Rapport de course : Girolami et Azcona premiers vainqueurs de la saison du WTCR lors de l'ouverture à Pau

2022-05-09T13:37:22+02:00mai 8th, 2022|2022, WTCR Race of France 2022|

La saison 2022 du WTCR – FIA World Touring Car Cup s’est élancée de manière spectaculaire dans les rues de Pau le week-end dernier, avec les victoires de Néstor Girolami et Mikel Azcona, mais également une grande frustration pour le double champion Yann Ehrlacher, privé de points précieux par la faute d’une crevaison.

Classement WTCR Clean Fuels for All Race of France Course 1 (30 minutes + 1 tour)
1 Néstor Girolami (ARG) ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, Honda Civic Type R TCR, 32m03.148s (120.3kph)
2 Esteban Guerrieri (ARG) ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, Honda Civic Type R TCR +1.239s
3 Yvan Mulller (FRA) Cyan Racing Lynk & Co, Lynk & Co 03 TCR +2.314s
4 Yann Ehrlacher (FRA) Cyan Racing Lynk & Co, Lynk & Co 03 TCR +2.991s
5 Ma Qing Hua (CHN) Cyan Performance Lynk & Co, Lynk & Co 03 TCR +6.001s
Tour le plus rapide : Rob Huff (GBR) Zengő Motorsport, CUPRA Leon Competición, 1m22.293s (120.7kph)

Classement WTCR Clean Fuels for All Race of France Course 2 (25 minutes + 1 tour)
1 Mikel Azcona (ESP) BRC Hyundai N Squadra Corse, Hyundai Elantra N TCR, 31m55.170s (122.1kph)
2 Santiago Urrutia (URY) Cyan Performance Lynk & Co, Lynk & Co 03 TCR +3.876s
3 Ma Qing Hua (CHN) Cyan Performance Lynk & Co, Lynk & Co 03 TCR +4.378s
4 Nathanaël Berthon (FRA) Comtoyou DHL Team Audi Sport, Audi RS 3 LMS +6.563s
5 Esteban Guerrieri (ARG) ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, Honda Civic Type R TCR +7.679s
Tour le plus rapide : Azcona, BRC Hyundai N Squadra Corse, Hyundai Elantra N TCR, 1m21.331s (122.1kph)

Classement provisoire du WTCR après la 2e manche sur 20
Goodyear #FollowTheLeader : Néstor Girolami, 49 points
2 Esteban Guerrieri, 42 points
3 Mikel Azcona, 41 points
4 Santiago Urrutia, 30 points
5 Ma Qing Hua, 30 points

Alors que la cité béarnaise accueillait à nouveau des courses de World Touring Car de la FIA pour la première fois depuis 2009 – ainsi que la manche d’ouverture de la Coupe du monde FIA eTCR électrique -, le Circuit de Pau-Ville a attiré des milliers de fans dans des conditions météo chaudes et ensoleillées, contribuant à créer une véritable atmosphère de festival.

Girolami a remporté la Course 1 au volant de sa Honda Civic Type R TCR ALL-INKL.COM Münnich Motorsport. Son coéquipier et compatriote Esteban Guerrieri a terminé juste derrière, tandis qu’Yvan Muller complétait le podium pour Cyan Racing Lynk & Co.

La victoire d’Azcona dans la course 2 a été obtenue après un départ chaotique, lorsque Norbert Michelisz, son équipier de l’équipe BRC Hyundai N Squadra Corse, est entré en collision avec Attila Tassi (LIQUI Moly Team Engstler). Bien que plusieurs voitures aient été touchées lors de l’incident, la course a rapidement repris, Santiago Urrutia mettant Azcona sous pression au départ, mais sans succès. Ehrlacher était en passe de suivre Urrutia en troisième position, mais une crevaison l’a contraint à rentrer aux stands.

La mésaventure du Français a permis au Chinois Ma Qing Hua de compléter le podium pour Cyan Performance Lynk & Co à l’occasion du retour du pilote chinois au WTCR après deux saisons d’absence. En terminant septième, Girolami est le premier #FollowTheLeader de Goodyear (premier du classement général) avec une étroite avance de sept points sur Guerrieri, Azcona pointant à un point derrière Guerrieri.

Ehrlacher a débuté la défense de son titre en WTCR en terminant quatrième de la course 1, une place devant Ma. Azcona, Urrutia (Cyan Performance Lynk & Co), Gilles Magnus (Comtoyou Team Audi Sport), Michelisz et Mehdi Bennani ont complété le top 10. Bennani (Comtoyou Team Audi Sport) a remporté le classement du WTCR Trophy devant Tom Coronel (Comtoyou DHL Team Audi Sport) et Rob Huff (Zengő Motorsport).

Après avoir raté la quatrième place dans la course 1, Berthon a repris le dessus dans la course 2 devant Guerrieri, Muller, Girolami, Huff, Thed Björk (Cyan Performance Lynk & Co) et Tiago Monteiro (LIQUI MOLY Team Engstler). Huff a remporté la catégorie WTCR Trophy devant son coéquipier de Zengő Motorsport, Dániel Nagy, et Coronel. Éric Cayrolle, pilote wildcard basé à Pau, s’est classé 14e dans les deux courses.

LES MOTS DES VAINQUEURS :

Course 1 : Néstor Girolami (ARG) ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, Honda Civic Type R TCR
«C’était vraiment bien de commencer la saison comme ça et d’obtenir un doublé à Pau pour la première course de la saison. Nous savions que l’élément clé de la course était le départ et nous l’avons bien effectué. Nous étions sur le même rythme avec Esteban. Nous avons évolué en tête et nous avons contrôlé un peu la course, la dégradation des pneus était constante et je ne voulais pas utiliser les bordures parce que je savais que ce n’était pas la meilleure solution pour les pneus.

«A la mi-course, j’essayais juste de survivre et j’ai aussi été informé qu’une Audi avait crevé à l’avant gauche, donc j’ai été encore plus prudent à ce sujet. Je dirais qu’il est très difficile de lever le pied la voiture sur un circuit urbain parce que vous êtes prêt à y aller à 100 %, et lorsque vous commencez à changer de référence, cela peut être encore plus délicat, vous devez donc être encore plus concentré à ce sujet. C’est tellement difficile de ralentir. C’est pourquoi j’ai essayé de pousser chaque tour, parce que si vous ralentissez trop, vous perdez la concentration et votre concentration diminue, puis l’erreur se produit. J’ai essayé de garder 80-90% du rythme et c’est comme ça que j’ai terminé la course.»

Course 2 : Mikel Azcona (ESP) BRC Hyundai N Squadra Corse, Hyundai Elantra N TCR
« Je suis vraiment heureux, c’était une course incroyable. Tout d’abord, je suis vraiment désolé pour mon coéquipier Norbi, j’espère qu’il va bien. Pour la course, commencer mon premier week-end avec Hyundai Motorsport et le BRC par une victoire dans les rues de Pau, ma première fois ici, est incroyable. Je dois dire que le circuit est génial. La voiture était incroyable tout au long de la course, surtout au début. J’ai pu creuser un bon écart avec Urrutia du milieu de la course jusqu’à la fin. La dégradation des pneus avant était très bonne, j’ai donc pu garder la voiture en un seul morceau jusqu’au drapeau à damier.»

«Je vérifiais les rétroviseurs lors de l’accident au départ parce qu’Urrutia a fait un meilleur départ que moi, je surveillais juste pour défendre ma position. J’ai soudain regardé à l’avant et j’ai vu toutes les voitures devant moi et j’ai dû les éviter en une fraction de seconde. Je suis désolé pour Norbi, je dois voir la vidéo».