News

WTCR Race of Japan : les pilotes Honda ont hâte d'être à domicile

2019-10-15T13:25:21+02:00octobre 15th, 2019|2019, WTCR Race of Japan 2019|

Il ne reste plus que dix jours avant l’arrivée de la #WTC2019SUPERGRID à Suzuka pour la WTCR JVCKENWOOD Race of Japan. Voici l’état d’esprit des quatre pilotes titulaires Honda.

Courir à Suzuka…
Néstor Girolami (ALL-INKL.COM Münnich Motorsport) : “C’est l’un des week-ends les plus enthousiasmants car Honda vient du Japon et c’est un véritable plaisir d’y courir avec le soutien des fans japonais et des gens de chez Honda.”
Tiago Monteiro (KCMG) : “C’est un rendez-vous important, une deuxième course à domicile, avec toujours beaucoup de choses à faire. On ressent beaucoup d’enthousiasme. C’est l’endroit où j’ai fait mon retour après mon accident, et tout le paddock nous a réservé un accueil fantastique. C’était très émouvant.”
Attila Tassi (KCMG) : “Ce sera spécial. Je regarde les courses de Formule 1 à Suzuka à la télévision depuis mes sept ou huit ans. Par ailleurs, j’ai grandi dans le monde des simulateurs, ce qui m’a vraiment permis d’apprendre les trajectoires idéales.”

Être motorisé par Honda…
NG : “Je suis venu à Suzuka l’an dernier en visite, mais mon rêve s’est réalisé quand j’ai commencé à discuter avec Honda d’un volant en WTCR. Nous avons concrétisé, et Suzuka en était le point de départ.”
Esteban Guerrieri (ALL-INKL.COM Münnich Motorsport) : “Honda m’a permis de devenir pilote officiel en voitures de tourisme quand j’étais un privé, une opportunité dont je serai toujours reconnaissant. C’est un privilège.”
TM : “Cela fait sept ans que je fais partie de la famille Honda. J’adore le Japon et j’adore être chez Honda.”

Visiter le Japon…
EG : “Je suis allé au Japon pour la première fois en 2017 mais je n’ai pas eu le temps de voir grand-chose. Je me suis rendu à Roppongi au célèbre carrefour de Shibuya, mais j’aimerais visiter d’autres endroits, comme Kyoto. Ma femme Mariella a passé une semaine au Japon et elle a vraiment aimé.”
NG : “J’ai fait du tourisme à Tokyo et je suis également allé en montagne près de Motegi. Mais j’aimerais prendre 15 jours pour visiter le pays car il y a beaucoup de choses à voir.”
AT : “J’y suis allé une fois, cette année, pour la course de 24 heures à Fuji. Mais j’aimerais passer plus de temps ici pour profiter de cette ambiance spéciale.”

La culture japonaise…
EG : “Les Japonais sont très bien élevés, toujours très reconnaissants, et ils veulent toujours faire les choses avec beaucoup de méthode et de patience. Les Japonais agissent sur ce en quoi ils croient, ce qui leur tient à cœur, et il y a beaucoup de respect, comme quand les gens font la queue dans le métro. J’essaie d’en tirer des leçons et de mettre de petites choses en application dans ma vie. C’est sympa.”
NG : “Leur mode de vie est complètement différent de celui que nous avons en Amérique du Sud. Nous avons beaucoup à apprendre de la société japonaise. Ils sont très intelligents, très respectueux et j’aime la manière dont ils voient la vie.”

Les sushis…
NG : “J’aime vraiment les sushis.”
EG : “C’est vrai, il en mange tout le temps !”
NG : “Ils ont les meilleurs sushis ! Je les ai goûtés pour la première fois quand j’étais à Motegi pour le WTCC.”
EG : “J’aime les sushis, mais je n’en mangerais pas tous les jours. C’est bien de goûter d’autres plats : j’aime vraiment la soupe miso !”

Les fans…
NG : “Ils ne nous oublient jamais et sont toujours très sympathiques.”
EG : “Ils ont beaucoup d’imagination, qu’ils mettent à profit avec leurs panneaux et leurs tenues. C’est très sympa car ils viennent en apportant ce soutien authentique, et ce qu’ils font, ils y mettent du temps et de l’amour. C’est sympa de leur rendre quelque chose et de passer un bon moment avec eux.”

La WTCR JVCKENWOOD Race of Japan aura lieu au Suzuka Circuit du 25 au 27 octobre. En photo, de gauche à droite : Guerrieri, Girolami, Tassi et Monteiro.