News

WTCR 2020 : c'est où, c'est quand ?

2020-01-01T06:00:24+01:00janvier 1st, 2020|2020|

La saison 2020 du WTCR – FIA World Touring Car Cup va prendre vie au Circuit Moulay El Hassan à Marrakech (Maroc), dans un peu plus de trois mois. Voici le guide de la saison.

Manches 1-3 : WTCR Race of Morocco (Circuit Moulay El Hassan, Marrakech)
Date : 3-5 avril 2020 Longueur : 2,971 kilomètres

Circuit urbain devenu piste permanente en 2016, le Circuit Moulay El Hassan se trouve au coeur de l’animé district hôtelier de Marrakech. Construit selon les standards de sécurité Grade II de la FIA, ce tracé est l’oeuvre de la célèbre agence d’architecture de Hermann Tilke et donne une vue impressionnante sur l’Atlas et les remparts de Marrakech. Mais avec un tour de seulement 2,971 kilomètres (à comparer aux 4,545 kilomètres précédents) et de nombreux virages serrés où le mur n’est jamais loin, les pilotes WTCR n’auront pas le temps de profiter du paysage, ce qui était certainement le cas lorsque Marrakech a accueilli le WTCR pour la première fois, en avril 2018.

Manches 4-6 : WTCR Race of Hungary (Hungaroring)*
Date : 24-26 avril 2020 Longueur : 4,381 kilomètres

Situé moins de 20 kilomètres au nord-est de Budapest, le Hungaroring est célèbre pour avoir accueilli le premier Grand Prix de Formule 1 derrière le rideau de fer en 1986. Toujours présent au calendrier de la F1 depuis lors, le Hungaroring est également devenu un circuit populaire pour les courses internationales de voitures de tourisme, surtout depuis l’émergence du héros local Norbert Michelisz, qui s’est même imposé depuis la pole position en 2015. La surface de la piste a été refaite pour 2016 avec de nouveaux vibreurs, et le tracé associe virages serrés et rapides, sa localisation dans une vallée permettant une descente avant de remonter vers le rapide virage 4.

Manches 7-9 : WTCR Race of Germany (Nürburgring Nordschleife)
Date : 20-23 mai 2020 Longueur : 25,378 kilomètres

Le circuit allemand accueillant le WTCR propose un challenge inégalé avec ses 25,378 kilomètres pour un total de 64 virages à couper le souffle et la météo changeante des monts de l’Eifel. La Nordschleife du Nürburgring a ouvert ses portes en 1927 et a accueilli le Grand Prix d’Allemagne jusqu’à l’accident quasi fatal de Niki Lauda en 1976 ; elle a rejoint le calendrier du FIA World Touring Car Championship de 2015 à 2017, le même week-end que l’ADAC Zurich 24h Rennen. Le WTCR a pris le relais en 2018 avec encore plus d’action : Yvan Muller, Esteban Guerrieri et Thed Björk se sont partagé les victoires. Guerrieri a triomphé de nouveau en 2019 aux côtés de Johan Kristoffersson et du héros local Benjamin Leuchter.

Manches 10-12 : WTCR Race of Slovakia (Slovakia Ring)*
Date :
5-7 juin 2020 Longueur : 5,922 kilomètres

Ouvert en 2010 et situé 40 kilomètres à l’est de la capitale Bratislava, le Slovakia Ring a accueilli le FIA World Touring Car Championship cinq fois depuis 2012. Sa nature technique, avec des variations de vitesse, du dénivelé et divers virages, le rend populaire auprès des pilotes mais aussi des fans, qui sont des dizaines de milliers à venir chaque saison. Décrit par le premier champion WTCR, Gabriele Tarquini, comme “l’un des meilleurs circuits en Europe”, il inclut notamment un virage 2 abordé à 200 km/h, ce qui requiert un grand courage. Néstor Girolami, Frédéric Vervisch et Ma Qing Hua étaient les vainqueurs en 2019. Comme en 2018, on y retrouvera également le FIA European Truck Racing Championship.

Manches 13-15 : WTCR Race of Portugal (Circuito Internacional de Vila Real)
Date : 19-21 juin 2020 Longueur : 4,785 kilomètres

Circuit urbain plein d’histoire et d’intrigue, Vila Real accueille des courses sur ses routes escarpées depuis 1931, lorsque Gaspar Sameiro et Ercilio Barbosa ont conquis la piste d’origine, longue de 7,150 kilomètres, au volant d’une Ford Model A. Pour des raisons sécuritaires et financiaires, les courses ont été éparses jusqu’à l’arrivée du WTCR en 2015 ; premier championnat du monde à se rendre à Vila Real, il y a apporté de la stabilité. C’est désormais un tracé de 4,785 kilomètres qui est utilisé, exigeant mélange de virages rapides, de montées et de descentes. Bien que quelques chicanes aient été ajoutées pour des raisons de sécurité, le spectacle n’a pas perdu au change avec une vitesse supérieure à 200 km/h dans la dernière section, en descente.

Manches 16-18 : WTCR Race of Spain (MotorLand Aragón)
Date :
3-5 juillet 2020 Longueur : 5,345 kilomètres

Le MotorLand Aragón, près d’Alcañiz dans le nord-est de l’Espagne, accueillera la WTCR Race of Spain inaugurale en 2020. Malgré un immense enthousiasme pour la piste urbaine du Circuito Guadalope à partir de 1965, cela n’a duré que jusqu’en 2003 en raison des exigences sécuritaires toujours plus élevées et des difficultés à organiser des événements de haut niveau ; c’est ce qui a mené à la conception du projet MotorLand Aragón. L’ancien pilote de F1 Pedro de la Rosa a collaboré avec le designer renommé Hermann Tilke pour le tracé de la piste, qui a été inaugurée en septembre 2009 et accueille le Gran Premio de Aragón de MotoGP depuis 2010, attirant régulièrement 100 000 fans.

Manches 19-21 : WTCR Race of China (Ningbo International Speedpark)
Date : 4-6 septembre 2020 Longueur : 4,010 kilomètres

Situé à Chunxiao, dans la zone côtière de Beilun, près de Ningbo – port majeur et ville industrielle d’une population de plus de sept millions d’habitants – dans la province de Zhejiang, le circuit a ouvert ses portes pour la WTCC Race of China en octobre 2017, après plus d’un an de construction pour un coût de 950 millions de yuans (122 millions d’euros). Environ 500 personnes ont participé à transformer une carrière abandonnée en un circuit dernier cri, construit selon les standards Grade 2 de la FIA et de la FIM. Il tourne dans le sens antihoraire, fait 12 à 18 mètres de largeur et comprend 21 virages.

Manches 22-24 : WTCR Race of South Korea (Inje Speedium)
Date : 16-18 octobre 2020 Longueur : 3,908 kilomètres

Conçu par Alan Wilson, également architecte du Ningbo International Speedpark, l’Inje Speedium va accueillir la première WTCR Race of South Korea. La construction de cette piste aux 21 virages a duré trois ans et s’est achevée en 2013, avec du dénivelé, des virages rapides comme lents ainsi que des infrastructures impressionnantes, telles qu’un hôtel sur place et un complexe d’appartements. Situé dans la région sud-coréenne de Kangwon-do, l’Inje Speedium est 160 kilomètres au nord-est de la capitale Séoul. Construit selon les standards Grade 2 de la FIA, il a accueilli une manche du TCR Korea Touring Car Series en 2018. Le futur champion Charlie Kang avait remporté la première course.

Manches 25-27 : WTCR Race of Macau (Circuito da Guia)
Date : 19-22 novembre 2020 Longueur : 6,120 kilomètres

Les 6,120 kilomètres du Circuito da Guia de Macao associent des virages lents et passages étroits à des courbes rapides et à de longues et larges lignes droites, sans oublier le dénivelé, pour créer l’un des circuits urbains les plus difficiles et spectaculaires au monde. Des courses de voitures de tourisme sont organisées dans cette région administrative spéciale de la République populaire de Chine depuis plus d’un demi-siècle, la célèbre Guia Race ayant été organisée pour la première fois en 1972. Ayant accueilli le WTCC en 2017, où Rob Huff a remporté une neuvième victoire record, Macao a également été l’hôte de la passionnante bataille décisive entre sept pilotes pour le titre WTCR inaugural, en novembre 2018, avec le sacre de Gabriele Tarquini.

Manches 28-30 : WTCR Race of Malaysia (Sepang International Circuit)
Date : 10-13 décembre 2020 Longueur : 5,543 kilomètres

Hôte du Grand Prix de Malaisie de Formule 1 de 1999 à 2017, le Sepang International Circuit accueille la super-finale du WTCR / OSCARO 2019, faisant partie des Races of Malaysia avec les motos du FIM Endurance World Championship. Le meeting aura un format unique puisque les trois courses auront lieu le même jour, respectivement en fin d’après-midi, au crépuscule et de nuit sous les projecteurs. Les 5,543 kilomètres du tour de Sepang incluent deux longues lignes droites pour contribuer aux dépassements, mais aussi divers virages moyens et rapides, ce qui annonce un grand spectacle.

*Meeting partagé avec le FIA European Truck Racing Championship