#RaceAtHome : Ehrlacher remporte le titre à l'issue du championnat de pré-saison Esports WTCR

2020-07-20T09:20:27+02:00juillet 20th, 2020|2020, eSports|

Yann Ehrlacher est le roi virtuel du WTCR après être sorti vainqueur dimanche soir d’une finale à sept pour le titre en Esports WTCR sur la version virtuelle du circuit international de Sepang. Une bonne façon d’aborder l’ouverture du WTCR – FIA World Touring Car Cup en septembre.

Comme ce fut le cas lorsque le véritable WTCR s’est rendu à Sepang en décembre dernier, le champion n’a été connu que dans le dernier tour, la septième place dans la Course 2 de Yann Ehrlacher, de l’équipe Cyan Racing Lynk & Co, assurant au jeune Français le titre de la série développée par la plateforme RaceRoom Racing Experience, avec cinq points d’avance sur le champion en titre du WTCR “réel”, le Hongrois Norbert Michelisz.

Michelisz, qui a remporté la Course 2 pour l’équipe BRC Hyundai N LUKOIL Squadra Corse, a devancé Esteban Guerrieri (ALL-INKL.COM Münnich Motorsport), vainqueur de la Course 1, pour se classer deuxième au classement final avec un maigre point d’avance sur le pilote argentin. Guerrieri avait terminé deuxième, derrière Michelisz, au classement WTCR réel en 2019.

Mikel Azcona (CUPRA Racing) se préparait à jouer le titre lors cette manche finale de l’Esports WTCR de présaison, avant que les commissaires ne lui infligent cinq points de pénalité juste avant le début de la Course 2 pour une infraction au volant dans la Course 1. Une décision qui mettait l’Espagnol hors-course pour le championnat, mais Azcona réagissait de belle manière en complétant le podium de la Course 1 avec une bonne troisième place, qui lui permettait de s’emparer de la quatrième position au classement final devant le Slovaque Mato Homola (BRC Racing Team) et l”Argentin Néstor Girolami (ALL-INKL.COM Münnich Motorsport).

Girolami a terminé deuxième derrière son coéquipier Guerrieri dans la course 1, tandis qu’Ehrlacher a pris une très importante troisième place. Il savait en effet que s’il pouvait terminer la course 2 en 11e position ou mieux, il serait champion. Finalement, la septième place sera suffisante pour Ehrlacher après que Michelisz a été retardé dans la course 1, sortant de la piste à la suite d’un contact et finissant huitième.

Guerrieri a tout donné pour rattraper et dépasser Michelisz depuis la septième place sur la grille, mais il a finalement manqué de quelques tours et a dû se contenter de la deuxième place, car Michelisz a pu profiter de son départ en première ligne.

La double manche de Sepang sera retransmise sur les chaînes de médias sociaux de la WTCR à partir de lundi 20 juillet à 09h00 CET.

RÉSULTATS EN UN COUP D’ŒIL

Course 1 :
1 Esteban Guerrieri (Argentine) ALL-INKL.COM Münnich Motorsport Honda Civic Type R TCR
2 Néstor Girolami (Argentine) ALL-INKL.COM Münnich Motorsport Honda Civic Type R TCR
3 Yann Ehrlacher (France) Cyan Racing Lynk & Co 03 TCR
DHL Pole : Esteban Guerrieri (Argentine) ALL-INKL.COM Münnich Motorsport Honda Civic Type R TCR
Le tour le plus rapide : Néstor Girolami (Argentine) ALL-INKL.COM Münnich Motorsport Honda Civic Type R TCR

Course 2 :
1 Norbert Michelisz (Hongrie) BRC Hyundai N LUKOIL Squadra Corse Hyundai i30 N TCR
2 Esteban Guerrieri (Argentine) ALL-INKL.COM Münnich Motorsport Honda Civic Type R TCR
3 Mikel Azcona (Espagne) CUPRA Racing CUPRA Leon Competición
DHL Pole : Aurélien Comte (France) DG Sport Compétition Peugeot 308TCR
Le tour le plus rapide : Esteban Guerrieri (Argentine) ALL-INKL.COM Münnich Motorsport Honda Civic Type R TCR

LES TEMPS FORTS DE LA COURSE

Course 1 :
Premier tour : Guerrieri conserve sa pole position DHL au départ alors que Girolami dépasse Ehrlacher pour la seconde place au premier tour. Tassi et Azcona vont au contact à l’approche du virage numéro 2. Langeveled pousse Homola hors de la trajectoire, Ehrlacher et Tassi sont à la lutte pour la troisième place. Comte perd des positions suite à un contact avec Cesson. Boldizs, Björk et Coronel sont tous retardés mais continuent.
Deuxième tour : Azcona met la pression sur Tassi pour la quatrième place au premier virage mais il freine trop tard et vire large. Langeveld et Homola se disputent la sixième place, Michelisz se rapproche et dépasse Homola, son collègue pilote Hyundai. Boldizs tente une manoeuvre sur Monteiro, le Portugais résiste et Boldizs perd de de la vitesse, ce qui permet à Björk de dépasser le Hongrois. Björk tente alors de remonter davantage en effectuant un dépassement sur Monteiro. Après un contact, il s’empare de la neuvième place. Comte, Ceccon et Priaulx se joignent à ce qui devient une bataille à six voitures.
Troisième tour : la bataille à six voitures pour la neuvième fait rage. Björk se laisse distancer par Monteiro, qui attaque Ceccon entre les virages 1 et 2. Comte tente de dépasser Björk. Il échoue d’abord, mais parvient finalement à ses fins. Björk répond, il y a contact et le pilote de Lynk & Co est de nouveau devant le pilote de Peugeot. D’autres batailles se déroulent dans ce groupe et un affrontement entre Björk et son coéquipier Priaulx permet à Ceccon de se faufiler au 12e rang.
4e tour : Azcona continue sa poursuite derrière  Tassi et force le passage. Le coup pousse Tassi à faire un écart, Langeveld se rapproche et prend la cinquième place au Hongrois, puis attaque Azcona et le dépasse à son tour. Tassi est confronté à une nouvelle menace de la part Michelisz, qui tape la voiture de son jeune compatriote. Ils partent tous les deux en tête-à-queue mais c’est Tassi qui perd le plus de terrain, ce qui permet à Homola de prendre l’avantage. Langeveld et Azcona s’affrontent avec acharnement, les deux pilotes allant eux aussi au contact. Azcona passe à l’extérieur mais sort trop large, ce qui permet à Langeveled de repasser devant.
Cinquième tour : Michelisz passe de la 6e à la 11e place après sa mésaventure. Il revient alors sur Boldizs dans sa remontée, et le dépasse pour s’emparer de la 10e place. Azcona et Langeveld continuent à se battre. Comte passe Monteiro au premier virage. Björk et Priaulx passent Ceccon.
6ème tour : Girolami se rapproche de Guerrieri et tente un début de manoeuvre au premier virage. Tassi passe Homola, Azcona prend un peu d’air en quatrième position, Ehrlacher évolue seul en troisième position. Girolami sort dans l’herbe au virage 14 mais reste deuxième. Homola et Tassi continuent à se battre pour la 6e place mais c’est finalement Homola qui a le dernier mot.

Course 2 :
Premier tour : Le titre ne se joue plus désormais qu’entre Ehrlacher, Michelisz et Guerrieri. Comte s’élance bien depuis sa pole position DHL avec la grille inversée. Boldisz attaque Michelisz pour la deuxième place mais ce dernier résiste, alors que Comte sort large au premier virage et perd des positions, offrant la tête à Michelisz alors que Blodizs s’infilitre à la deuxième place. Ehrlacher est malmené au milieu du peloton de tête et rétrograde de la sixième à la neuvième place. Il se frotte encore à Girolami, ce qui le fait descendre à la dixième place derrière Tassi. Boldisz vire large suite à un contact avec Comte, et c’est Homola qui passe à la deuxième place.
Deuxième tour : Guerrieri attaque Homola pour la deuxième place à l’extérieur du virage numéro un, il prend l’avantage au virage numéro deux, mais ne parvient pas à conserver son rang et chute au contraire à la quatrième place derrière Comte. Ehrlacher occupe toujours la 10e place tandis que Comte attaque Homola pour la deuxième place. Le Français est finalement attaqué et dépassé par Guerrieri qui s’empare de la troisième place. Ehrlacher est toujours sous pression et freine trop tard au virage 15, heurte la CUPRA de Boldisz, mais reprend le contrôle et poursuit son chemin.
Troisième tour : Guerrieri met la pression sur Homola pour la deuxième place et trouve l’ouverture. C’est maintenant Girolami qui est quatrième derrière Homola.
Quatrième tour : Tassi passe de la 8e à la 6e place, Ehrlacher est maintenant en neuvième position avant de dépasser Comte en au premier virage. Il tente de dépasser Langeveld mais finit par taper le pilote Audi. Guerrieri se rapproche du leader Michelisz. Homola et Azcona sont en pleine bagarre.
Cinquième tour : Azcona dépasse Homola pour la quatrième place, le Slovaque se retrouve sixième derrière Tassi. Homola tente un dépassement sur Tassi au virage numéro 15 mais ne trouve pas l’ouverture, alors que Langeveld se rapproche. Le Néerlandais passe mais Tassi regagne rapidement la position.
6e tour : Langeveld heurte Tassi en freinant trop tard au virage numéro un, envoyant Tassi au large. L’incident permet à Homola et Ehrlacher de se joindre à la bataille et Ehrlacher parvient à dépasser Homola pour arracher la septième place. Langeveld reste devant Tassi jusqu’à la ligne en cinquième position. Michelisz tient bon et gagne devant Guerrieri pour 0,708s. Ehrlacher termine septième et champion, et reçoit les applaudissements de ses rivaux du championnat d’avant-saison Esports WTCR.

PAROLES DE VAINQUEURS… ET DE CHAMPION

Esteban Guerrieri (Course 1) : “C’était une bonne course, une bonne victoire. Avec Néstor, nous avons eu un très bon rythme tous les deux. C’est très bien pour Honda, pour ALL-INKL, et pour toute l’équipe ! Il n’y a pas de mécaniciens ici, mais ils sont probablement chez eux à regarder, c’était un beau doublé pour nous”.
Norbert Michelisz (Course 2) : “C’était une très belle course pour moi. Et, pour être honnête, c’était un très beau championnat et je suis vraiment heureux d’avoir saisi ma chance et d’y avoir participé parce que c’était tout simplement incroyable de faire la course contre ces gars en ligne. J’ai vraiment hâte de les affronter sur de vraies pistes ! Mais c’était bien d’avoir un peu d’échauffement, félicitations à Yann, il a fait un travail fantastique et je pense qu’il mérite d’être le champion Esports WTCR”.
Yann Ehrlacher (champion d’avant-saison d’Esports WTCR) : “Je tiens tout d’abord à féliciter tous ceux qui ont participé à ce championnat, c’était bien de voir autant de pilotes ou d’ex-pilotes WTCR rejoindre la série. Grâce à l’organisation, c’était très agréable de piloter dans ce championnat avec tous les gars. C’était dur, j’ai passé des heures à réparer mon simulateur pour me remettre de la pré-saison que j’avais faite. Je suis heureux de commencer la “saison 2020″ de cette façon, même si ce n’est que virtuel, c’est toujours bien de ramener un titre virtuel à la maison. Maintenant, j’ai hâte que le vrai championnat commence, et j’espère le même résultat”.

RÉSULTATS DE LA COURSE

Course 1 (12 minutes, 6 tours) :
1 Esteban Guerrieri (ARG), ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, Honda Civic Type R TCR, 13m26.681s
2 Néstor Girolami (ARG), ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, Honda Civic Type R TCR +1.116s
3 Yann Ehrlacher (FRA), Cyan Racing Lynk & Co, Lynk & Co 03 TCR +3.742s
4 Mikel Azcona (ESP), CUPRA Racing, CUPRA Leon Competición +7.788s
5 Niels Langeveld (NLD), Comtoyou Team Audi Sport, Audi RS 3 LMS +9.711s
6 Mato Homola (SVK), BRC Racing Team, Hyundai i30 N TCR +10.692s
7 Attila Tassi (HUN), ALL-INKL.DE Münnich Motorsport, Honda Civic Type R TCR +10.724s
8 Norbert Michelisz (HUN), BRC Hyundai N LUKOIL Squadra Corse, Hyundai i30 N TCR +20.498s
9 Bence Boldizs (HUN), Zengő Motorsport, CUPRA Leon Competición +21.400s
10 Tiago Monteiro (PRT), ALL-INKL.DE Münnich Motorsport Honda Civic Type R TCR +21.896s

Course 2 (12 minutes, 6 tours) :
1 Norbert Michelisz (HUN), BRC Hyundai N LUKOIL Squadra Corse, Hyundai i30 N TCR, 13m30.953s
2 Esteban Guerrieri (ARG), ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, Honda Civic Type R TCR +0,708s
3 Mikel Azcona (ESP), CUPRA Racing, CUPRA Leon Competición +3.923s
4 Néstor Girolami (ARG), ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, Honda Civic Type R TCR +5.897s
5 Niels Langeveld (NLD), Comtoyou Team Audi Sport, Audi RS 3 LMS +7.432s
6 Attila Tassi (HUN), ALL-INKL.DE Münnich Motorsport, Honda Civic Type R TCR +7.732s
7 Yann Ehrlacher (FRA), Cyan Racing Lynk & Co, Lynk & Co 03 TCR +7.844s
8 Mato Homola (SVK), BRC Racing Team, Hyundai i30 N TCR +8.695s
9 Aurélien Comte (FRA), DG Sport Compétition Peugeot 308TCR +9.718s
10 Bence Boldizs (HUN), Zengő Motorsport, CUPRA Leon Competición +11.711s

LE CLASSEMENT FINAL DU CHAMPIONNAT  :
1 Yann Ehrlacher (France), Cyan Racing Lynk & Co, 186 points
2 Norbert Michelisz (Hongrie), BRC N Hyundai N LUKOIL Squadra Corse, 181
3 Esteban Guerrieri (Argentine), ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, 180
4 Mikel Azcona (Espagne), CUPRA Racing, 165
5 Mato Homola (Slovaquie), BRC Racing Team, 149
6 Néstor Girolami (Argentine), ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, 147
7 Attila Tassi (Hongrie), ALL-INKL.DE Münnich Motorsport, 142
8 Niels Langeveld (Pays-Bas), Comtoyou Team Audi Sport, 119
9 Bence Boldizs (Hongrie), Zengő Motorsport, 101
10 Aurélien Comte (France), DG Sport Compétition, 74

Quelle est la prochaine étape ?
Le WTCR − FIA World Touring Car Cup débutera avec la première manche, la WTCR Race of Austria sur le Salzburgring, les 12 et 13 septembre.

Vous avez manqué l’action ?
Regardez les retransmissions sur les chaînes de médias sociaux du WTCR à partir de 09h00 CET demain (lundi).