News

Qualifications 2 WTCR : Kristoffersson signe la pole DHL

2019-10-25T12:12:41+02:00octobre 25th, 2019|WTCR Race of Japan 2018|

Johan Kristoffersson a signé sa première DHL Pole Position en WTCR – FIA World Touring Car Cup présenté par OSCARO avec le meilleur temps du shoot-out en Q3 à la WTCR JVCKENWOOD Race of Japan cet après-midi.

Le pilote Sébastien Loeb Racing, sur Volkswagen, a ainsi privé Tiago Monteiro d’une seconde pole position du jour sur le circuit à domicile de Honda, tandis qu’Andy Priaulx s’est révélé comme l’autre star de cette séance en trois parties en signant le meilleur temps de la Q1 et de la Q2 avant qu’une erreur dans le dernier virage ne le fasse rétrograder au cinquième rang derrière Mikel Azcona et Esteban Guerrieri.

Double champion FIA World Rallycross, Kristoffersson a parfaitement jugé les conditions en osant chausser des pneus Yokohama slicks pour piste sèche à l’avant de sa Volkswagen Golf GTI TCR et des pneus rainurés pour la pluie à l’arrière pour devancer tous ses rivaux sur les 2,243 kilomètres du Suzuka Circuit East Course.

“Les conditions étaient très délicates,” commente le Suédois. “Nous avions testé des pneus slicks en Q1 et nous les avons gardés en essayant de les maintenir en température. C’était bien de pouvoir avoir un tour clair et de le réussir à la fin.”

Monteiro ajoute : “C’était serré. Il faut tout tenter, et j’ai tenté. Il faudra juste que je prenne un meilleur départ. Nous sommes compétitifs ici, et j’ai pris du plaisir sur piste sèche. Jusqu’à présent, c’est une journée fantastique.”

Priaulx donne le ton, Muller chute au premier obstacle
Lors des 20 minutes de la Q1, les conditions étaient bien meilleures que pendant la première séance qualificative, mais les chronos ne se sont pas améliorés autant que l’on aurait pu s’y attendre, et dans ces conditions changeantes, c’est Andy Priaulx (Cyan Performance Lynk & Co) qui s’est illustré : le triple champion de FIA World Touring Car était le plus rapide en 1’00″627.

Alors qu’il ne restait que cinq minutes, le pilote Team Mulsanne Kevin Ceccon a écarté Rob Huff (Sébastien Loeb Racing Volkswagen Motorsport) du top 12 crucial, mais Huff est parvenu à le réintégrer aux dépens d’un autre pilote Volkswagen, Benjamin Leuchter, au moment où le drapeau rouge a été agité à huit secondes du terme de la séance, lorsque le pilote BRC Hyundai N LUKOIL Racing Team Augusto Farfus est sorti dans le mur. La séance n’a pas repris.

Le candidat au titre Esteban Guerrieri a donc composé son ticket pour la Q2, le pilote ALL-INKL Münnich Motorsport Honda ayant réalisé le deuxième meilleur temps, tandis que le leader du classement général WTCR / OSCARO Norbert Michelisz a fait de même au volant de sa BRC Hyundai N Squadra Corse i30 N TCR. Mais les qualifications ont encore été dures pour le pilote Cyan Racing Yvan Muller.

La Lynk & Co 03 TCR du Français avait été réparée par son écurie suédoise après son gros accident lors de la première séance qualificative, mais n’ayant pas eu l’opportunité de faire son dernier tour, le quadruple champion va prendre le départ de la 17e place pour les courses de dimanche.

Guerrieri percute le mur, Priaulx confirme
La Q2 a commencé par un coup de théâtre : le candidat au titre Esteban Guerrieri est sorti large du dernier virage dans son tour de reconnaissance et a endommagé sa Honda Civic Type R TCR à l’avant gauche. Il a dû rentrer au stand pour des réparations en urgence.

Quant à lui, Andy Priaulx a de nouveau brillé dans des conditions légèrement meilleures : au volant de sa Lynk & Co 03 TCR, il est le premier à être passé sous la minute en qualifications avec un temps de 59″974.

Auteur du meilleur chrono lors de la première séance qualificative, Tiago Monteiro était également rapide et s’est confortablement installé dans le top 5, tandis que Johan Kristoffersson est passé en Q2 avec sa Volkswagen Golf GTI TCR du Sébastien Loeb Racing, l’un des premiers pilotes à chausser des pneus slicks Yokohama à l’avant et des gommes pluie à l’arrière.

Guerrieri a pu reprendre la piste avec une Honda promptement réparée et est passé en Q3, établissant le troisième meilleur temps à la fin de la séance, tandis que Priaulx a de nouveau amélioré en 59″864.

Le dernier pilote à rejoindre le top 5 était Mikel Azcona pour PWR Racing, tandis que Thed Björk (Cyan Racing Lynk & Co) l’a manqué de peu.

Suivaient Kevin Ceccon (Team Mulsanne) et la BRC Hyundai N Squadra Corse i30 N TCR de Gabriele Tarquini, tandis que la Volkswagen de Rob Huff et la Hyundai de Norbert Michelisz complètent le top 10, le leader hongrois du championnat s’étant ainsi assuré la pole position pour la Course 2 à grille inversée dimanche matin.

Déception pour Priaulx, Kristoffersson prend l’avantage
Alors que les conditions continuaient de s’améliorer, la plupart des pilotes ont décidé de rouler aussi tard que possible dans la dernière phase des qualifications, mais prendre la piste en premier a porté ses fruits pour Johan Kristoffersson, dont la référence de 59″627, la plus rapide du week-end, s’est avérée impossible à battre.

Mikel Azcona a été le deuxième à sortir des stands, et bien que l’Espagnol se soit montré plus rapide que le Suédois dans le premier secteur, il a perdu du temps dans le second et a ensuite dérapé dans le dernier virage, se retrouvant près d’une demi-seconde derrière le pilote de 30 ans.

C’est l’ancien leader du championnat Esteban Guerrieri qui a ensuite pris la piste, l’Argentin au volant d’une Civic Type R TCR arborant des morceaux de scotch, mais Guerrieri était en difficulté sur ses pneus pluie : il perdait du temps dans chaque secteur et était à 0″565 de Kristoffersson quand il a conclu son tour. Cependant, le quatrième meilleur temps lui donne deux points et lui permet de réduire l’écart sur Norbert Michelisz à neuf unités.

Poleman pour la Course 1, Tiago Monteiro n’a toutefois pas eu le même problème dans sa KCMG Honda. Le Portugais était en avance sur le chrono de Kristoffersson dans le premier secteur, mais a perdu du terrain dans les deux autres partiels et était à 0″153 sur la ligne.

Andy Priaulx avait décidé de rouler en dernier, et le pilote de 45 ans était en plein forme, deux millièmes plus rapide que Kristoffersson dans le premier partiel. Il a tiré quelques centièmes du second secteur, mais le résident de Guernesey est sorti un peu trop large dans le dernier et a perdu plus d’une seconde en passant sur le bas-côté : il a rétrogradé au cinquième rang dans le classement final.

Les résultats de la deuxième séance qualificative déterminent la grille de départ des Courses 2 et 3 de dimanche. La prochaine séance pour la #WTCR2019SUPERGRID sera la Course 1 à partir de 15h05, heure locale, demain (samedi).