News

Q&R WTCR : François Ribeiro, directeur d'Eurosport Events

2019-12-09T15:16:19+01:00décembre 5th, 2019|2020|

Directeur d’Eurosport Events, qui promeut le WTCR – FIA World Touring Car Cup présenté par OSCARO, François Ribeiro répond à trois questions clés.

Pouvez-vous résumer les modifications apportées au Règlement Sportif et les bénéfices qui en découleront ?
“Quand on a un produit réussi comme le WTCR pour nous, il est important d’éviter de faire des changements à grande échelle, seulement des ajustements pour améliorer le spectacle davantage. N’inclure que les chronos des qualifications dans le calcul du lest de compensation est la meilleure décision possible pour le WTCR et pour les fans qui regardent les courses. Pendant trop longtemps, nous avons vu les ingénieurs sur le muret des stands se conentrer sur la gestion du temps au tour et s’arracher les cheveux dans leurs communications radio avec les pilotes. Je remercie la FIA de partager cette opinion.”

Qu’est-ce qui motive le classement des rookies ?
“Depuis la création du WTCR, l’un de nos objectifs immuables est d’attirer des jeunes loups qui s’attaqueront aux professionnels établis, ce qui sera le cas à l’avenir. Il y a de plus en plus de jeunes talents qui montent en voitures de tourisme et il est important que le WTCR soit accessible aux plus talentueux d’entre eux.”

Pourquoi la Corée du Sud, pourquoi pas le Japon ?
“Nous accueillons la Corée du Sud et l’Inje Speedium dans la famille du WTCR. De nouveau, nous avons inclus quatre rendez-vous asiatiques afin de reconnaître l’importance considérable de cette région pour le WTCR. Bien que le calendrier 2020 ne comprenne pas de course à Suzuka, notre partenariat à long terme avec Mobilityland, promoteur local au Japon, reste fermement d’actualité pour amener un autre championnat à Suzuka dans le futur.”