News

Un vainqueur surprise et un nouveau leader en l'Esports WTCR OSCARO

2018-09-03T00:00:41+02:00 septembre 3rd, 2018|2018, eSports|

Moritz Löhner (photo) et Jaroslav Honzik – récemment pilote du troisième serveur – ont remporté chacun une victoire lors de la deuxième épreuve du Championnat du monde multijoueur Esport WTCR OSCARO organisée dimanche soir.

Mais, s’il n’a pu remporter de victoire de course, Jack Keithley a délogé Bence Bánki de la tête du championnat après ce qui est reconnu comme le test ultime pour les simracers en raison du challenge proposé par les 25,378 kilomètres de la Nordschleife et de la succession de ses virages exigeants.

Qualifications : Le roi s’appelle Keithley
Après plusieurs excellentes performances sur la Nordschleife lors de diverses compétitions, notamment une victoire lors du lancement de l’Esport WTCR OSCARO en mai, Jack Keithley (ACR Zakspeed / Honda) a été à la hauteur de son statut de «roi de la Nordschleife» en décrochant la pole position devant Andika Rama Maulana (YLAB x GT.Sim.ID / Honda) et Löhner (Williams eSports / Hyundai). Le leader du championnat, Bence Bánki, intégré au sein de l’équipe eSports d’OSCARO, a décroché la 13e place sur la grille alors que le leader des préqualifications Tim Heinemann (Turn1 / Audi) n’était que 15e.

Division 1, course 1: Löhner arrache la victoire dans le dernier tour
Löhner dépassait Maulana au départ pour s’emparer de la deuxième place, tandis que Richard Schäfer, qui a qualifié sa Honda en quatrième position, était touché et envoyé en tête-à-queue. Les trois premiers, menés par Keithley, réussissaient à prendre un petit avantage, Kuba Brzezinski (Independent / Honda) et Jarschel (Impact Racing Team / Audi) bataillant pour le gain de la quatrième place.
Florian Hasse et Nikodem Wisniewski terminaient leur course contre la barrière à Aremberg suite à un accident, tandis que Bánki et Heinemann remontaient rapidement dans le peloton.
Keithley était toujours en tête à la fin du deuxième tour mais ses espoirs se sont envolés lors de la dernière boucle. Löhner tentait de le dépasser au premier virage, que Keithley coupait avant d’être touché par Löhner et de perdre le commandement. Le Britannique attaquait fort pour reprendre la première place, une tâche rendue plus difficile par la pression exercée par Maulana. Löhner s’imposait ainsi devant Keithley, Maulana, Jarschel, Brzezinski, Bánki, Heinemann, Honzik, Kevin Siggy Rebernak et Jan Stange dans le très important top 10, qui décide de la grille de départ pour la course 2. Stange (Impact Racing Team / Audi) a dû résister à la pression du débutant Thomas Jansen (Open Visor Racing Club / Peugeot) pour arracher la dixième place tant convoitée.

Division 1, course 2: Honzik vainqueur surprise
Stange a profité de sa pole position inversée pour emmener le peloton au début de la deuxième course, Honzik et Bánki passaient devant Rebernak au premier virage. Le milieu de peloton était le théâtre de nombreuses bousculades, notamment entre de Heinemann, Jarschel, Brzezinski et Jarschel. Malgré ses efforts, Stange était incapable de creuser l’écart et, derrière lui, un train commençait à se former avec 10 pilotes regroupés.
Tim Jarschel reprenait position après position et dépassait même Rebernak pour la quatrième place, mais il recommançait à chuter dans le classement alors que Heinemann s’emparait à son tour de cette position.
Honzik dépassait Stange à l’aspiration juste avant Mutkurve à la mi-course. Stange parvenait à rester au contact avec lui au début, mais un tour plus tard au même endroit, ilpartait en travers, et Bánki et Heinemann placés derrière lui heurtaient le mur. Stange et Bánki conservaient cependant leurs positions, alors que Heinemann chutaient à la neuvième place.
Tout ceci permettait à Honzik de creuser un écart important et à Rebernak de revenir dans la bataille pour la deuxième place. Bánki dépassait Stange juste avant Döttinger Höhe, mais grâce à la vitesse de pointe de la Hyundai, Rebernak lesdoublait dans la longue ligne droite, tandis que Stange récupérait la troisième place de Bánki. Jaroslav Honzik (Actrollvision Thrustmaster / Honda) remportait la victoire un peu à la surprise générale, après que le pilote tchèque eut concouru sur le troisième serveur sur le Hungaroring. Rebernak et Stange terminaient sur la plus haute marche du podium devant Bánki, Keithley, Brzezinski, Jarschel, Maulana, Heinemann et le champion 2017 Esports WTCC Alexander Dornieden.

Division 2: Fredriksson en tête
Dans le deuxième serveur, les Hyundais ont dominé avec Daniel Fredriksson, deuxième au Hungaroring, remportant cette fois la victoire devant Christophe Fuchs et Oscar Hardwick.

Keithley nouveau leader du championnat
Keithley est le nouveau leader du championnat multijoueur Esports WTCR OSCARO avec une avance de 13 points sur l’ancien leader Bence Bánki. Les coéquipiers de l’Impact Racing, Jan Stange et Tim Jarschel, sont à égalité au troisième rang devant Andika Rama Maulana.

Revoir la course : Le replay des courses du Nürburgring sont à retrouver sur YouTube et Facebook.

Prochaine manche : Zandvoort, 19h00 CET, 16 septembre.

Plus d’infos sur l’Esports WTCR OSCARO: cliquez ici pour en savoir plus sur l’Esports WTCR OSCARO