WTCR Top 10 : BRC Racing Team

2020-08-01T06:00:29+02:00août 1st, 2020|2020|

Le BRC Racing Team a fêté ses 10 ans le 1er août. Voici les 10 moments forts de la structure italienne en WTCR – FIA World Touring Car Cup.

1 : Départ gagnant : L’équipe BRC Racing Team effectue ses débuts en WTCR – FIA World Touring Car Cup au Maroc en 2018. Gabriele Tarquini remporte deux victoires au volant de sa Hyundai i30 N TCR.

2 : La passe de trois pour Tarquini : Ce n’est pas le résultat souhaité par les fans locaux, mais en battant Norbert Michelisz dans la Course 3 au Hungaroring, Tarquini remporte trois victoires sur six départs en WTCR.

3 : Une attente qui en vaut la peine : le BRC Racing Team doit prendre patience avant la prochaine victoire de l’équipe qui aura lieu lors de la WTCR Race of Slovakia en juillet. Et le résultat réjouit les fans hongrois venus en voisins puisque Michelisz y remporte sa première victoire de 2018.

4 : Victoire vitale : Une première place pour Tarquini après une pénalité pour Kevin Ceccon met le pilote italien en bonne position pour aller décrocher le titre avant Macao.

5 : Un titre d’équipe : Avec Michelisz comme garde du corps, Tarquini remporte le premier titre des pilotes du WTCR, mais avec une marge de trois points seulement, tant la lutte st intense.

6 : L’histoire se répète… deux fois : Tarquini prend un départ parfait dans la défense de son titre WTCR avec le BRC avec une victoire lors de la WTCR Race of Morocco en 2019. Et après avoir brisé le cœur des Hongrois en 2018, Tarquini bat à nouveau Michelisz au Hungaroring en 2019 alors que le BRC fête un autre doublé.

7 : Pole position : Bien qu’il rate finalement une victoire en course, Nicky Catsburg réalise un doublé de Pole Position DHL au Slovakia Ring.

8 : Sur le chemin du titre : Michelisz se positionne en remportant deux courses classiques, la Nürburgring Nordschleife et Vila Real. À ces deux occasions, Augusto Farfus termine à la troisième place pour l’équipe BRC Hyundai N LUKOIL Racing Team.

9 : En orbite pour la course au titre : D’autres victoires en Chine et au Japon mettent Michelisz en bonne position pour offrir à l’équipe BRC un deuxième titre WTCR consécutif.

10 : Apothéose à Sepang : Michelisz remporte un combat à quatre pour être couronné roi du WTCR au volant d’une Hyundai BRC.