En direct sur Eurosport Player et chez les autres diffuseurs dans le monde)
18h00 (approx.) : podium Course 2

Récents vainqueurs
WTCR Race of Portugal 2021 (Circuito do Estoril) :
Course 1 : Yann Ehrlacher (FRA) Cyan Racing Lynk & Co, Lynk & Co 03 TCR
Course 2 : Attila Tassi (HUN) ALL-INKL.DE Münnich Motorsport, Honda Civic Type R TCR

WTCR Race of Portugal 2019 (Circuito Internacional de Vila Real) :
Course 1 : Norbert Michelisz (HUN) Hyundai i30 N TCR
Course 2 : Mikel Azcona (ESP) CUPRA TCR
Course 3 : Tiago Monteiro (PRT) Honda Civic Type R TCR

WTCR Race of Portugal 2018 (Circuito Internacional de Vila Real) :
Course 1 : Yvan Muller (FRA) Hyundai i30 N TCR
Course 2 : Mato Homola (SVK) Peugeot 308 TCR
Course 3 : Thed Björk (SWE) Hyundai i30 N TCR

WTCR − FIA World Touring Car Cup – Les engages à l’année en 2022
#5 Norbert Michelisz (HUN) BRC Hyundai N Squadra Corse, Hyundai Elantra N TCR
#9 Attila Tasi (HUN) LIQUI MOLY Team Engstler, Honda Civic Type R TCR
#11 Thed Björk (SWE) Cyan Performance Lynk & Co, Lynk & Co 03 TCR
#12 Santiago Urrutia (URY) Cyan Performance Lynk & Co, Lynk & Co 03 TCR
#16 Gilles Magnus (BEL) Comtoyou Team Audi Sport, Audi RS 3 LMS
#17 Nathanaël Berthon (FRA) Comtoyou DHL Team Audi Sport, Audi RS 3 LMS
#18 Tiago Monteiro (PRT) LIQUI MOLY Team Engstler, Honda Civic Type R TCR
#25 Mehdi Bennani (MAR) Comtoyou Team Audi Sport, Audi RS 3 LMS
#29 Néstor Girolami (ARG) ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, Honda Civic Type R TCR
#33 Tom Coronel (NLD) Comtoyou DHL Team Audi Sport, Audi RS 3 LMS
#55 Ma Qing Hua (CHN) Cyan Racing Lynk & Co, Lynk & Co 03 TCR
#68 Yann Ehrlacherr (FRA) Cyan Performance Lynk & Co, Lynk & Co 03 TCR
#79 Rob Huff (GBR) Zengő Motorsport, CUPRA Leon Competición
#86 Esteban Guerrieri (ARG) ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, Honda Civic Type R TCR
#96 Mikel Azcona (ESP) BRC Hyundai N Squadra Corse, Hyundai Elantra N TCR
#99 Dániel Nagy (HUN) Zengő Motorsport, CUPRA Leon Competición

RAPPEL DU FORMAT WTCR 

Même format de qualification mais attribution des points modifiée
Le format par élimination des qualifications en trois phases (Q1, Q2, Q3) reste inchangé, mais la manière dont les points sont attribués est entièrement nouvelle pour 2022.

À partir de cette année, les cinq pilotes les plus rapides lors des qualifications, quel que soit le moment où ils réalisent leur meilleur tour ou qu’ils passent en Q3 ou non, sont récompensés par des points sur une échelle de 10-8-6-4-2.

Ce changement encourage les pilotes à réaliser des chronos rapides dans chaque phase des qualifications et à éviter la tentation d’adopter une approche stratégique en essayant d’obtenir la 10e place en Q2, qui donne droit à la pole position pour la course à grille partiellement inversée.

La Course 1 est la plus importante, la Course 2 est la course partiellement inversée
Avant la course à grille partiellement inversée, les pilotes de la Course 1 s’alignent en fonction des résultats combinés des qualifications et s’affrontent pendant 30 minutes plus un tour (35 minutes plus un tour sur circuit routier en cas de déploiement de la voiture de sécurité). Les sept premiers à l’arrivée obtiennent plus de points que précédemment, les pilotes étant récompensés comme suit :

1er = 30 points ; 2e = 23 ; 3e = 19 ; 4e = 16 ; 5e = 14 ; 6e = 12 ; 7e = 10 ; 8e = 8 ; 9e = 7 ; 10e = 6 ; 11e = 5 ; 12e = 4 ; 13e = 3 ; 14e = 2 ; 15e = 1.

La Course 2 devient la course à grille partiellement inversée sur une durée de 25 minutes plus un tour (ou 30 minutes plus un tour s’il y a une intervention de la voiture de sécurité sur une piste en ville). Les points sont attribués comme suit :

1er = 25 points ; 2e = 20 ; 3e = 16 ; 4e = 13 ; 5e = 11 ; 6e = 10 ; 7e = 9 ; 8e = 8 ; 9e = 7 ; 10e = 6 ; 11e = 5 ; 12e = 4 ; 13e = 3 ; 14e = 2 ; 15e = 1.

Comment les grilles sont formées
La grille de départ de la Course 1 est déterminée par les résultats finaux de la Q3 (positions 1-5) et de la Q2 (positions 6-12) pour les 12 premières positions sur la grille. Les résultats de la Q1 déterminent le reste de la grille de la Course 1.

Pour la Course 2, les positions 1 à 10 de la grille sont occupées par les 10 premières voitures selon les résultats finaux combinés des qualifications, mais dans l’ordre inverse. Les positions 11 et 12 sont occupées par les voitures de la Q2 qui l’ordre n’est pas inversé. Le reste de la grille de départ est déterminé par les résultats de la Q1 à partir des positions 13 et suivantes.

Durée des courses augmentée et chronométrée en minutes, non mesurée en kilomètres
La Course 1 se déroule sur 30 minutes plus un tour et la Course 2 sur 25 minutes plus un tour. Pour les courses en ville, si la voiture de sécurité est déployée, la Course 1 est automatiquement prolongée à 35 minutes plus un tour, et la Course 2 à 30 minutes plus un tour. L’objectif est d’allonger la durée de chaque course de deux tours afin d’offrir aux concurrents plus de temps précieux en piste.

Temps de réparation prolongé
La possibilité de ravitaillement en carburant, de réparation et de changement de configuration entre les courses a été portée à un minimum de 60 minutes, contre 20 auparavant. Cette augmentation donne aux équipes plus d’opportunités pour réparer les dommages de la Course 1 d’une manière moins intense ou pour changer les réglages afin d’améliorer les performances de la voiture pour la Course 2 et d’augmenter les chances de gagner.

Avec plus de temps pour préparer les voitures avant la deuxième course du week-end, les pilotes sont plus enclins à se donner à fond dans la Course 1, l’objectif étant d’améliorer la course.

Révision des règles relatives au poids de compensation
Les règles de compensation de poids ont été révisées et simplifiées pour 2022. Toutes les voitures emportent zéro kilogramme de poids de compensation lors du premier rendez-vous de la saison. Lors du deuxième rendez-vous, le poids de compensation de chaque modèle est basé sur le meilleur temps de qualification obtenu lors du rendez-vous précédent. À partir du troisième rendez-vous, le poids de compensation est basé sur le meilleur temps de qualification réalisé lors de l’un des deux rendez-vous précédents, plutôt que sur la moyenne des deux meilleurs temps au tour sur trois rendez-vous comme c’était le cas en 2021. Cela signifie que le poids de compensation est plus rapide à mettre à jour et donc plus réactif.

En outre, le poids de compensation maximum a été réduit de 60 à 40 kilogrammes pour éviter des contrastes importants de performances d’une course à l’autre, et donc rendre les niveaux de performance de chaque marque encore plus proches. Les mêmes principes de poids de compensation s’appliquent aux inscriptions course par course.

LES PILOTES WTCR PARLENT DU CIRCUITO INTERNACIONAL DE VILA REAL 

Thed Björk (Cyan Performance Lynk & Co / Lynk & Co 03 TCR) : “C’est un circuit en ville qu’on peut appeler bébé Macao. L’ambiance est fantastique, les gens créent un ressenti génial pour nous en tant que pilotes et je suis toujours très content de m’y rendre. Le tracé interdit toute chance de se détendre, il fait toujours très chaud et les vibreurs sont brutaux, très brutaux – alors il faut placer la voiture exactement au bon endroit. Les vitesses sont élevées à certains endroits, ce qui rend aussi les choses plus compliquées mais gratifiantes. Réussir un tour est aussi très gratifiant. En 2018, j’ai eu sur ce circuit l’un des plus gros accidents de ma carrière en voitures de tourisme. Il y avait des autos partout et la mienne a pris feu. Mais l’équipe a bossé toute la nuit et la matinée, jusqu’à la séance de qualification le lendemain, pour la réparer et je me suis qualifié P1 avant de gagner la course. Ça a été un feeling fabuleux et j’aimerais réaliser à nouveau ce tour de qualification.”

Tom Coronel (Comtoyou DHL Team Audi Sport / Audi RS 3 LMS) : “Les circuits urbains ont toujours quelque chose en plus. J’ai gagné à Marrakech, Macao, Monaco et bien sûr Vila Real, qui est très sympa en raison des vitesses élevées. C’est un tracé très difficile et on ne peut jamais faire deux fois le même tour. J’ai un bon feeling à Vila Real, et aussi parce que Coronel est un nom portugais – ça aide. Sur les circuits en ville, la qualification fait 80% de la course à moins que l’on ne commette une erreur. Mais on peut aussi se faire assez gros pour que personne ne dépasse. Avec le Joker Lap, on peut trouver une stratégie pour gagner beaucoup mais on peut aussi détruire sa course et perdre des positions. C’est quelque chose d’unique en courses de World Touring Car.”

Rob Huff (Zengő Motorsport / CUPRA Leon Competición) : “C’est différent des autres circuits en ville. La plupart consistent juste en des barrières de sécurité et des murs tout du long. À Vila Real, beaucoup de virages sont un peu plus ouverts avec les chicanes et les mini ronds-points, et c’est un peu plus facile dans ceux-ci car ce n’est pas un tracé entièrement urbain mais le tour est très long, il y a beaucoup d’éléments urbains et c’est très technique, vraiment. Il faut une grande vitesse de pointe et il y a ces énormes trottoirs et ces mini ronds-points pour lesquels il est très compliqué de trouver le bon équilibre dans le réglage des suspensions. Évidemment, le pilote joue un grand rôle sur ces tracés en raison de la quantité de risques qu’il veut prendre ou pas. Mais pour moi, c’est un circuit merveilleux. Je n’y ai jamais gagné mais j’y ai signé une pole position et je suis très excité d’y retourner. Nous avons eu quelques bons résultats jusque-là mais pas ceux que nous espérions. J’adore les circuits en ville. Je ne suis pas très fan de ces pistes très larges type F1, j’aime les circuits petits et condensés où il y a de vraies limites [de piste]. Si vous faites une erreur, votre voiture est directement dans le mur – c’est vraiment de la course de précision.”

Norbert Michelisz (BRC Hyundai N Squadra Corse / Hyundai Elantra N TCR) : “C’est un des circuits les plus difficiles et il est très unique pour un tracé urbain. Vous avez des chicanes incroyablement exigeantes et puis il y a le Joker Lap, qui met toujours un peu de piment en plus. Il y a aussi la chaleur. C’est donc un week-end où il faut être aussi préparé que possible. En combinant la Nordschleife du Nürburgring et Macao, on obtient probablement Vila Real. C’est un endroit très spécial et l’un de ceux où je préfère me rendre. J’adore le Portugal et j’adore ce circuit, sur lequel j’ai obtenu quelques succès.”

Tiago Monteiro (LIQUI MOLY Team Engstler / Honda Civic Type R TCR) : “On se souvient tous très bien du moindre centimètre de piste, mais le truc c’est la confiance, surtout sur un circuit tel que celui-là où il faut s’impliquer beaucoup plus que sur toute autre piste. Tout dépend de la vitesse, du rythme, de la fluidité [du pilotage] et du retour que la voiture vous donne. Si elle est sympa, facile à piloter et efficace en même temps, ça vous rend la vie plus facile, mais si elle se fait un peu piégeuse, il vous faut plus longtemps pour vous mettre en confiance. Je connais très bien cette piste, aucun doute là-dessus, mais c’est pareil pour mes concurrents, et maintenant tout dépend de si la voiture est bonne et du temps qu’il nous faudra pour être en confiance et passer en mode attaque. C’est un tracé très, très difficile, et c’est pourquoi il est si excitant. En un sens, c’est probablement plus dur qu’à Macao. Bien que Macao soit plus long, et excitant aussi, il y a des virages plus difficiles à Vila Real avec de gros freinages, les chicanes et quelques portions très, très rapides. Tout le circuit est un défi, il n’y a aucun moment pour se relaxer, et la longue descente vers le dernier virage fait de celui-ci un des plus difficiles sur terre. On est aussi dans un état d’esprit différent. C’est comme si on n’était plus tout à fait là, on flotte dans ce ressenti vraiment étrange. On est si concentré, on ne fait tellement qu’un avec la voiture et la piste que plus rien d’autre n’existe – et cela n’arrive pas à beaucoup d’endroits. Le seul problème est que si on ne trouve pas cette connexion, on souffre beaucoup et on doit se battre. Mais si on arrivee à trouver cette alchimie, sur laquelle on peut construire, alors on peut faire de très belles choses.”

LE SAVIEZ-VOUS ?
*La Course 2 de Vila Real sera la 100e course de WTCR − FIA World Touring Car Cup depuis la création du championnat dans les rues de Marrakech, au Maroc, en 2018.
*Il y a eu de nombreux changements apportés au règlement depuis la dernière visite du WTCR à Vila Real en juillet 2019.
*Norbert Michelisz (une fois) et Yvan Muller (deux) ont décroché le titre pilotes durant cette période, alors qu’steban Guerrieri est le pilote qui a remporté le plus de victoires en WTCR avec un total de dix sur des Honda de l’équipe ALL-INKL.COM Münnich Motorsport.
*Il y a désormais trois phases de qualification avant deux courses contre trois précédemment. La grille de la Course 1 est conforme au classement en qualification, celle de la Course 2 est en partie inversée.
*La distance des courses a changé en 2022, la Course 1 durant 30 minutes + 1 tour et la Course 2, 25 minutes + 1 tour.
*L’attribution de points a elle aussi été ajustée pour cette saison, avec davantage de ces points offerts après la qualification et la Course 1.
*Douze pilotes ont gagné au moins une course de WTCR durant une saison 2021 des plus ouvertes, et les cinq constructeurs représentés se sont imposé plus d’une fois chacun.
*Onze nationalités sont représentées par les pilotes engagés cette saison, deux autres par des équipes et deux autres encore par des constructeurs, ce qui souligne l’attrait mondial du WTCR.
*Parmi les 17 pilotes engagés à l’année, un seul, Dániel Nagy, n’a encore signé aucune victoire en WTCR. Il s’est en revanche classé une fois deuxième.
*La Honda Civic Type R Limited Edition sert de voiture de sécurité officielle du WTCR pour la troisième année consécutive. Le pilote néerlandais Richard Veldwisch sera à son volant sur la WTCR Race of Portugal.

LES CLASSEMENTS
WTCR − FIA World Touring Car Cup – Classement Pilotes

Goodyear #FollowTheLeader : Mikel Azcona, 129 points
2 Gilles Magnus, 95 points
3 Santiago Urrutia, 93 points
4 Rob Huff, 93 points
5 Yann Ehrlacher, 92 points

WTCR − FIA World Touring Car Cup – Classement Teams
1 BRC Hyundai N Squadra Corse, 165 points
2 Cyan Racing Lynk & Co, 155
3 ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, 150 points
4 Cyan Performance Lynk & Co, 138
5 Comtoyou Team Audi Sport, 127

WTCR Trophy
1 Rob Huff, 63 points
2 Mehdi Bennani, 32
3 Tom Coronel, 26
4 Dániel Nagy, 23

Cliquez ICI pour voir les classements provisoires complets