News

Preview : Quatre candidats au titre WTCR se rendent en Malaisie, mais qui sera le roi de Sepang ?

2019-12-09T15:11:50+01:00décembre 6th, 2019|2019, WTCR Race of Malaysia 2019|

Trois courses à disputer, 85 points à prendre et quatre candidats au titre qui se préparent pour l’ultime bataille : tout est prêt pour la super-finale du WTCR – FIA World Touring Car Cup présenté par OSCARO à Sepang.

Après neuf week-ends et 27 courses animées, la #WTCR2019SUPERGRID a parcouru la #RoadToMalaysia avec Norbert Michelisz actuellement en tête du peloton.

Mais son avance sur Esteban Guerrieri n’étant de que neuf points, la bataille pour le titre international le plus renommé en voitures de tourisme pourrait bien se jouer lors de la toute première course nocturne du WTCR / OSCARO, le dimanche 15 décembre, dernière scène du festival inaugural que sont les Races of Malaysia, où l’on retrouve également les 8 Heures de Sepang du FIM Endurance World Championship.

Si 2 (roues) est le chiffre magique en EWC, c’est plutôt 4 en WTCR : Yvan Muller et Thed Björk complètent ce quatuor de prétendants au sacre. Muller, vainqueur de quatre titres FIA World Touring Car par le passé, a deux points de retard sur Guerrieri, tandis que Björk se doit de rattraper ses 28 longueurs de déficit sur Michelisz s’il veut être titré pour la deuxième fois en World Touring Car.

Voici ce que doit faire chaque candidat au titre afin de graver son nom sur le grand trophée du WTCR / OSCARO.

Michelisz remportera le titre WTCR / OSCARO s’il…
*Remporte les trois courses ou marque 66 points au total (avec 65 points, il serait vulnérable).
*Remporte deux courses, signe une Pole Position DHL et une sixième place. Cela lui donnerait 65 points. Dans ce cas, Guerrieri ne pourrait marquer plus de 74 unités. Ils seraient alors à égalité avec 381 points, mais Michelisz deviendrait champion au nombre de victoires.
*Remporte deux courses, finit quatrième de l’autre et marque au moins trois points en qualifications.
*Remporte une course, finit deuxième des deux autres et marque sept points en qualifications.
*S’il signe le meilleur temps des Qualifications 1 et remporte deux courses, il doit faire au pire sixième lors de l’autre course. Par ailleurs, il sera à l’abri de Guerrieri s’il est moins bien classé dans cette course (septième, huitième, etc) mais qu’il fait mieux en Qualifications 2 (cinquième, quatrième, troisième, deuxième, premier).
*S’il est deuxième en Qualifications 1 et remporte deux courses, il a besoin d’être quatrième au pire dans l’autre course. Comme dans le cas précédent, il peut se permettre de finir plus bas lors de cette course (cinquième, sixième, etc) si sa position en Qualifications 2 est meilleure (de cinquième à premier).
*S’il est troisième en Qualifications 1 et remporte deux courses, il a quand même besoin au pire d’une quatrième place dans l’autre course (66 points au total). Comme dans le scénario précédent, il peut finir une place plus bas lors de l’autre course, mais aurait besoin de davantage de points en Qualifications 2 (quatrième ou mieux).

Guerrieri remportera le titre WTCR / OSCARO s’il…
*Remporte les trois courses et marque au moins autant de points que Michelisz en qualifications.
*Marque un total de 84 points, car dans ce cas, Michelisz ne peut en marquer plus de 74.
*Remporte une course et finit deuxième des deux autres, avec deux pole positions. Cela ferait 75 points, mais il faudrait que Michelisz en marque 65 ou moins (par exemple avec deux victoires, une quatrième place et moins de deux points en qualifications).

Muller remportera le titre WTCR / OSCARO s’il…
*Remporte les trois courses et marque au moins deux points de plus que Michelisz en qualifications.
*Remporte une course, finit deuxième des deux autres et signe deux pole positions. Cela lui donnerait 75 points, mais il faudrait que Michelisz en marque 63 ou moins (deux victoires, une cinquième place et moins de quatre points en qualifications).
*S’il marque les 85 points disponibles, car dans ce cas, Michelisz ne peut en marquer plus de 73.

Björk remportera le titre WTCR / OSCARO s’il…
*Remporte les trois courses et signe les deux pole positions, à condition que Michelisz ne finisse pas deuxième des trois courses (il suffirait que Michelisz finisse deux fois deuxième et une fois troisième, à condition qu’il ne marque pas plus d’un point en qualifications).
*Même si Björk marque le maximum de 85 points, un deuxième titre en FIA World Touring Car ne sera pas garanti et dépendra des autres résultats.
*Si Michelisz remporte une course et en finit une autre dans le top 5, les chances de Björk seront minces.

Et voici ce qu’ils ont à dire…

Norbert Michelisz (Hongrie) Âge : 35 ans Équipe : BRC Hyundai N Squadra Corse Voiture : Hyundai i30 N TCR Points : 316 Position : Premier

C’est entre ses mains… “La situation est celle que j’espérais il y a quelque temps. C’est la partie très importante de la saison, et se rendre en Malaisie avec l’avantage psychologique d’être en tête est mieux que d’être derrière. Mais l’écart est très faible et nous ne sommes pas dans une position confortable. Cependant, c’est entre mes mains, ce qui est agréable.”

La puissance, pas la pression… “Plus le week-end approche, plus on pense à la pression. Cette saison, je l’ai très bien gérée. Franchement, je me sens confiant et assez puissant, et je pense que nous avons un très bon package pour la Malaisie.”

Les meilleurs des meilleurs… “Mes trois rivaux se battent pour les titres depuis très longtemps. Ils sont tous à leur meilleur niveau, ils sont tous les meilleurs des meilleurs, et en fin de compte, on ne peut pas dire qui est la plus grande menace. C’est un nouveau circuit pour moi et mes concurrents, et si c’est pareil pour tout le monde, ça me va. J’ai connu la journée la plus intense de ma vie en jouant le titre WTCC au Qatar en 2017, mais je suis sûr que la Malaisie va surpasser ça.”

Esteban Guerrieri (Argentine) Âge : 34 ans Équipe : ALL-INKL.COM Münnich Motorsport Voiture : Honda Civic Type R TCR Points : 307 Position : Deuxième

Objectif atteint… “C’est un objectif atteint car je voulais être en lice pour le titre lors de la dernière course. Cela signifie que nous avons fait du bon travail cette année, nous nous sommes toujours battus et avons essayé de saisir toutes les opportunités possibles. Je suis fier de mon équipe et de Honda.”

Du piment à Sepang… “J’ai testé à Sepang au début de l’année. Le circuit est cool, il est long et beaucoup de choses peuvent se produire avec la météo changeante qui y règne. Cela va pimenter la course au titre.”

Prêt à se battre… “De tous mes rivaux, personne n’est plus fort que les autres. Norbi a des points d’avance, il a cet avantage. Mais ils seront tous compétitifs, et il y a trois marques impliquées dans cette lutte. Nous allons essayer d’être au niveau, compétitifs pour la dernière course. Que Dieu en décide.”

Yvan Muller (France) Âge : 50 ans Équipe : Cyan Racing Lynk & Co Voiture : Lynk & Co 03 TCR Points : 305 Position : Troisième

L’expérience compte… “L’expérience est importante, absolument. J’ai vu que certains rivaux étaient stressés à Macao. J’ai connu ça dans ma carrière, mais pas maintenant, je n’ai pas de pression sur les épaules. J’ai quatre titres, et un de plus signifierait que je suis encore capable de faire le boulot comme il faut.”

Succès en Chine… “Il y a eu des hauts et des bas cette saison. J’ai perdu beaucoup de points à Marrakech quand je suis tombé en panne alors que je menais. Sur d’autres circuits, je n’ai pas pu marquer de points, mais la vitesse était là. En WTCR, avec 30 courses, tout est possible, comme nous l’avons montré en Chine [avec deux victoires].”

Découvrir Sepang, pas de problème… “Je ne connais pas Sepang et j’ai laissé tomber après dix tours sur le simulateur. Mais nous avons deux séances d’essais libres pour apprendre la piste. À Macao, j’ai fait la pole position et j’ai gagné deux courses, je suis donc dans cette bataille et cela représente beaucoup pour moi.”

Thed Björk (Suède) Âge : 38 ans Équipe : Cyan Racing Lynk & Co Voiture : Lynk & Co 03 TCR Points : 288 Position : Quatrième

Un sentiment fantastique… “C’est fantastique de jouer le titre mondial à nouveau, car une année où je ne joue pas le titre est une année où j’ai fait du mauvais travail. C’est là que je veux être, c’est là que je suis censé être. Avoir déjà remporté un titre mondial m’enlève de la pression. C’est parti !”

Simuler pour accumuler… “Nous découvrons des circuits dans ce championnat et devons nous adapter aussi vite que possible. Avec notre simulateur, nous pouvons travailler ensemble pour adapter les voitures et les pilotes au circuit, aussi vite que possible. Par conséquent, ne pas avoir couru à Sepang auparavant n’est pas source d’inquiétude, c’est simplement plus enthousiasmant.”

Pas peur… “Je n’ai peur de personne, en fait. À Macao, comme le reste de l’année, nous avons vu un très bon pilotage de la part de tout le monde. Je suis là pour gagner, comme Yvan. Nous sommes deux, ce qui nous rend plus forts, donc on verra s’ils ont peur de nous.”

Un format unique pour la super-finale
La WTCR Race of Malaysia marque non seulement la première visite du championnat dans ce pays mais aussi la première fois que les trois courses composant un week-end WTCR / OSCARO auront lieu le même jour. De manière enthousiasmante par rapport au format habituel, les courses sont prévues le dimanche 15 décembre à 15h15, 18h15 et 20h10 respectivement : la troisième aura lieu sous les tout nouveaux projecteurs du Sepang International Circuit. Les trois courses seront diffusées en direct dans le monde entier, notamment sur la chaîne malaisienne Astro. Les essais libres et les qualifications auront lieu le 13 décembre, tandis que le samedi 14 décembre sera dédié aux 8 Heures de Sepang, deuxième manche du FIM Endurance Championship 2019/20 en moto, sans oublier la finale en direct de l’Esports WTCR OSCARO.

Grande bataille pour la cinquième place
Tandis que la lutte pour le titre WTCR / OSCARO est très équilibrée, c’est encore plus serré pour le top 5 : 16 points séparent Yann Ehrlacher, cinquième, de Johan Kristoffersson, 11e. Entre eux, l’on retrouve le champion 2018 Gabriele Tarquini, l’actuel meilleur rookie Mikel Azcona, le triple vainqueur de courses WTCR Néstor Girolami, l’ancien champion World Touring Car Rob Huff, et Jean-Karl Vernay qui, comme Huff, fait partie des rares pilotes disposant d’une expérience récente sur le Sepang International Circuit.

Les équipes se disputent le titre
Les pilotes Cyan Racing Lynk & Co que sont Yvan Muller et Thed Björk tentent certes de rattraper leur retard au championnat des pilotes, mais c’est l’écurie suédoise soutenue par la marque chinoise qui a l’avantage au classement des équipes du WTCR – FIA World Touring Car Cup présenté par OSCARO. Elle a 72 points d’avance sur BRC Hyundai N Squadra Corse et 88 sur les Honda d’ALL-INKL.COM Münnich Motorsport.

Vingt-sept courses, 13 vainqueurs et un classement général serré en WTCR
Treize pilotes ont gagné des courses en 2019, tandis que les sept marques clientes ont eu des victoires à célébrer : ce fut une nouvelle saison WTCR / OSCARO extrêmement compétitive. Cliquez ici pour consulter les classements 2019 provisoires.

Tout ce qu’il faut savoir sur la WTCR Race of Malaysia

L’ESSENTIEL
Manches : 28/30, 29/30 et 30/30
Circuit : Sepang International Circuit
Date : 12-15 décembre 2019
Lieu : Jalan Pekeliling, 64000 KLIA, Selangor Darul Ehsan, Malaisie
Longueur : 5,543 kilomètres
Fuseau horaire : GMT +8
Distance Course 1 : 9 tours (49,887 kilomètres)
Distance Course 2 : 9 tours (49,887 kilomètres)
Distance Course 3 : 12 tours (66,516 kilomètres)

Record du tour WTCR en qualifications : Néant (record TCR : Roberto Colciago, Honda Civic Type R TCR, 2’15″021, 30/09/16)
Record du tour WTCR en course : Néant (record TCR : Diego Moran, Volkswagen Golf GTI TCR, 2’16″672, 07/04/19)

LE CHALLENGE
Hôte du Grand Prix de Malaisie de Formule 1 de 1999 à 2017, le Sepang International Circuit accueille la super-finale du WTCR / OSCARO 2019, faisant partie des Races of Malaysia avec les motos du FIM Endurance World Championship. Le meeting aura un format unique puisque les trois courses auront lieu le même jour, respectivement en fin d’après-midi, au crépuscule et de nuit sous les projecteurs. Les 5,543 kilomètres du tour de Sepang incluent deux longues lignes droites pour contribuer aux dépassements, mais aussi divers virages moyens et rapides. La plupart des pilotes vont découvrir cette piste, ce qui annonce un grand spectacle.

DERRIÈRE LE VOLANT AVEC GABRIELE TARQUINI
Voici les commentaires du pilote BRC Hyundai N Squadra Corse sur le Sepang International Circuit, à l’aube de ses dernières courses en tant que champion WTCR / OSCARO en titre. “Nous avons fait un petit run en début de saison pour découvrir le circuit et je suis très satisfait de ce que j’ai ressenti. La taille de la piste et son design sont très bons et la course sera passionnante car la piste est très large avec de longues lignes droites. Il est certain qu’il y aura de grosses batailles, de grosses zones de dépassement, et les courses seront très agréables à regarder.”

HORAIRES CLÉS PROVISOIRES*

Vendredi 13 décembre
Essais Libres 1 : 10h00-10h45
Essais Libres 2 : 12h45-13h15
Qualifications 1 : 15h15-15h45
Qualifications 2, Q1 : 19h30-19h50
Qualifications 2, Q2 : 20h00-20h10
Qualifications 2, Q3 : 20h20 (shoot-out DHL Pole Position)
Samedi 14 décembre
FIM EWC 8 Heures of Sepang : 13h00-21h00
Finale Esports WTCR OSCARO (The RIFT, troisième étage, Mid Valley Megamall) : 16h00-21h00
Dimanche 15 décembre
Course 1 : 15h15 (9 tours)
Course 2 : 18h15 (9 tours)
Course 3 : 20h10 (12 tours)
*Horaires en heure locale (GMT +8), susceptibles d’être modifiés

LISTE DES ENGAGÉS À TEMPS PLEIN (tous avec des pneus Yokohama)
1 BRC Hyundai N Squadra Corse Gabriele Tarquini (ITA) Hyundai i30 N TCR
5 BRC Hyundai N Squadra Corse Norbert Michelisz (HUN) Hyundai i30 N TCR
8 BRC Hyundai N LUKOIL Racing Team Augusto Farfus (BRA) Hyundai i30 N TCR
9 KCMG Attila Tassi (HUN) Honda Civic Type R TCR
10 Comtoyou Team Audi Sport Niels Langeveld (NLD) Audi RS 3 LMS
11 Cyan Racing Lynk & Co Thed Björk (SWE) Lynk & Co 03 TCR
12 SLR VW Motorsport Rob Huff (GBR) Volkswagen Golf GTI TCR
14 SLR Volkswagen Johan Kristoffersson (SWE) Volkswagen Golf GTI TCR
18 KCMG Tiago Monteiro (PRT) Honda Civic Type R TCR
21 Comtoyou DHL Team CUPRA Racing Aurélien Panis (FRA) CUPRA TCR
22 Comtoyou Team Audi Sport Frédéric Vervisch (BEL) Audi RS 3 LMS
25 SLR VW Motorsport Mehdi Bennani (MAR) Volkswagen Golf GTI TCR
29 ALL-INKL.COM Münnich Motorsport Néstor Girolami (ARG) Honda Civic Type R TCR
31 Team Mulsanne Kevin Ceccon (ITA) Alfa Romeo Giulietta Veloce TCR by Romeo Ferraris
33 SLR Volkswagen Benjamin Leuchter (DEU) Volkswagen Golf GTI TCR
37 PWR Racing Daniel Haglöf (SWE) CUPRA TCR
50 Comtoyou DHL Team CUPRA Racing Tom Coronel (NLD) CUPRA TCR
52 Leopard Racing Team Audi Sport Gordon Shedden (GBR) Audi RS 3 LMS
55 Team Mulsanne Ma Qinghua (CHN) Alfa Romeo Giulietta Veloce TCR
 by Romeo Ferraris
68 Cyan Performance Lynk & Co Yann Ehrlacher (FRA) Lynk & Co 03 TCR
69 Leopard Racing Team Audi Sport Jean-Karl Vernay (FRA) Audi RS 3 LMS
86 ALL-INKL.COM Münnich Motorsport Esteban Guerrieri (ARG) Honda Civic Type R TCR
88 BRC Hyundai N LUKOIL Racing Team Nicky Catsburg (NLD) Hyundai i30 N TCR
96 PWR Racing Mikel Azcona (ESP) CUPRA TCR
100 Cyan Racing Lynk & Co Yvan Muller (FRA) Lynk & Co 03 TCR
111 Cyan Performance Lynk & Co Andy Priaulx (GBR) Lynk & Co 03 TCR

Wild-cards pour la WTCR Race of Malaysia
15 Hyundai Team Engstler Hafizh Syahrin (MYS) Hyundai i30 N TCR
27 Hyundai Team Engstler Mitchell Cheah (MYS) Hyundai i30 N TCR
38 KC Motorgroup João Paulo de Oliveira (BRA) Honda Civic Type R TCR
65 Viper Niza Racing Douglas Khoo (MYS) CUPRA TCR